KPN

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Royal KPN)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir KPN (homonymie).
Royal KPN
logo de KPN

Création 1989
Forme juridique Société par actionsVoir et modifier les données sur Wikidata
Action Euronext : KPN
Slogan Voel je vrij
« Sens-toi libre ».
Siège social La Haye
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Activité Télécommunications
Filiales Getronics, Telfort (en), Simyo, E-Plus (en) et XS4ALL (en)
Effectif 18 949 ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web www.kpn.com

KPN, diminutif de Koninklijke Posterijen, Telegrafie en Telefonie Nederland (Royal KPN en anglais), est un opérateur de télécommunications néerlandais (fixe, mobile, Internet et données). La compagnie (Naamloze Vennootschap) est issue de sa séparation des activités postales de TPG Post, activité aujourd'hui contrôlée par le groupe TNT NV. Elle est membre de l'indice Euronext 100. Elle détient plusieurs filiales de téléphonie mobile en Europe, dont KPN et Hi aux Pays-Bas, Simyo (opérateur de réseau mobile virtuel) aux Pays-Bas, en Allemagne, en Belgique et en Espagne, et Ortel Mobile (opérateur de réseau mobile virtuel) aux Pays-Bas, en Allemagne et en Belgique.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le siège de l'entreprise à La Haye.

KPN naît de la scission de l'entreprise des postes et télécommunications des Pays-Bas, survenue en 1986. La partie postale devient ainsi PTT Post, puis TPG puis TNT Post en 2007. La partie télécommunication est d'abord appelée Koninklijke PTT NV jusqu'en 1998, date à laquelle elle prend le nom officiel de KPN. La privatisation de ces deux entreprises a lieu en même temps que leur séparation en 1986, étalée jusqu'en 1989. En 2005, l'État néerlandais vend 6,4 % du capital qu'il détient de KPN. Ainsi, l'État ramène sa part dans le capital à 14,3 %, contre 20,6 % précédemment.

En [octobre 2007, KPN finalise l'acquisition de la société de services informatiques Getronics. L'année suivante, le chiffre d'affaires s'élève à plus de 14,5 milliards d'euros. Au quatrième trimestre de l'année 2011, Bouygues Telecom rachète officiellement KPN Mobile France, avec sa marque de services mobiles Simyo[1].

Entre mai et juin 2012, America Movil rachète 28 % de KPN[2]. En juillet 2013, Telefonica annonce son intention de racheter E-plus, pour 5 milliards d'euro en numéraire et une participation pour KPN dans le nouveau ensemble allemand de 17,6 % [2],[3]. Le 9 aout 2013, America Movil annonce son intention de racheter KPN, en contrant l'offre de Telefonica, pour 7,2 milliards d'euro pour l'ensemble des actions qui ne détient pas.

En octobre 2013, Telefonica lance une OPA sur l'opérateur allemand E-Plus appartenant à KPN, pour 8,55 milliards de dollars[4]. En juin 2014, les autorités de la concurrence européennes approuvent cette fusion si 20 % des actifs de l'ensemble sont vendus à d'autres opérateurs[5].

En avril 2015, Telenet acquiert les activités de KPN en Belgique sous la marque Base, pour 1,325 milliard d'euros[6]. La société KPN n'est dès lors plus présente sur le marché belge.

1881 1915 1918 1928 1977 1986 1989 1998 2002 2006 2009 2011 Aujourd'hui
Télécom APT PTT PTT Telecom KPN
Colis postaux PTT Post TPG Post TNT Post TNT Express
Poste PostNL
Caisse d'épargne Caisse d'épargne postale Office des chèques postaux
et caisse d'épargne
Banque postale (Postbank N.V.) Banque ING
Banque Office des chèques postaux

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Annonce de KPN sur forum.kpn.com.
  2. a et b Carlos Slim part à l’assaut de l’opérateur historique néerlandais KPN, Solveig Godeluck, Les Échos, 9 aout 2013
  3. Telefonica maintient son offre sur E-Plus, Le Figaro, 9 aout 2013.
  4. Les actionnaires de KPN votent la vente d’E-Plus à Telefonica, Les Échos, 2 octobre 2013.
  5. EU regulators to clear Telefonica's 8.6 billion euro E-Plus bid: sources, Foo Yun Chee, Reuters, 16 juin 2014
  6. Liberty Global's Telenet to buy KPN's Belgian unit for $1.43 billion, Toby Sterling et Robet-Jan Bartunek, Reuters, 20 avril 2015.

Lien externe[modifier | modifier le code]