Royaume de Khotan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Portrait d'un des rois de Khotan dans les grottes de Mogao
manuscrit en écriture khotanaise, une écriture brahmi, (Xe siècle ou avant)

Le Royaume de Khotan, peuplé par les Sakas, peuple indo-européen, a existé de 56 à 1000, dans les environs de l'actuelle ville-préfecture de Hotan, dans la région autonome ouïghour du Xinjiang, en République populaire de Chine. C'est, avec l'Empire kouchan un des plus anciens pays bouddhiques ayant existé. Cette civilisation bouddhique à précédé l'arrivée et l'implantation durable de l'islam dans la région[1] avec les invasions en 1006 des turcs qarakhanides. La langue du royaume était le Khotanais.

Sources historiques[modifier | modifier le code]

Deux types de documents servent de sources historiographiques sur le Royaume de Khotan ; les annales chinoises et tibétaines, ainsi que les récites des pèlerins chinois tels que Song Yun et Xuanzang[1].

Art et artisanat[modifier | modifier le code]

La crue d'un petit canal de la rivière Kara Kach a fait ressurgir des œuvres en terre de cette région, poteries, statuettes et figurines, permettant de redécouvrir l'art de ce royaume[1]. Les statuettes et figurines sont principalement anthropomorphes et zoomorphes, avec une partie de figurines représentant des singes affairées à des occupations humaines telles que la musique, mais aussi à des occupations sexuelles[2].

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Françoise Lissac, « Considérations sur la poterie khotanaise », Annuaire 1975-1976, École pratique des hautes études. 4e section, Sciences historiques et philologiques,‎ (DOI 10.3406/ephe.1976.6216, lire en ligne)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Lissac 1976, p. 1081.
  2. Lissac 1976, p. 1084.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]