Route pour automobiles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ou cette section adopte un point de vue régional ou culturel particulier et nécessite une internationalisation. (indiquez la date de pose grâce au paramètre date)

Merci de l'améliorer ou d'en discuter sur sa page de discussion ! Vous pouvez préciser les sections à internationaliser en utilisant {{section à internationaliser}}.

Panneau indiquant le tronçon en route pour automobiles.

Une route à accès réglementé ou route pour automobiles est, au même titre qu'une autoroute, une route réservée aux véhicules motorisés suffisamment rapides.

Dans le langage courant, les usagers ont tendance à la confondre avec une voie rapide, ou Voie express, alors qu'elle ne désigne pas nécessairement ce type de route, mais plutôt les axes où les véhicules lents peuvent représenter un danger pour eux-mêmes ou pour les autres usagers (artères à grandes circulations, certains ponts, tunnels, boulevards, voies sur berges, etc.).

Cependant, dans certaines régions où les autoroutes sont quasiment absentes (par exemple en Bretagne), les voies rapides qui ont des architectures très proches des autoroutes (comme la RN 165, la RN 166, la RN 24, ou encore la RN 12 entre Rennes et Brest) sont quasiment systématiquement classifiées comme routes pour automobiles.

Les piétons, cyclistes, cyclomotoristes, véhicules agricoles, voiturettes, cavaliers... sont donc exclus (Il arrive parfois qu'un panonceau autorise les cyclomoteurs ou véhicules agricole à les emprunter).

En Europe[modifier | modifier le code]

En Europe, les routes à accès réglementée sont signalées par un panneau rectangulaire faisant apparaître une voituresur fond vert ou bleu. La fin de route est signalé par le même symbole barré.

En France[modifier | modifier le code]

La circulation y est gratuite. On ne peut pas faire demi-tour ou dépasser sur ces routes (ligne blanche). Il est absolument interdit de s'arrêter sauf lors d'un accident ou lors d'un ralentissement. Les limitations de vitesse en France dépendent de la situation de la route et de ses infrastructures : 50 en agglomération, 70 sur certaines rocades. Hors agglomération, la vitesse est limitée à 90 km/h en l'absence de chaussée séparée, ou 110 km/h si elle possèdent au moins 2x2 voies séparées par un terre-plein ou une glissière de sécurité centrale.

En France, son début est signalé par le panneau début de route pour automobile (Route pour automobiles), et sa fin par le panneau fin de route pour automobile (fin de route pour automobiles).

La circulation y est moins sûre que sur une autoroute, dans la mesure où la chaussée n'est pas nécessairement séparée, qu'elle n'est pas toujours équipée de bande d'arrêt d'urgence ou de bornes de secours, que l'on peut rencontrer des intersections (giratoires, feux, etc.).

On classe certaines grosses artères urbaines de cette manière pour éviter que des véhicules lents tels que des vélos, des piétons et cyclomoteurs puissent ralentir la circulation, pouvant déjà être très chargée sur ce type d'axe.

Des routes nationales comme à Angers, Rouen ou encore Nantes servent de voie rapide grâce à ce classement. Le périphérique de Nantes est classé de cette manière sur la plupart de ses tronçons non autoroutiers.

Le Boulevard périphérique de Paris est aussi classé de cette manière (par ordonnance de la Préfecture de Police de 1971), notamment pour y interdire l'accès aux véhicules lents (vélo et cyclomoteurs), et ce malgré l'absence de panneaux signalétiques, la limitation de vitesse à 70 km/h et la règle de priorité à droite qui s'applique sur les voies entrantes.

Les voies sur berges parisiennes le sont également.

En Allemagne[modifier | modifier le code]

Une autoroute se transformant en route pour automobile, en Allemagne

Aux Pays-Bas[modifier | modifier le code]

Une route pour automobiles, aux Pays-Bas vers IJsselmeer

.