Route nationale 89 (France)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Route nationale 89.
Route nationale 89
Cartouche de la route
Image illustrative de l'article Route nationale 89 (France)
L'ancienne RN 89 entre Ussel et Tulle
Historique
Déclassement D 389, D 1089, D 2089, D 6089
Caractéristiques
Longueur 560 km
Direction est / ouest
Extrémité est Lyon (Tassin-la-Demi-Lune)
puis N7 à L'Arbresle
Intersections
Extrémité ouest A630 à Bordeaux
Réseau Route nationale, déclassée en grande partie
Territoire traversé
2 régions Auvergne-Rhône-Alpes, Nouvelle-Aquitaine
7 départements et collectivités territoriales Métropole de Lyon sur le premier tracé, Rhône, Loire, Puy-de-Dôme, Corrèze, Dordogne, Gironde
Villes principales Montrond-les-Bains, Thiers, Clermont-Ferrand, Ussel, Tulle, Brive-la-Gaillarde, Périgueux, Libourne
Exploitation
Gestionnaire Conseils départementaux (pour les sections déclassées) - DIR Atlantique entre Libourne et Bordeaux

La route nationale 89, ou RN 89, était une route nationale française reliant Lyon à Bordeaux. Cette route a été déclassée en grande partie sauf entre Libourne et Bordeaux.

Histoire[modifier | modifier le code]

Avant les déclassements de 1972, entre Lyon et Feurs, la RN 89 ne passait pas par L'Arbresle, mais par Duerne, Sainte-Foy-l'Argentière et Saint-Martin-Lestra : ce tronçon a été déclassé en RD 489 dans le Rhône et en RD 89 dans la Loire, alors que l'actuelle RN 89 reprend un tronçon d'une route nationale qui était classée dans les années 1930 sous le numéro 496.

Le décret no 2005-1499 du 5 décembre 2005 ne conserve que la section de route située « entre la route nationale 230 et l'autoroute A 89 ». La liaison entre Bordeaux et Clermont-Ferrand via Périgueux et Tulle est donc définie par cette section de route ainsi que l'autoroute qui la prolonge[1]. Tous les autres tronçons sont déclassés en routes départementales et l'État confie la gestion aux conseils généraux, devenus conseils départementaux en 2015 :

  • dans le Rhône : D 389 entre la RN 7 et la limite de la Loire ;
  • dans la Loire : D 1089 ;
  • dans le Puy-de-Dôme : D 2089 sauf entre Clermont-Ferrand et Ceyrat ;
  • en Corrèze : D 1089 ;
  • en Dordogne : D 6089 sauf à Périgueux ;
  • en Gironde : D 1089 sauf après Libourne.

Modernisation[modifier | modifier le code]

La section de Libourne à Bordeaux est gérée par la DIR Atlantique, district de Gironde[2]. L'État a pu rénover la chaussée de cette route avant la rocade de Bordeaux en mai 2009[3].

Les conseils généraux, puis les conseils départementaux, désormais gestionnaires des sections déclassées de la route, ont effectué des travaux de sécurisation de la route, comme à Larche, à Terrasson-Lavilledieu ou à Saint-Angel. Même au temps de la RN 89, Tulle et Lezoux ont été déviées[4].

Dans le Puy-de-Dôme, le tronçon situé entre Theix (commune de Saint-Genès-Champanelle) et Aydat était le plus accidentogène des routes du Puy-de-Dôme, avec 10 accidents, 12 blessés graves et un taux de gravité de 190 tués et blessés graves pour 100 accidents entre le 1er juillet 2000 et le 30 juin 2005[5]. Le carrefour avec la RD 90 étant jugé dangereux, le conseil général du Puy-de-Dôme a aménagé en 2011 un carrefour dénivelé à La Cassière sur la commune d'Aydat, pour un coût de 4,8 millions d'euros[6],[7].

