Route des Yungas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Tracé de la section (vert) ayant remplacé l'ancienne route de la Mort.

La route des Yungas est une ancienne route bolivienne reconvertie en piste cyclable reliant La Paz à Coroico, longue d'environ 80 kilomètres, dont la section au nord de Cotapata remplaça en 2006 l'ancienne Route de la Mort.

Présentation[modifier | modifier le code]

La route a une hauteur moyenne de 3 600 mètres d'altitude ; en partant de La Paz, elle monte progressivement jusqu'au sommet de La Cumbre à 4 650 mètres et descend ensuite sur un trajet de 64 km.

Cette route est connue pour son extrême dangerosité. En 1995, l'Inter-American Development Bank la qualifia de « route la plus dangereuse du monde »[1]. On estime que 200 à 300 voyageurs s'y tuaient chaque année, soit un véhicule toutes les deux semaines[1]. Des croix marquent les nombreux points où des véhicules ont chuté.

Historique[modifier | modifier le code]

L'ancienne Route de la Mort.

Une partie de cette route a été construite par des prisonniers paraguayens lors de la guerre du Chaco. Elle constituait l’un des rares itinéraires reliant La Paz à la forêt amazonienne au nord du pays. En raison de ses pentes abruptes, de la présence d'une seule voie, large de seulement trois mètres à certains endroits, et de l'absence de garde-corps, cette route devint réputée extrêmement dangereuse. À cela s'ajoutaient l'abondance de pluie et de brouillard (réduisant considérablement la visibilité), le sol boueux et les cailloux tombant des montagnes. La dangerosité était amplifiée par la fréquence de camions et de poids lourds qui transportaient des produits agricoles de la région à La Paz et des agrumes ainsi que des passagers arrivant de l'extrême nord du pays dans le sens inverse.

Le danger que présentait cet itinéraire en faisait une destination touristique prisée dans les années 1990, qui permettait aux passionnés de vélo de montagne d'apprécier la variation altitudinale, la faune, la flore et la beauté des paysages.

Circulation[modifier | modifier le code]

La loi indiquait que le conducteur ascendant (en direction de La Paz) avait priorité sur celui qui descendait.

Contrairement au reste du pays, le sens de la circulation était à gauche, afin de permettre aux conducteurs (au volant à gauche) d'évaluer avec plus de facilité la distance des roues de leur véhicule vis-à-vis du bord de la route[2].

Accidents[modifier | modifier le code]

Le , un bus se renversa, entrainant la mort de plus de cent personnes, marquant le pire accident de route du pays.

En 2011 eurent lieu 114 accidents, entrainant 42 décès.

Télévision[modifier | modifier le code]

Cette route a fait l'objet d'un documentaire d'une durée de 50 minutes diffusé en 2007 par France 5 dans la saison 1 de la série documentaire Les Routes de l'impossible sous le titre : « Bolivie, le chemin de la mort ».

En 2009, la BBC a diffusé dans son émission Top Gear un « Spécial Bolivie » évoquant la route des Yungas (épisode 6 de la saison 14).

En 2017, cette route est mentionnée dans la série télévisée américaine Reine du Sud à plusieurs reprises dans l'épisode 6 de la saison 2 : « Le Chemin de la mort », où les protagonistes subissent de nombreuses embûches.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]