Rubén Ramírez Hidalgo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rubén Ramírez, Ramírez et Hidalgo.
Ramírez Hidalgo est un nom espagnol. Le premier nom de famille, paternel, est Ramírez ; le second, maternel, souvent omis, est Hidalgo.

Rubén Ramírez Hidalgo
Image illustrative de l’article Rubén Ramírez Hidalgo
Rubén Ramírez Hidalgo à l'US Open 2010.
Carrière professionnelle
1998 – 2017
Nationalité Drapeau de l'Espagne Espagne
Naissance (40 ans)
Alicante
Taille 1,83 m (6 0)
Prise de raquette Droitier, revers à deux mains
Gains en tournois 2 346 155 $
Palmarès
En simple
Titres 0
Finales perdues 0
Meilleur classement 50e (02/10/2006)
En double
Titres 0
Finales perdues 3
Meilleur classement 54e (16/01/2012)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/64 1/8 1/64 1/32
Double 1/8 1/16 1/32 1/16

Rubén Ramírez Hidalgo, né le à Alicante, est un joueur de tennis professionnel espagnol, professionnel entre 1998 et 2017.

Carrière[modifier | modifier le code]

Habitué du circuit Challenger, il en a remporté 11 en simple et 21 en double dont 9 avec Santiago Ventura. Ayant fait partie pendant plus d'une dizaine d'années des 150 meilleurs mondiaux, il a fait plusieurs incursions dans le top 100 et notamment en 2006 où il réalise les plus belles performances de sa carrière, lui permettant d'atteindre la 50e place : demi-finales à Viña del Mar, Amersfoort et Palerme, huitièmes de finale à Rome, New Haven et Roland-Garros. En Amérique du Sud, il bat deux joueurs du top 10 : Gastón Gaudio, 8e (6-76, 6-1, 6-4) et Guillermo Coria, 7e (7-5, 6-2). À Rome, il écarte l'ancien n°1 mondial Marat Safin au second tour 0-6, 7-66, 7-63 après avoir été mené 6-0, 4-0[1]. Il élimine également David Ferrer, 15e mondial au 3e tour à Paris (7-64, 7-5, 6-4). Enfin, il renverse le n°5 James Blake à New Haven (2-6, 7-66, 7-64) après avoir été mené d'un break dans les deux dernières manches ainsi que dans chaque jeu décisif[2].

En 2008, il atteint le second tour du Masters de Monte-Carlo après avoir battu Gilles Simon. Il joue ensuite le n°1 mondial Roger Federer et parvient à mener 5-1 dans le troisième set avant de s'incliner 6-1, 3-6, 7-61[3]. En 2011, il réalise sa dernière performance notable dans un tournoi du Grand Chelem lorsqu'il bat Marin Čilić à Roland-Garros (7-65, 6-4, 6-4)[4].

Il a fait ses débuts sur le circuit ATP en 2001 à l'occasion de l'Open de Roumanie, il a participé à plus de 130 tournois et a atteint 5 demi-finales et 14 quarts de finale, le dernier à Houston en 2013[5]. En double, il a disputé trois finales consécutives avec Albert Montañés début 2007.

Grand spécialiste de la terre battue, Rubén Ramírez Hidalgo y a joué plus de 1 000 matchs et remporté la quasi-intégralité de ses titres. Sur surface dure, ses seules performances sont un titre à Pozoblanco, une finale à Chengdu et une victoire au 1er tour de l'US Open en 2012 contre Somdev Devvarman. Il compte également une victoire en salle mais aucune sur gazon.

En 2015, il fait une apparition sur l'ITF Senior Tour et remporte l'ITF Young Seniors Teams Italia Cup avec l'Espagne[6].

En 2016, il devient le premier joueur à avoir remporté plus de 400 matchs sur le circuit Challenger[7]. Il détenait déjà le record de 300 victoires, acquis en 2012. Joueur le plus âgé encore actif en simple[8], il se résout à mettre un terme à sa carrière fin 2017 à 39 ans[9].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Titre en simple[modifier | modifier le code]

Il a remporté 11 tournois Challenger en simple, ainsi que 7 tournois Futures.

