Route nationale de Suisse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

En Suisse, les routes nationales sont les « voies de communication les plus importantes présentant un intérêt pour la Suisse en général »[1].

La responsabilité des infrastructures routières est partagée entre la Confédération, les cantons et les communes. L'Assemblée fédérale classe comme routes nationales les « voies de communication les plus importantes présentant un intérêt pour la Suisse ». La Confédération construit, entretient et exploite les routes nationales. Pour des raisons historiques, seule l'achèvement du réseau des routes nationales reste une tâche commune de la Confédération et des cantons. Les infrastructures routières situées sur les routes cantonales et communales sont prises en charge par les communes et les cantons qui sont responsables de la construction, de l'entretien et de l'exploitation de leur réseau routier. Les routes nationales peuvent comporter entre deux et sept voies.

Fin 2016, le réseau suisse des routes nationales s’étendait sur 1 840,4 km (sans les voies d'accès). L’arrêté fédéral sur le réseau de 1960 prévoyait, en tenant compte des révisions jusqu’à cette date, 1 892,5 km, si bien qu’il manquait encore 52,1 km pour que le réseau soit achevé. Depuis 1960, le réseau a été complété à quatre reprises : en 1965 par le tunnel routier du Gothard, en 1971 par le contournement nord et ouest de Zurich, en 1984 par la Transjurane (A16) et en 2000 par la route du Prättigau (portion de la route principale 28). En revanche, le tronçon Wimmis - Sion de la N6, qui incluait un tunnel passant sous le col du Rawil, en a été biffé en 1986. Avec l’entrée en vigueur du nouvel arrêté sur le réseau (NAR) le 1er janvier 2020, 382,55 km de routes cantonales devraient être intégrés dans le réseau des routes nationales.

Classes[modifier | modifier le code]

Les routes nationales sont divisées en trois classes :

Caractéristiques générales des routes selon leur classe
Routes de première classe Routes de deuxième classe Routes de troisième classe
Type de route[2] Autoroute Semi-autoroute ou autoroute Route normale
Séparation des sens de circulation oui parfois non
Croisements à niveau non rarement à éviter
Traversées de localités non non à éviter
Voies de circulation par sens 2 ou plus 1 ou plus 1 ou plus
Vitesse maximale autorisée 120 km/h selon le tronçon 80 km/h
Restrictions d'accès véhicules à moteur véhicules à moteur non
Lettre A A ou H/J/T[3] H/J/T
Base légale RS 725.11 Art. 2 Art. 3 Art. 4

1 E = Route express de première classe, 2 E = Route express de deuxième classe, 3 E = Route express de troisième classe

Liste des routes nationales de Suisse[modifier | modifier le code]

La liste des routes nationales de Suisse répertorie toutes les routes nationales en Suisse. Les routes nationales sont toutes les routes dont le financement, l'exploitation, l'entretien et l'expansion sont assurés par la Confédération (et non les cantons ou les communes). Elles sont gérées par l'Office fédéral des routes (OFROU), rattaché au Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication.

Selon le niveau d’aménagement (classe) de la route, il s'agit d'une autoroute nationale, d'une semi-autoroute nationale ou d'une route principale nationale.

Dans le réseau routier suisse, les routes nationales forment une catégorie particulière de propriété aux côtés des routes cantonales, communales et privées. La Suisse compte actuellement 28 routes nationales numérotées (N1-N10, N12-N14, N17-N18, N20-N22, N25, N28, N31-N38). Cependant, ces numéros ne sont pas signalés sur les routes, la signalisation des routes suisses se faisant sur la base du niveau d’aménagement de la route (autoroute, semi-autoroute, routes principale et route secondaire). La numérotation des routes nationales ne permet donc pas de connaître le niveau d’aménagement de la route.

Adaptation du réseau des routes nationales en 2020[modifier | modifier le code]

Les adaptations proposées de l’arrêté sur le réseau (2020) se sont basé sur sept critères[4] :

  • Critère 1 : Assurer le passage du trafic international de transit
  • Critère 2 : Relier la Suisse à l’étranger (grandes agglomérations)
  • Critère 3 : Relier entre elles les grandes et moyennes agglomérations
  • Critère 4 : Desservir les installations de transport d’importance nationale : Aucune modification n’est nécessaire.
  • Critère 5 : Desservir les chefs-lieux cantonaux
  • Critère 6 : Garantir la disponibilité du réseau sur les axes principaux (redondance)
  • Critère 7 : Desservir les grandes régions touristiques alpines

Des adaptations sont également proposées à des tronçons dont l’attribution est restée en suspens dans le plan sectoriel des transports, elles ne concernent pas les grandes agglomérations.

