Rouvenac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Rouvenac
Rouvenac
Blason de Rouvenac
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Aude
Arrondissement Limoux
Canton Quillan
Intercommunalité Communauté de communes des Pyrénées Audoises
Statut Commune déléguée
Maire délégué Denis Peyrade
2019-2020
Code postal 11260
Code commune 11329
Démographie
Gentilé Rouvenacois
Population 222 hab. (2016 en augmentation de 4,72 % par rapport à 2011)
Densité 18 hab./km2
Géographie
Coordonnées 42° 56′ 20″ nord, 2° 08′ 47″ est
Altitude Min. 279 m
Max. 587 m
Superficie 12,23 km2
Historique
Date de fusion
Commune(s) d’intégration Val-du-Faby
Localisation

Géolocalisation sur la carte : région Occitanie

Voir sur la carte administrative de région Occitanie
City locator 15.svg
Rouvenac

Géolocalisation sur la carte : Aude

Voir sur la carte topographique de l'Aude
City locator 15.svg
Rouvenac

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Rouvenac

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Rouvenac

Rouvenac est une commune déléguée française, située dans le département de l'Aude en région Occitanie.

Ses habitants sont appelés les Rouvenacois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Commune du piémont pyrénéen située au nord-ouest de Quillan.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Rouvenac[1]
Festes-et-Saint-André La Serpent
Saint-Jean-de-Paracol Rouvenac Fa
(Val-du-Faby)
Puivert Quillan

Histoire[modifier | modifier le code]

Rouvenac se situe dans l'antique Pagus Redensis, devenu comté de Razès à l'époque carolingienne. Jusqu'au milieu du XIIIe siècle, le monastère de Joucou puis les seigneurs d'Aniort possèdent le lieu de Rouvenac. L'archevêque de Narbonne en devient le seigneur en 1258.

Le , la commune fusionne avec Fa pour former la commune nouvelle de Val-du-Faby dont la création est actée par arrêté du préfet de l'Aude en date du [2].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 mars 2008 Denis Peyrade    
mars 2008 mai 2010[3] Christian Dolle    
juin 2010[4] En cours Denis Peyrade    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[6]. En 2016, la commune comptait 222 habitants[Note 1], en augmentation de 4,72 % par rapport à 2011 (Aude : +2,24 %, France hors Mayotte : +2,44 %).
Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
545557597634649664646638606
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
596557518544567564516440430
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
389391386297294291259258240
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
210182167176143154189212222
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Rouvenac

Son blasonnement est : Palé et contre-palé d'argent et d'azur de quatre pièces.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Carte IGN sous Géoportail
  2. Alain Thirion, « Arrêté préfectoral SPL n° 2018-028 portant création de la commune nouvelle Val-du-Faby », sur aude.gouv.fr,
  3. Démission du maire en cours de mandat
  4. La Dépêche du Midi, 29 juin 2010
  5. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  9. Avocat, Homme politique, Académicien. Originaire de Rouvenac côté paternel, où toute sa vie durant il a conservé la maison familiale et une vigne. De son vivant Edgar Faure, aimait revenir régulièrement - toujours avec discrétion - à Rouvenac dont il parle avec tendresse dans ses Mémoires Avoir toujours raison, c'est un grand tort (Plon, 1982).