Finale en simple[modifier | modifier le code]

Aucune

Titre en double[modifier | modifier le code]

Aucun

Finales en double (3)[modifier | modifier le code]

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Surface Vainqueurs Partenaire Score
1 29/01/2007 Drapeau : Chili Movistar Open
 Viña del Mar
Int' Series Terre (ext.) Drapeau : Chili Paul Capdeville
Drapeau : Espagne Óscar Hernández
Drapeau : Espagne Albert Montañés 4-6, 6-4, [10-6] Parcours
2 12/02/2007 Drapeau : Brésil Brasil Open
 Costa do Sauípe
Int' Series Terre (ext.) Drapeau : République tchèque Lukáš Dlouhý
Drapeau : République tchèque Pavel Vízner
Drapeau : Espagne Albert Montañés 6-2, 7-64 Parcours
3 19/02/2007 Drapeau : Argentine Copa Telmex
 Buenos Aires
Int' Series Terre (ext.) Drapeau : Argentine Martín García
Drapeau : Argentine Sebastián Prieto
Drapeau : Espagne Albert Montañés 6-4, 6-2 Parcours

Parcours dans les tournois du Grand Chelem[modifier | modifier le code]

En simple[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2003 1er tour (1/64) Drapeau : Italie D. Sanguinetti
2004 1er tour (1/64) Drapeau : République tchèque J. Vacek 1er tour (1/64) Drapeau : Belgique G. Elseneer 1er tour (1/64) Drapeau : Royaume-Uni T. Henman
2005
2006 1/8 de finale Drapeau : Croatie I. Ljubičić 1er tour (1/64) Drapeau : Biélorussie M. Mirnyi 1er tour (1/64) Drapeau : Corée du Sud Lee H-t.
2007 1er tour (1/64) Drapeau : Espagne T. Robredo 1er tour (1/64) Drapeau : Suisse S. Wawrinka 1er tour (1/64) Drapeau : Autriche W. Eschauer 1er tour (1/64) Drapeau : Argentine G. Cañas
2008
2009 1er tour (1/64) Drapeau : États-Unis J. Blake
2010 1er tour (1/64) Drapeau : Jamaïque D. Brown
2011 1er tour (1/64) Drapeau : Ukraine I. Marchenko 2e tour (1/32) Drapeau : Espagne A. Montañés 1er tour (1/64) Drapeau : Afrique du Sud R. De Voest
2012 1er tour (1/64) Drapeau : Canada M. Raonic 1er tour (1/64) Drapeau : États-Unis M. Fish 2e tour (1/32) Drapeau : États-Unis S. Querrey
2013 1er tour (1/64) Drapeau : Taipei chinois Lu Y-h.

N.B. : à droite du résultat, se trouve le nom de l'ultime adversaire.