Liste des routes nationales de Suisse (2020)[modifier | modifier le code]

Liaison interrégionale Routes Tracé et sections Classe Remarques
N1 Principale axe Ouest – Est GenèveLausanneBerneZurichWinterthourSaint-GallSt. Margrethen
St-Julien (frontière) – Perlyaéroport de CointrinGenève (N) 1 E
Genève (N) – Ecublens (avec bifurcation vers Lausanne La Maladière) – ChavornayYverdon 1
Yverdon – Avenches 2
Avenches – MoratBerne (Weyermannshaus) 1
Berne (Weyermannshaus) – Berne (Wankdorfplatz) 1
Berne (Neufeld) – Berne (route de Tiefenau) (route d’accès du Neufeld) 2 E
Berne (Forsthaus) – Berne (Insel) (route d’accès du Forsthaus) 3 E
Berne (Wankdorfplatz) – LuterbachEgerkingenRothristOberentfeldenDättwilNeuenhofZurich (Aubrugg) 1
Zurich (place de sport du Hardturm) – Platzspitz 3 E
Zurich (Aubrugg) – TössOhringenAttikonWilSaint-Gall (O) 1
Saint-Gall (O) – Saint-Gall (E) 1
Saint-Gall (Schoren) – Saint-Gall (Kreuzbleiche) 1 E
St-Gall (E) – St. Margrethen (frontière) 1
N2 Principale axe Nord – Sud Bâletunnel du BelchenLucerneStansAltdorf – Gothard – LuganoChiasso
Raccordement à l’autoroute allemande près de WeilHagnau 1 E
Bâle (Hagnau) – HardAugstArisdorfSissachEptingentunnel du BölchenEgerkingen (accès à la N 1) 1
Rothrist (bifurcation de la N 1) – DagmersellenSurseeSempachLucerne (N) 1
Lucerne (N) – Senti – Kasernenplatz 1 E Voie d'accès autoroute A2 Senti (Sentimatt) – centre ville de Lucerne
Senti – Lucerne (S) 1 Tunnel du Sonnenberg
Lucerne (S) – Stans (E) 1
Stans (E) – route de la rive gauche du lac des Quatre-CantonsAltdorfGöschenen 2
Tunnel routier Göschenen – Airolo 2
Göschenen – col du Saint-GothardAirolo 3
Airolo – Castione 2
Castione – Lugano (N) 1
Lugano (N) – Lugano (S) 2
Lugano (S) – Chiasso (frontière) 1
N3 Axe Suisse du Nord-OuestSuisse du Sud-Est Bâle (Euro-Airport) – Wiese (accès à la N 2) – Augst (bifurcation de la N 2) – BruggBirmenstorf et échangeur du Limmattal (bifurcation de la N1) – PfäffikonSargans et ThusisTiefencastelSilvaplana
Bâle (Euro-Airport) – Wiese (accès à la N 2) 1 E
Augst (bifurcation de la N 2) – FrickBözbergBruggBirmenstorf (accès à la N 1) 1
Zurich (O) – tunnel de l'Uetliberg – Zurich (Brunau) 1
Zurich (Brunau) – Pfäffikon 1
Pfäffikon – Ziegelbrücke 2
Ziegelbrücke – Walenstadt (O) 1
Walenstadt (O) – Sargans (accès à la N 13) 2
417 Thusis-Sud (accès à la N 13) – TiefencastelSilvaplana 3 Ajouter en 2020 (critère 7).
N4 Liaison centrale Nord-Sud Thayngen (frontière) – SchaffhouseWinterthour et ZurichKnonauChamBrunnenAltdorf
Thayngen (frontière) – Schaffhouse (Nord) 3 Ajouter en 2020 (critère 1). Déplacement de la liaison Schaffhouse – Bargen
Schaffhouse (N) – Schaffhouse (S) 2 E
Schaffhouse (S) - Winterthour (N) (accès à la N 1) 2
Zurich (échangeur Limmattal) (bifurcation de la N 1) – Zurich-Ouest (bifurcation de la N 3) – KnonauChamHolzhäusern 1
Holzhäusern – Brunnen (S) 2
Brunnen (S) – Altdorf (accès à la N 2) 1
N5 Pied du Sud du Jura Luterbach (Soleure) – BienneNeuchâtelYverdon
Luterbach (bifurcation de la N 1) – Bienne (E) 2
Bienne (E) – Bienne (O) 2 E
Bienne (O) – La NeuvevilleNeuchâtelYverdon (S) (accès à la N 1) 2/3
N6 Liaison occidentale Nord-Sud Boncourt (frontière) – DelémontMoutierBienneSchönbühl et Berne – Lattigen (bifurcation de la N 6) – Spiez (bifurcation de la N 8) – Gampel (accès à la N 9)
Boncourt (frontière) – PorrentruyDelémontMoutierTavannesBienne (accès à la N 5) 2/3
