Rovio

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Rovio
Blason de Rovio
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Drapeau du canton du Tessin Tessin
District Lugano
Commune Val Mara
NPA 6821
No OFS 5219
Démographie
Population
permanente
802 hab. (avant la fusion)
Densité 145 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 56′ 00″ nord, 8° 59′ 00″ est
Altitude 497 m
Superficie 5,53 km2
Divers
Langue Italien
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Voir sur la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Rovio
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Voir sur la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Rovio
Géolocalisation sur la carte : canton du Tessin
Voir sur la carte administrative du canton du Tessin
City locator 14.svg
Rovio
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Rovio est une ancienne commune et une localité de la commune de Val Mara, située dans le district tessinois de Lugano, en Suisse.

Monuments et curiosités[modifier | modifier le code]

A l'entrée du village se tient l'église paroissiale Santi Vitale e Agata mentionnée dès 1213, remaniée au XVIIIe-XIXe s. À l'intérieur se trouve un beau maître-autel en marbre.

Sur une colline à l'ouest du village est dressée la chapelle San Vigilio qui est un édifice de style roman du XIe s. et qui comporte une nef et une abside semi-circulaire. Elle est décorée à l'extérieur de lésènes et d'arcatures aveugles. Dans l'abside se trouvent des fresques romanes d'inspiration byzantine figurant le Christ en majesté, la Vierge et les apôtres.

Sur la route vers Arogno se trouve la chapelle Santa Maria Assunta, un petit édifice baroque à plan central du XVIIe s. et au porche du XVIIIe s. Elle renferme un autel en marbre de 1709.

Le village aux ruelles étroites conserve d'intéressantes maisons dont certaines sont ornées de fresques et de stucs du XVIIe-XVIIIe s. Sur la place du village, la maison communale est un important édifice du XIXe s.[3]

Le 10 avril 2022, l'ancienne commune a fusionnée avec celle de Maroggia et de Melano afin de créer la commune de Val Mara[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Bilan démographique selon le niveau géographique institutionnel », sur Office fédéral de la statistique (consulté le ).
  2. « Portraits régionaux 2021: chiffres-clés de toutes les communes », sur Office fédéral de la statistique (consulté le ).
  3. Guide culturel de la Suisse, Zurich, Ex Libris, , 445 p., p. 306
  4. DFI : OFS : Application des communes suisses, « Projets de modifications de communes en cours » Accès libre, sur www.agvchapp.bfs.admin.ch (consulté le )