Rouyn

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Rouyn
Regroupée à Rouyn-Noranda
Rouyn
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau du Québec Québec
Statut de la municipalité Ville
Démographie
Gentilé Rouynois, oise
Population 17 405 hab. (1986)
Géographie
Coordonnées 48° 14′ 51″ nord, 79° 01′ 08″ ouest
Divers
Date de constitution
Date de dissolution [1]
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Canada
Voir sur la carte administrative du Canada
City locator 14.svg
Rouyn

Rouyn est le nom d'une ancienne municipalité du Québec. Elle fait maintenant partie de la ville de Rouyn-Noranda.


Situation de Rouyn dans les quartiers de Rouyn-Noranda

Histoire[modifier | modifier le code]

La ville est fondée en 1926 et obtient le statut de cité en 1948. Elle est constituée en district lors de l'ouverture de la mine Horne en 1927. Au tout début, des quartiers se développent aux environs de la rue des Pionniers, de la rue Perreault et de l'avenue Principale. Entre 1930 et 1940, d'autres rues ont été construites portant des noms d'anciens premiers ministres ou ministres, d'anciens maires ou conseillers, de membres du clergé ou de pionniers. Les maisons furent construites sans plan d’urbanisation.

Au départ, Rouyn est un grand village minier où se côtoient prospecteurs, mineurs, aventuriers et marchands attirés par la découverte d'un gisement de cuivre par la mine Noranda en 1922. Rouyn reste une ville très animée mais fut longtemps considéré comme étant un quartier ouvrier et gris, contrairement à Noranda, considéré comme plus bourgeois.

En 1986, la ville de Rouyn est fusionnée à celle de Noranda pour former la ville de Rouyn-Noranda.

En 2002, lors d'une vague de fusions municipales sur l'ensemble du territoire du Québec, toutes les municipalités de la MRC (municipalité régionale de comté) de Rouyn-Noranda sont fusionnées en une seule ville, qui porte encore le nom de Rouyn-Noranda.

Toponymie[modifier | modifier le code]

La ville de Rouyn tient son nom du Sieur Jean-Baptiste de Rouyn, originaire de Saint-Maurice, en Lorraine, capitaine au régiment Royal Roussillon. S'illustrant lors de la bataille de Sainte-Foy en 1760, il reçoit la croix de Saint-Louis, mais gravement blessé durant cette bataille, il retourne en France et y meurt[2].

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique de Rouyn entre 1926 et 1986
1931 1941 1951 1956 1961 1966 1971 1976 1981 1986
3 2258 80814 63317 07618 71618 58117 82117 67817 22417 405
(Sources : Statistique Canada[3],[4],[5],[6],[7],[8],[9],[10],[11],[12])


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « L'histoire de la fusion de Rouyn et Noranda, deux villes jumelles pas toujours fusionnelles », Radio-Canada, (consulté le )
  2. Commission de toponymie du Québec, « Rouyn-Noranda » (consulté le )
  3. Bureau fédéral de la statistique, « Septième recensement du Canada, 1931. Population, 1871-1931 » (consulté le )
  4. Bureau fédéral de la statistique, « 1941 Huitième recensement du Canada. Volume II - Population par subdivisions locales » (consulté le )
  5. Bureau fédéral de la statistique, « 1951 Neuvième recensement du Canada. Volume I - Population, Caractéristiques générales » (consulté le )
  6. Bureau fédéral de la statistique, « Recensement du Canada 1956. Volume I - Population, Caractéristiques générales, ménages et familles » (consulté le )
  7. Bureau fédéral de la statistique, « Recensement du Canada 1961. Population, Groupes ethniques, Comtés et subdivisions » (consulté le )
  8. Bureau fédéral de la statistique, « Recensement du Canada 1966. Population, Cités, villes et villages constitués » (consulté le )
  9. Statistique Canada, « Recensement du Canada 1971. Population, Divisions et subdivisions de recensement (Québec) » (consulté le )
  10. Statistique Canada, « Recensement du Canada de 1976. Volume 1 - Population : Répartition géographique, Divisions et subdivisions de recensement, Québec » (consulté le )
  11. Statistique Canada, « Recensement du Canada de 1981, Divisions et subdivisions de recensement, Population, logements privés occupés, ménages privés, familles de recensement dans les ménages privés, Certaines caractéristiques, Québec » (consulté le )
  12. Statistique Canada, « Recensement Canada 1986, Estimations de la population selon la première langue officielle parlée » (consulté le )

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]