Bienne-Sud – Lyss-Nord 2 Ajouter en 2020 (critère 2).
Lyss-Nord – échangeur de Schönbühl (accès à la N 1) 2
Berne (Wankdorfplatz) (bifurcation de la N 1) – Berne (Freudenbergerplatz) 1 E
Berne (Freudenbergerplatz) – échangeur de Lattigen (N 8) – échangeur de Spiez 1
223 Spiez – Kandersteg (station de transbordement du Lötschberg) 2/3 Ajouter en 2020 (critère 2).
509 Goppenstein (station de transbordement du Lötschberg) – Gampel (accès à la N 9) 3
N7 Liaison vers Constance WinterthourFrauenfeldKreuzlingen (frontière)
Attikon (bifurcation de la N 1) – FrauenfeldKreuzlingen (frontière) 2
N8 Liaison des Préalpes Oberland bernoisSuisse centrale Wimmis – Lattigen (N 6) – Spiez (échangeur de la N 6) – InterlakenIseltwaldBrienzwilerBrünigSarnen – Acheregg (accès à la N 2) 2/3
N9 Axe Ouest – Sud Vallorbe (frontière) – Chavornay et Villars-Ste-CroixVilleneuveSionBrigueSimplonGondo (frontière)
Vallorbe (frontière) – Chavornay (accès à la N 1) 2
Villars-Ste-Croix (bifurcation de la N 1) – Lutrive (avec bifurcation vers Corsy) – Villeneuve 1
Villeneuve – SionSierreBrigue 2
Brigue – SimplonGondo (frontière) 3
N10 Liaison transversale du Pays des Trois-Lacs Thielle (accès à la N5) – Morat (accès à la N1) Ajouter en 2020 (Ajout de tronçons dont l’attribution est restée en suspens dans le plan sectoriel des transports).
Thielle (accès à la N 5) – Anet 2
Anet – Morat (accès à la N 1) 3
N12 Liaison Berne - Fribourg - vers le Valais VeveyFribourgBerne
Vevey (bifurcation de la N 9) – FribourgBerne (Weyermannshaus) (accès à la N 1) 2
N13 Liaison orientale Nord-Sud KreuzlingenArbonSt. Margrethen (frontière) – SargansCoireThusis – San Bernardino – Castione
Kreuzlingen-Nord (accès à la N 7) – RomanshornArbon-Ouest 3 Ajouter en 2020 (critère 3).
A1.1Swiss.svg Arbon-Ouest – échangeur de Meggenhus (accès à la N 1) 2
St. Margrethen (bifurcation de la N 1) – SargansCoireReichenauThusis 2
Thusis – Hinterrhein (E) 2/3
Hinterrhein (E) – tunnel du San Bernardino – Malabarba 2
Malabarba – Pian San GiacomoCastione (accès à la N 2) 2
406 Bellinzone-Sud (bifurcation de la N 2) – Magadinotunnel Mappo-MorettinaLocarno - Ascona[5] 3 Ajouter en ? (critère 3). Le projet 2008 prévoyait le tronçon Bellinzone - Locarno-Est (Orselina) uniquement. (voir Autoroute cantonale A13 : Magadino - Locarno)
N14 Liaison transversale Suisse centraleLac de Zurich Lucerne – Cham – Sihlbrugg – Wädenswil
Emmen (bifurcation de la N 2) – échangeur de Rütihof (N4) 1
A4aSwiss.svg Echangeur de Blegi (bifurcation de la N 4) – Baar – Sihlbrugg 2
338 Sihlbrugg – Hirzel – Wädenswil (accès à la N 3) 3 Ajouter en 2020 (critère 2).
N17 Liaison du pays de Glaris Niederurnen – Glaris Ajouter en 2020 (critère 5).
Niederurnen (accès à la N 3) – Näfels-Nord 2
Näfels-Nord – Glaris 3
N18 Liaison Bâle – Delémont (Birstal) 18 Echangeur de Hagnau (bifurcation de la N 2) – Delémont (accès à la N 6) Ajouter en 2020 (critère 5).
Echangeur de Hagnau (bifurcation de la N 2) – Reinach-Sud
Reinach-Sud – Aesch (BL) 2/3
Aesch (BL) – Delémont Est (accès à la N16) 3
N20 Liaison neuchâteloise du Littoral aux Montagnes avec continuation vers la Franche Comté NeuchâtelTunnel de la Vue-des-AlpesLe Locle (frontière) Ajouter en 2020 (critère 2).
Neuchâtel (accès à la N 5) – Tunnel de la Vue-des-AlpesLa Chaux-de-Fonds 2 (J20)
La Chaux-de-Fonds – Le Locle (frontière) 3
