Route des Crêtes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La route des Crêtes est une dénomination utilisée dans de nombreuses régions pour désigner une route touristique de montagne offrant de nombreux points de vue.

Massif vosgien[modifier | modifier le code]

La route des Crêtes fut créée pendant la Première Guerre mondiale dans un but stratégique afin d’assurer la logistique et la défense sur le front des Vosges. Du col du Bonhomme au Vieil Armand, en passant par le col de la Schlucht, le massif du Hohneck, le Markstein et le Grand Ballon, la route des Crêtes des Vosges est longue de plus de 80 kilomètres[1]. En hiver, la Route des Crêtes est fermée à partir du Grand Ballon jusqu'au Markstein et de ce dernier site jusqu'aux pistes de ski de La Bresse-Kastelberg. Son point le plus élevé est à 1 343 m au passage du Grand Ballon et le plus bas au col Amic, 825 m.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Vexin français[modifier | modifier le code]

La route des Crêtes est un itinéraire très touristique d'environ 5 kilomètres allant de Chérence à La Roche-Guyon, en traversant la forêt régionale de La Roche-Guyon. Cette route surplombe du haut des falaises calcaires la vallée de la Seine (jusqu'à 130 mètres plus bas) au sud-est, et la vallée de l'Epte au nord-ouest.

Cantal[modifier | modifier le code]

La route des Crêtes s'étire au départ d'Aurillac pour suivre la crête entre les vallées de la Jordanne et de l'Authre, offrant de très beaux panoramas sur les monts du Cantal.

Provence[modifier | modifier le code]

La route des Crêtes qui relie Cassis à la Ciotat offre des vues saisissantes sur la mer Méditerranée et le massif des Calanques. La route, en forte pente, monte jusqu'au cap Canaille, puis court en lacets sur le rebord des falaises de Soubeyran (394 m), les plus hautes falaises de France. Des parkings et des belvédères ont été aménagés aux principaux points de vue.

Gorges du Verdon[modifier | modifier le code]

Une boucle de 23 km à partir de la Palud-sur-Verdon, essentiellement en sens unique, parsemée de 14 belvédères surplombant le canyon du Verdon.

Cévennes[modifier | modifier le code]

La corniche des Cévennes est une route des crêtes qui domine le massif des Cévennes notamment la vallée Borgne et la vallée Française, elle a été aménagée par les dragons de Louis XIV pour réduire la résistance protestante au pays des camisards[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Élisabeth Bonnefoi, Alsace, coups de cœur : Sites et monuments remarquables, spécialités, curiosités insolites, Éditions Ouest France, , 112 p. (ISBN 978-2-7373-6785-4), p. 12
  2. Ancienne « route royale de Nîmes à Saint Flour » sur espace-cevennes.com

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]