Ruban de Saint-Georges

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ordre impérial et militaire de Saint-Georges de 1re classe avec étoile et écharpe

Le Ruban de Saint-Georges (russe : Георгиевская лента, Gueorguiïevskaïa lenta) est un des symboles les plus connus et les plus utilisés en Russie pour symboliser la valeur militaire.

Description[modifier | modifier le code]

Le ruban est formé de trois bandes noires auxquelles s'ajoutent deux bandes et un fin liseré jaunes (jusqu’en 1913) ou orange (depuis 1913).

Historique[modifier | modifier le code]

Le ruban reprend les couleurs de l'Ordre impérial et militaire de Saint-Georges (initialement noir et jaune, puis noir et orange depuis 1913). On retrouve les couleurs sur les dragonnes des épées de Saint-Georges et sur les étendards d’unités militaires décorées.

Pendant la guerre civile russe plusieurs décorations des armées blanches reprennent le ruban de l’ordre de Saint-Georges et on retrouve ledit ruban dans l'Ordre de la Gloire soviétique.

Usage actuel[modifier | modifier le code]

Ruban de Saint-Georges à Moscou, 2008.

Chaque année depuis 2005 la veille du 9 mai, Jour de la Victoire, des milliers de rubans (appelés par la forme diminutive георгиевская ленточка, gueorguiïevskaïa lentotchka) sont distribués gratuitement dans les rues de Moscou[1]. Ils renvoient à la médaille soviétique « Pour la Victoire sur l'Allemagne dans la Grande Guerre Patriotique 1941-45 » et sont devenus un symbole du patriotisme arboré ostensiblement.

En Ukraine et dans les États baltes (Estonie, Lituanie et Lettonie), c'est devenu un insigne souvent associé au nationalisme russe et au sentiment séparatiste[2],[3]. La rada vote le l’interdiction du ruban en Ukraine[4].

Notes[modifier | modifier le code]