N21 Voie d'accès au Gd-St-Bernard MartignyGd-St-Bernard Ajouter en 2020 (critère 1).
Echangeur du Gd-St-Bernard (bifurcation de la N9) – Martigny-Croix 2
Martigny-Croix – entrée du tunnel Bourg-St-Bernard 3 Privé, le tunnel du Grand-Saint-Bernard est hors du réseau.
N22 Liaison supérieure et inférieure de Bâle-Campagne PrattelnLiestalSissach Ajouter en 2020.
Pratteln (accès à la N 2) – FüllinsdorfLiestal Altmarkt 3 (critère 5)
Liestal Altmarkt – LausenSissach (accès à la N 2) 2 (critère 6)
N25 Liaison autoroutière de l'Appenzellerland 463 459 Saint-Gall Winkeln – Appenzell Ajouter en 2020 (critère 5). Semi-autoroute A25 projetée entre Gossau-Est et Waldstatt
Saint-Gall Winkeln (accès à la N 1) – HerisauAppenzell 3
N28 Liaison Vallée du RhinBasse-Engadine Liaison N13 Landquart–Klosters/station de transbordement du tunnel de la Vereina 2/3
N31 Voie d’accès à la N 1 depuis le sud de Genève A1LSwiss.svg Perly (bifurcation de la N 1) – Genève (contournement Sud de Plan-les-Ouates) 1
PerlyGenève (S, contournement de Plan-les-Ouates) 1 E
N32 Autoroute d'Aarau T5 Aarau – Aarau-Est (accès à la N 1) 2 Ajouter en 2020 (critère 5).
N33 Autoroute de l'aéroport de Zurich Zurich (N) (bifurcation de la N1) – aéroport de Kloten 1
N34 Liaison Oberland zurichois – Vallée de la Linth BrüttisellenWetzikonSchmerikonReichenburg Ajouter en 2020 (critère 3 : Brüttisellen – Rüti)
Brüttisellen (accès à la N 1) – Uster-Est 3
340 Uster-Est – Wetzikon 3
340 Wetzikon – HinwilRapperswil 3/2 Ajouter en 2020 (Ajout du tronçon Rüti (ZH) – Reichenburg, attribution restée en suspens dans le plan sectoriel des transports).
Rapperswil – Schmerikon 2
Schmerikon – échangeur de Reichenburg (accès à la N 3) 2
N35 Voie d'accès autoroutière vers Zurich A1LSwiss.svg Zurich (Aubrugg) (bifurcation de la N1) – tunnel du Milchbuck 1
N36 Voie d'accès autoroutière vers Zurich A1HSwiss.svg Echangeur de Limmattal (bifurcation de la N 1) – Zurich (place de sport du Hardturm) – Sihlquai 1
N37 Voie d'accès autoroutière vers Zurich A3WSwiss.svg Zurich (Brunau, bifurcation de la N3) – Zurich (Sihlquai) 1 E
N38 Liaison secondaire entre la Frontière et la N 2 MendrisioStabio Ajouter en 2020 (critère 2)
N 2, bifurcation de MendrisioStabio-Est 2
Stabio-Est – Stabio (frontière) 3

Route déclassée[modifier | modifier le code]

Routes Tracé et sections Classe Remarques
N4 Bargen – jonction Mutzentäli (accès à la N4) à Schaffhouse 2/3 Transfert de la N4 Bargen – Schaffhouse (env. 15 km) au réseau complémentaire (H4), remplacé par la H15 Schaffhouse – Thayngen

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. RS 725.11 Loi fédérale sur les routes nationales, art. 1
  2. Ces informations constituent les cas les plus courants mais pas la règle. Par exemple, l'autoroute A16 comporte des tronçons de type autoroutier, alors même qu'il s'agit d'une route de deuxième classe.
  3. de l'allemand, respectivement : Hauptstrasse, Jurastrasse et Talstrasse
  4. [PDF] Adaptation de l’arrêté fédéral sur le réseau des routes nationales (RS 725.113.11), Rapport mis en consultation, 9 mai 2008, Office fédéral des routes
  5. Routes cantonales nouvellement intégrées au réseau des routes nationales, Financement des routes Fonds pour les routes nationales et le trafic d'agglomération (FORTA), OFROU

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]