Route nationale 125

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Route nationale 125 (Italie) et 125 (homonymie).
Ancienne plaque de la RN 125 à Bagnères-de-Luchon.

La route nationale 125 ou RN 125 est une route nationale française reliant Montréjeau au Pont du Roi à Fos (frontière espagnole). Elle reliait auparavant Portet-sur-Garonne, à côté de Toulouse à Saint-Martory et Montréjeau à l'Hospice de France à Bagnères-de-Luchon. Entre Saint-Martory et Montréjeau, la RN 125 était confondue avec la RN 117.

À la suite de la réforme de 1972, la RN 125 a vu ses deux extrémités modifiées. La RN 117 s'est dirigée vers Toulouse et non plus Rivesaltes et a donc remplacé la RN 125 entre Saint-Martory et Portet-sur-Garonne (avant d'être, par la suite, convertie en A64). L'autre tronçon terminal a été déclassé en RD 125 entre Esténos et l'Hospice de France. En contrepartie, la RN 125 a remplacé la RN 618C et s'est donc dirigée vers le Pont du Roi et Vielha.

Du fait de déviations, l'ancien tracé a pris les noms de RD 125B dans Cierp-Gaud et de RD 125C entre Antignac et Bagnères-de-Luchon.

Le décret du 5 décembre 2005 prévoit bien de conserver cette route dans le réseau national, mais avec une nouvelle modification de tracé. Le tronçon reliant Chaum au Pont du Roi (soit l'ancienne RN 618C) subsiste, mais la section entre Labroquère et Chaum est abandonnée au profit de la D 33, qui est d'ailleurs l'itinéraire principal ; il ne restera donc presque rien de la RN 125 historique.

Le dernier aménagement en cours sur cette route est la déviation de Saint Béat - Arlos avec le creusement d'un tunnel d'une longueur d'un kilomètre environ (1066 m) et la construction d'un nouveau pont sur la Garonne. Le tunnel a été inauguré le 30 avril 2018, non sans protestation de la part de la population locale, puisque le contournement total de Saint Béat n'est toujours pas achevé faute de budget suffisant pour terminer la jonction avec le nouveau pont sur la Garonne. En effet, le budget initial (105 millions d'euros) a connu un fort dépassement pour être porté à 142 millions d'euros du fait de contraintes écologiques (écrevisses blanches et sources pétrifiantes) non prévues au départ.

A ce jour, les 2,5 km manquants sont prévus pour être achevés en 2024 ce qui permettra un contournement total de la commune de Saint Béat. Dans cette attente, faute de liaison avec le nouveau pont construit sur la commune d'Arlos, le trafic souhaitant rejoindre l'Espagne est dévié à la sortie du tunnel vers le sud du centre-ville de Saint Béat (avec l'installation de nouveaux feux tricolores pour réguler la circulation des poids lourds et le passage en angle droit sur le "vieux" pont sur la Garonne).

Ancien tracé de Portet-sur-Garonne à Bagnères-de-Luchon[modifier | modifier le code]

Ancien tracé de Portet-sur-Garonne à Saint-Martory (N 117 & A 64)[modifier | modifier le code]

Tracé de Montréjeau à Esténos (N 125)[modifier | modifier le code]

Ancien tracé d'Esténos à l'Hospice de France (D 125)[modifier | modifier le code]

Tracé actuel de Montréjeau au Pont du Roi[modifier | modifier le code]

Tracé de Montréjeau à Esténos (N 125)[modifier | modifier le code]

Semblable à l'ancien tracé.

  •  Carrefour giratoire entre A645 (vers A64) et N 125

Tracé actuel d'Esténos au Pont du Roi et à l'Espagne (N 125)[modifier | modifier le code]

Le pont sur la Garonne marque la frontière. À gauche la N-230, Espagne, à droite la RN 125, France.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :