Roy Meadow

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Roy Meadow
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (87 ans)
WiganVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Samuel Roy MeadowVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Worcester College (jusqu'en )Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Distinction

Samuel Roy Meadow (né en 1933) est un pédiatre britannique. Il est connu pour avoir pris position sur les parents maltraitants en ces termes : « une mort subite d'enfant est une tragédie, deux morts c'est suspect et trois c'est un meurtre, jusqu'à preuve du contraire[1]. » Cette position a exercé une grande influence sur les services sociaux et les organismes de protection infantile en Angleterre[2].

En 1977 il introduit le syndrome de Münchhausen par procuration, parfois dénommé syndrome de Meadow[3], au sujet duquel il écrit plusieurs articles.

Il est également l'auteur d'une série d'articles ABC of child abuse[4] regroupés en 1997 dans un livre.

Expert judiciaire depuis 1993 dans différents procès d'enfanticide présumé, il publie en les résultats d'une recherche clinique sur 81 enfants décédés par une mort subite non-naturelle[5].

Son témoignage joua au cours de l'un de ces procès judiciaires un rôle crucial dans la condamnation de Sally Clark pour meurtre. En 1999, cette dernière avait été reconnue coupable du meurtre de ses deux bébés. Sa condamnation fut annulée en 2003 après qu'elle eut passé trois années en prison[6]. En 2005, le Conseil de l'Ordre (General Medical Council) exclut Meadow de l'Ordre après avoir découvert qu'il avait présenté des preuves « erronées » et « mensongères » au cours du procès Clark[7]. L'affaire fut portée devant la Haute Cour (High Court of Justice) puis en 2006 devant la Cour d'appel (Court of Appeal of England and Wales) qui estima en dernier ressort que Meadow ne s'était pas rendu coupable de faute professionnelle et ordonna en conséquence sa réintégration dans l'Ordre[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Roy Meadow, ABC of Child Abuse, BMJ books, , 3e éd., 85 p. (ISBN 978-0-7279-1106-3), p. 100
  2. (en) Matthew Taylor, « Cot death expert to face investigation », The Guardian,‎ (lire en ligne, consulté le 3 mai 2010)
  3. R.Meadow, Munchausen syndrome by proxy. The hinterland of child abuse, in: Lancet. 1977 Aug 13;2(8033) p. 343-5]
  4. Liste d'articles ABC of child abuse de R. Meadow sur pubmed
  5. R. Meadow, Unnatural sudden infant death, in : Archives of Diseases in Childhood, Vol.80(1), janvier 1999 p. 7–14
  6. (en) Shaikh, Thair. « Sally Clark, mother wrongly convicted of killing her sons, found dead at home », The Guardian, 17 mars 2007.
  7. a et b Leila Schneps et Coralie Colmez (trad. de l'anglais par Coralie Colmez), Les maths au tribunal : les erreurs de calcul font les erreurs judiciaires [« Math on Trial. How Numbers Get Used and Abused in the Courtroom »], Paris, Seuil, coll. « Science ouverte », 280 p. (ISBN 978-2-02-110439-4), chap. 1 (« L'affaire Sally Clark : attaque sur la maternité »).

Liens externes[modifier | modifier le code]