Rubaiyat Hossain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Rubaiyat Hossain
Rubaiyat Hossain.JPG
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (38 ans)
DaccaVoir et modifier les données sur Wikidata
Formation
Activité
Père
Syed Abul Hossain (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Rubaiyat Hossain, (bengali : রুবাইয়াত হোসেন), née en 1981, est une cinéaste bangladaise.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle est née le 24 janvier 1981 à Dacca. Inspirée par les travaux de Satyajit Ray et Ritwik Ghatak, elle choisit d'effectuer des études  de  réalisation cinématographique à la New York Film Academy dont elle sort en 2002. Elle complète cette formation par un B. A. en women's studies au Smith College,et un M. A. en indologie à l'université de Pennsylvanie, aux États-Unis.

Elle poursuit des études de cinéma à l'université de New York[1].

Elle fait ses débuts en tant que cinéaste en 2011 avec Meherjaan, un film sur une femme bengali ayant une histoire d'amour avec un soldat pakistanais au cours de la guerre de libération du Bangladesh en 1971. Le film soulève une controverse au Bangladesh et est retiré des salles de cinéma par ses distributeurs, une semaine seulement après sa sortie[2]. Elle peut cependant participer à plusieurs festivals de cinéma et se voit attribuer plusieurs récompenses[3].

Son film, Les Lauriers-roses rouges, diffusé en 2015 (2017 en France) raconte l'histoire d'une femme, actrice au théâtre, qui joue le rôle de Nandini dans l’œuvre éponyme de Rabindranath Tagore, et veut vivre ses désirs[4]. Il est projeté dans plusieurs festivals de films à travers le monde et reçoit plusieurs prix[5].

En 2019, elle sort le films Made in Bangladesh[6] qui relate le quotidien et les luttes des ouvrières bangladaises du textile[7].

Elle a travaillé également, pour des organisations non gouvernementales sur les droits des femmes au Bangladesh, comme Ain O Salish Kendra et Naripokkho. Elle a participé à la coordination du premier atelier international sur la sexualité et les droits, organisé par l'École de santé publique de la BRAC University en 2007.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Année Film Festivals
2011 Meherjaan (long métrage)
2015 Under Construction (Les Lauriers-roses rouges) (long métrage)
2019 Made in Bangladesh[17]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « I want to make gender-sensitive films: Rubaiyat Hossain », New Age,‎ (lire en ligne)
  2. (en) Anbarasan Ethirajan, « Bangladeshi war film Meherjaan rekindles old enmities », BBC News,‎ (lire en ligne)
  3. a et b « Rubaiyat Hossain », sur le site du Locarno Festival
  4. Jérémy Piette, « «Les Lauriers», l’étoffe d’une héroïne », Libération,‎ (lire en ligne)
  5. a et b (en) « French premiere of Under Construction in February », New Bangladesh,‎ (lire en ligne)
  6. « Les ouvrières de « Made in Bangladesh » ne veulent plus filer droit », sur www.20minutes.fr (consulté le 4 décembre 2019)
  7. Pierre Vavasseur, « «Made in Bangladesh» : un film féministe sur la création d’un syndicat d’ouvrières du textile », sur leparisien.fr, (consulté le 4 décembre 2019)
  8. (en) « B'desh Liberation War to Come Alive at Kolkata Film Fest », Outlook,‎ (lire en ligne)
  9. (en) « Bangladeshi films under spotlight at Swiss festival », The Daily Star (Bangladesh),‎ (lire en ligne)
  10. a b et c (en) « Meherjaan », sur berlinale-talents.de
  11. (en) Mara Potter, « Film review: ‘Under Construction,’ dir. Rubaiyat Hossain », The Daily of the University of Washington,‎ (lire en ligne)
  12. (en) Pallab Bhattacharya, « Two Bangladeshi films at Montreal International Film Festival », The Daily Star (Bangladesh),‎ (lire en ligne)
  13. a b et c (en) « Under Construction premiered in France », The Daily New Nation,‎ (lire en ligne)
  14. « Trois films primés au festival des cinémas d'Asie de Vesoul diffusés à Paris », La Presse de Vesoul,‎ (lire en ligne)
  15. (en) « Women Make Waves Film Festival to open with Under Construction », The Daily New Nation,‎ (lire en ligne)
  16. (en) « Six Bangladeshi films selected for Locarno Int’l Film Festival », The Independent (Bangladesh),‎ (lire en ligne)
  17. « Cinéma. “Made in Bangladesh” : ouvrières du textile, unissez-vous ! », sur Courrier international, (consulté le 4 décembre 2019)