Royaume de Dalmatie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Royaume de Dalmatie
Kraljevina Dalmacija hr

1815 – 1918

Drapeau Blason
Description de cette image, également commentée ci-après
La Dalmatie (en rouge) dans l'Autriche-Hongrie (1867-1918).
Informations générales
Statut Royaume
- Terre de la Couronne de l'Flag of the Habsburg Monarchy.svg Empire d'Autriche (1815–1867) et de la Cisleithanie au sein de l'Flag of Austria-Hungary (1869-1918).svg Autriche-Hongrie (1867-1918)
Capitale Zadar
Langue croate, serbe, italien
Monnaie Florin austro-hongrois
Démographie
Population 645 666 (1910)
Superficie
Superficie 12 831 km²
Histoire et événements
22 juin 1815 Congrès de Vienne
29 octobre 1918 Création de l'État des Slovènes, Croates et Serbes

Entités précédentes :

Le royaume de Dalmatie (en croate : Kraljevina Dalmacija ; en italien : Regno di Dalmazia ; en allemand : Königreich Dalmatien) était une division administrative de l'Autriche au sein de l'Autriche-Hongrie créé en 1815, par le Congrès de Vienne, et dissoute en 1918, par la création de l'État des Slovènes, Croates et Serbes.

Son territoire comprenait l'ancien provéditorat général vénitien de Dalmatie et d'Albanie, à l'exception des îles de Cherso et de Veglia, et l'ancienne république de Raguse. La capitale était à Zadar (Zara).

Histoire[modifier | modifier le code]

Vue de Zadar.

Après l'occupation de la république de Venise par les troupes napoléoniennes en 1797, le territoire sur la côte orientale de l'Adriatique a été affilié aux pays autrichiens de la monarchie de Habsbourg par le traité de Campo-Formio signé le . Les domaines s'étendent de Karlobag et de l'île de Rab au nord jusqu'au Budva au sud. La cité-État de Raguse (Dubrovnik) a tout d'abord su garder son indépendance.

Néanmoins, les Habsbourg ont peu tard perdu le pays après la guerre de la Troisième Coalition et le traité de Presbourg conclu le . La Dalmatie faisait partie des provinces illyriennes jusqu'àu congrès de Vienne en 1815, qui a décernée le terrain à l'empire d'Autriche.

Le nouveau royaume comprend la côte Adriatique jusqu'à Spizza (Sutomore) et la frontière avec l'empire ottoman. À proximité, sur la péninsule de Prevlaka, l'armée autrichienne fit édifier une forteresse pour surveiller le trafic dans les bouches de Kotor.

Carte de la Dalmatie, la Croatie et la Slavonie, 1848.

Après la révolution autrichienne de 1848, la Dalmatie est temporairement placée sous l'autorité du ban de Croatie, Josip Jelačić. À partir de 1861, le Landtag parlement de Dalmatie (Dalmatinski sabor) se rapprocha des pays autrichiennes, en conflit avec les populations slaves réclamant l'association avec un royaume triunitaire de Croatie-Slavonie-Dalmatie.

Avec le compromis austro-hongrois de 1867, le nouveau royaume de Croatie-Slavonie faisait partie des pays de la Couronne de saint Étienne (Transleithanie), tandis que la Dalmatie échut aux territoires autrichiens de la Cisleithanie. Les tensions politiques interethniques entre les entités italiennes et slaves (croates et serbes) ont persisté jusqu'à la Première Guerre mondiale.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]