Rubécourt-et-Lamécourt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Rubécourt-et-Lamécourt
Rubécourt-et-Lamécourt
Le château de Lamecourt.
Blason de Rubécourt-et-Lamécourt
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Ardennes
Arrondissement Sedan
Canton Sedan-3
Intercommunalité Ardenne Métropole
Statut Commune déléguée
Maire délégué Mistral Bana
2017-2020
Code postal 08140
Code commune 08371
Démographie
Population 121 hab. (2014 en diminution de -22.44 % par rapport à 2009)
Densité 26 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 41′ 27″ nord, 5° 01′ 24″ est
Altitude Min. 158 m
Max. 272 m
Superficie 4,61 km2
Historique
Date de fusion
Commune(s) d’intégration Bazeilles
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Grand Est
Voir sur la carte administrative du Grand Est
City locator 15.svg
Rubécourt-et-Lamécourt
Géolocalisation sur la carte : Ardennes
Voir sur la carte topographique des Ardennes
City locator 15.svg
Rubécourt-et-Lamécourt
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 15.svg
Rubécourt-et-Lamécourt
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 15.svg
Rubécourt-et-Lamécourt

Rubécourt-et-Lamécourt est une ancienne commune française, située dans le département des Ardennes en région Grand Est.

Le , elle devient une commune déléguée de la commune nouvelle de Bazeilles[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Le village est situé à 4,5 km au nord-est de Bazeilles. Il est traversé par plusieurs ruisseaux, dont, du nord au sud, le Ruisseau de Rubécourt qui alimentait en eau les bassins de rétention du moulin de la filature. Ce ruisseau alimente aussi l'étang de la Marbrerie. Ce village se situe à la limite sud du massif forestier des Ardennes et au début de la plaine du bassin de la Meuse. Les apports régulier en eau du relief voisin, le terrain relativement plat, riche des limons de la Meuse et des résidus de ravinement forestiers génèrent des conditions idéales pour l'agriculture et l'élevage. Le cours d'eau et la forêt voisine, ont permis historiquement l'implantation d'une petite industrie locale (le moulin de la filature, une ancienne scierie, une émoudrerie à Lamécourt, etc.)[2],[3].

Le sol local est calcaire, et l'on peux trouver en amont (Dans la foret entre Villers-Cernay et Bouillon) des zones de schiste argileux, et quelques zone ou il a été possible d'extraire de l'ardoise. ces trois matériaux constitue la base de construction des habitations du village.

Histoire[modifier | modifier le code]

De 1560 à 1642, ce village fait partie de la Principauté de Sedan.

Toponymie[modifier | modifier le code]

  • Rubecourt en 1793, Rubecourt et Lansecourt en 1801[4].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
avant 1995 ? Pierre Dumont    
mars 2001 mars 2008 Marie-Thérèse Robert DVD  
mars 2008 décembre 2016 Mistral Bana[5]    

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[7],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 121 habitants, en diminution de -22,44 % par rapport à 2009 (Ardennes : -1,28 %, France hors Mayotte : 2,49 %).

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1428974110110147198225314
1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
290311297280240242245240198
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968
226173211202204203211183173
1975 1982 1990 1999 2007 2012 2014 - -
141158172172164135121--
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Rubécourt et Lamécourt

Les armes de Rubécourt et Lamécourt se blasonnent ainsi :

parti de sinople et de gueules à la roue de moulin d’or soutenue d’une divise ondée d’argent, le tout brochant sur la partition, au chef cousu de sable, brochant aussi sur le parti, chargé de trois molettes d’éperon aussi d’argent[13].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « arrêté de création n 2016-322, p.78 », sur www.ardennes.gouv.fr (consulté en mai 2018)
  2. Géoportail (France)
  3. Marie-France Barbe, Sylvie Laverdine et Françoise Parizel, Moulins des Ardennes par monts et par vaux, Éditions Terres ardennaises, , p. 171, 191, 192? 208
  4. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Conseil général des Ardennes consulté le 23 juin 2008 (fichier au format PDF)
  6. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  9. « Château de Lamecourt », notice no PA00078494, base Mérimée, ministère français de la Culture
  10. « Église paroissiale Saint-Rémi », sur http://inventaire-patrimoine.cr-champagne-ardenne.fr (consulté en mai 2018)
  11. « Filature Ternaux, puis Montagnac », notice no IA08000550, base Mérimée, ministère français de la Culture
  12. « Filature Ternaux, puis Montagnac », sur http://inventaire-patrimoine.cr-champagne-ardenne.fr (consulté en mai 2018)
  13. http://armorialdefrance.fr/page_blason.php?ville=16634