En double[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2004 1er tour (1/32)
Drapeau : Espagne D. Sánchez
Drapeau : Zimbabwe W. Black
Drapeau : Zimbabwe K. Ullyett
1er tour (1/32)
Drapeau : Espagne J. I. Carrasco
Drapeau : Inde L. Paes
Drapeau : République tchèque D. Rikl
1er tour (1/32)
Drapeau : Espagne D. Ferrer
Drapeau : Russie N. Davydenko
Drapeau : Australie A. Fisher
2005
2006 1er tour (1/32)
Drapeau : Espagne A. Martín
Drapeau : Géorgie I. Labadze
Drapeau : Serbie D. Vemić
1er tour (1/32)
Drapeau : Espagne A. Montañés
Drapeau : Afrique du Sud J. Coetzee
Drapeau : Pays-Bas R. Wassen
2007 2e tour (1/16)
Drapeau : Argentine S. Roitman
Drapeau : Suède J. Björkman
Drapeau : Biélorussie M. Mirnyi
1er tour (1/32)
Drapeau : Espagne A. Montañés
Drapeau : Afrique du Sud J. Coetzee
Drapeau : Pays-Bas R. Wassen
1er tour (1/32)
Drapeau : Espagne A. Montañés
Drapeau : États-Unis S. Lipsky
Drapeau : États-Unis D. Martin
1er tour (1/32)
Drapeau : Espagne A. Montañés
Drapeau : République tchèque F. Čermák
Drapeau : République tchèque L. Friedl
2008
2009 2e tour (1/16)
Drapeau : Espagne N. Almagro
Drapeau : République tchèque L. Dlouhý
Drapeau : Inde L. Paes
2010 2e tour (1/16)
Drapeau : Espagne D. Marrero
Drapeau : Afrique du Sud W. Moodie
Drapeau : Belgique D. Norman
2011 1/8 de finale
Drapeau : Espagne D. Marrero
Drapeau : États-Unis E. Butorac
Drapeau : Curaçao J.-J. Rojer
2e tour (1/16)
Drapeau : Argentine C. Berlocq
Drapeau : France J. Benneteau
Drapeau : France N. Mahut
1er tour (1/32)
Drapeau : Portugal F. Gil
Drapeau : France M. Llodra
Drapeau : Serbie N. Zimonjić
2012 1er tour (1/32)
Drapeau : Espagne A. Ramos
Drapeau : France M. Llodra
Drapeau : Serbie N. Zimonjić
1er tour (1/32)
Drapeau : Espagne A. Ramos
Drapeau : France A. Clément
Drapeau : France M. Llodra
1er tour (1/32)
Drapeau : Espagne A. Ramos
Drapeau : France B. Paire
Drapeau : France É. Roger-Vasselin

N.B. : le nom du ou de la partenaire se trouve sous le résultat, tandis que le nom des ultimes adversaires se trouve à droite.

Parcours dans les Masters 1000[modifier | modifier le code]

Année Indian Wells Miami Monte-Carlo Rome Hambourg puis Madrid[10] Canada Cincinnati Madrid puis Shanghai[11] Paris
2004 1er tour
Drapeau : Équateur N. Lapentti
1er tour
Drapeau : États-Unis R. Ginepri
1er tour
Drapeau : Maroc H. Arazi
2005
2006 1/8 de finale
Drapeau : Croatie M. Ančić
2007 1er tour
Drapeau : Argentine G. Gaudio
2008 2e tour
Drapeau : Suisse R. Federer
2009
2010
2011 1er tour
Drapeau : Brésil R. Mello
2e tour
Drapeau : République tchèque T. Berdych

N.B. : sous le résultat, se trouve le nom de l'ultime adversaire.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ramírez Hidalgo fulmina a Safin tras una gran remontada, sur Diario de León, 11 mai 2006
  2. Blake Stumbles in New Haven, sur NYTimes, 23 août 2006
  3. Federer revient de nulle part, sur RTS, 27 avril 2008
  4. Ruben Ramirez Hidalgo stuns Marin Cilic, sur BBC, 22 mai 2011
  5. Challenger legend Ruben Ramirez Hidalgo set to retire at the end of 2016, sur tennisworldusa.org, 10 janvier 2016
  6. Ramirez Hidalgo not in Turkey to make up the numbers, sur itftennis.com, 16 mars 2015
  7. Rubén Ramírez Hidalgo, el primer tenista que suma 400 victorias en el Challenger Tour de la ATP, sur praticodeporte.com, 4 août 2016
  8. Ramírez Hidalgo, la tenacidad de un jugador incombustible a los 39 años, sur El Mundo, 26 février 2017
  9. Rubén Ramírez Hidalgo: «Con 39 años, el único objetivo que hay es seguir disfrutando», sur superdeporte.es, 7 janvier 2017
  10. L'ordre chronologique des Masters 1000 de Rome, de Hambourg (jusqu'en 2008) et de Madrid (depuis 2009) a changé au cours des ans.
  11. Les Masters 1000 de Madrid (2002-2008) et de Shanghai (depuis 2009) se sont succédé.

Liens externes[modifier | modifier le code]