Rudolf Chmel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Rudolf Chmel, en 2011.

Rudolf Chmel, né le à Plzeň, est un homme politique slovaque, membre du parti Most–Híd, dont il est vice-président, et ayant appartenu à l'Alliance du nouveau citoyen (ANO).

Biographie[modifier | modifier le code]

Il étudie la philosophie à l'université Comenius de Bratislava, devenant ensuite journaliste et écrivain, et même ambassadeur de Tchécoslovaquie en Hongrie entre 1990 et 1992.

Il se présente aux élections législatives slovaques de 2002, et est élu député de l'ANO au Conseil national. Le 16 octobre suivant, il devient ministre de la Culture dans la nouvelle coalition de Mikuláš Dzurinda, mais est contraint à la démission le . Il est renommé au ministère de la Culture le , mais y renonce dès le 4 juillet, après la défaite de l'alliance au pouvoir lors des élections législatives anticipées, au cours desquelles il n'est pas réélu.

En 2009, il rejoint le nouveau parti Most–Híd, dont il devient vice-président. À la suite des législatives de 2010, le parti intègre le gouvernement d'Iveta Radičová, et Rudolf Chmel est nommé, le 8 juillet, vice-président du gouvernement, chargé des Droits de l'homme et des Minorités.

Il quitte le gouvernement le .

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]


Lien externe[modifier | modifier le code]