Royaume de Norvège (1814)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Article général Pour un article plus général, voir Histoire de la Norvège.
Royaume de Norvège
Kongeriget Norge (no)

1814 – 1814

Drapeau Blason
Description de l'image Kingdom of Norway (1814).svg.
Informations générales
Statut Monarchie
Capitale Kristiania (Oslo)
Langue Norvégien
Démographie
Population 1814 902 100 hab.
Histoire et événements
Traité de Kiel
Déclaration d'indépendance de la Norvège
Constitution norvégienne
Guerre suédo-norvégienne
Convention de Moss
Union avec la Suède
Roi
1814 Christian-Frédéric

Entités précédentes :

Entités suivantes :

Le Royaume de Norvège est un État indépendant qui a existé de mai à novembre 1814. Il fait suite à la dissolution de l'union dano-norvégienne par le Traité de Kiel. Ce dernier imposait au Danemark la cession du territoire norvégien à la Suède (à l'exception des possessions ultramarines de la Norvège). Cependant, les Norvégiens proclamèrent leur indépendance et établissent une Constitution toujours en vigueur aujourd'hui. La Guerre suédo-norvégienne de 1814 met fin à l'existence éphémère de cet État en aboutissant à l'union avec la Suède.

Histoire[modifier | modifier le code]

À la suite des guerres napoléoniennes, entre 1807 et 1814, durant lesquelles le Danemark était allié à la France et avait mené un certain nombre de guerres ruineuses contre le Royaume-Uni, le traité de Kiel imposa la cession de la totalité du territoire norvégien à la Suède. Les possessions ultramarines de la Norvège restèrent néanmoins danoises.

La Norvège refusa néanmoins les conditions du traité de paix et proclama son indépendance totale, repoussant aussi bien le Danemark que la Suède. Le prince Christian-Frédéric fut choisi comme roi. Le , la Norvège adopte sa Constitution[1],[2]. Cependant, la Suède n'accepte pas l'indépendance norvégienne et le débute la guerre suédo-norvégienne.

Le , la convention de Moss met fin à la guerre. Le , le Storting modifie la Constitution afin d'entériner l'union personnelle avec la Suède, laquelle dura jusqu'en 1905.

Conséquences[modifier | modifier le code]

La Constitution norvégienne fut conservée lors de l'union avec la Suède, simplement révisée afin de sceller cette union. En effet, les deux États restèrent juridiquement distincts, bien que partageant le même roi et gérant ensemble les affaires étrangères ; on parle ainsi de Royaumes unis de Suède et de Norvège. Cette Constitution, révisée à nouveau lors de la dissolution de l'union en 1905, est toujours en vigueur aujourd'hui.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]