Tracé[modifier | modifier le code]

De Lyon à Clermont-Ferrand[modifier | modifier le code]

De Lyon à Feurs[modifier | modifier le code]

La route est en tronçon commun avec la nationale 7 entre Lyon et L'Arbresle.

Les communes traversées sont :

Avant la réforme de 1972, la route nationale 89 passait par :

De Feurs à Clermont-Ferrand via Thiers[modifier | modifier le code]

À partir de Feurs, la route est doublée par les autoroutes A72 et A89.

Les communes traversées sont :

De Clermont-Ferrand à Brive-la-Gaillarde[modifier | modifier le code]

Ancienne RN 89 à Ceyrat
Ancienne RN 89 près de Ceyrat
Panneaux avec cartouches N 89
Panneaux indiquant la RN 89 à Ceyrat en janvier 2012

À partir de Bourg-Lastic la route est dédoublée par l'A89.

Le tracé historique de la route nationale 89 passait par Beaumont et Ceyrat. Celui de la RD 2089 emprunte la déviation de Beaumont et de Ceyrat, mise en service entre 1996 (liaison Aubière – Beaumont) et 2001 (déviation de Ceyrat). Ces deux déviations avaient pris respectivement les noms de route départementale 799 et de route nationale 189. Les sorties sont :

Les communes traversées étaient :

Franchissement du col de la Ventouse en direction de Clermont-Ferrand
Col de la Ventouse
La route départementale 1089 à Chalons d'Aix.

De Brive-la-Gaillarde à Bordeaux[modifier | modifier le code]

Après la traversée de Libourne la RN 89 passe en 2×2 voies, jusqu'à la rocade de Bordeaux.

  • Arveyres (RN 2089)
  • sortie 9 :  Échangeur entre RN 89 et A89
  • sortie 8 : Vayres
  • sortie 7 : Vayres par RD 242E6 : Avenue de Bel-Air
  • sortie 6 : Beychac-et-Caillau (km 549)
  • sortie 5 : L'Intendant, commune de Beychac-et-Caillau (par RD 13)
  • sortie 4 : Montussan
  • sortie 3 : Avenue du Périgord (par RD 115)
  • sortie 2 : Artigues-près-Bordeaux
  • sortie 1 : Artigues-près-Bordeaux (par RD 241E2)
  •  Échangeur entre RD 1089 et RN 230 (sortie 26) : Bordeaux (km 560)

Antennes[modifier | modifier le code]

  • RN 189 : Beaumont à Ceyrat, portion de la déviation avec la RD 799 ; elle est devenue la RD 2089.
  • RN 389 : elle correspondait au boulevard Jacques Bingen, à Clermont-Ferrand ; elle a été déclassée RD 771.
  • RN 489
  • RN 1089 reliait la RN 89 à l’A72 échangeur 3 (devenue A89). Elle a été déclassée RD 2189.
  • RN 2089 l’ancienne RN 89 passant par Périgueux.

Sites remarquables[modifier | modifier le code]

Trafic[modifier | modifier le code]

Dans le Puy-de-Dôme, un poste de comptage relevait environ 15 000 véhicules par jour à Varennes (commune de Chanonat) et 11 597 véhicules à Pont-du-Château en 2006[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Décret no 2005-1499 du 5 décembre 2005 relatif à la consistance du réseau routier national
  2. « District de Gironde », DIR Atlantique, (consulté le 29 octobre 2014).
  3. D. Lherm, « RN 89/A63, des routes bien enrobées », sur Sud-Ouest, (consulté le 3 juin 2009).
  4. WikiSara
  5. [PDF] Plan de contrôle routier 2006 dans le département du Puy-de-Dôme, site de la préfecture du Puy-de-Dôme. Dernier accès : 8 juillet 2009
  6. « Carrefour de la Cassière », Commune d'Aydat,
  7. « Mise en sécurité de la RD 2089 », Commune d'Aydat (consulté le 3 février 2012)
  8. [PDF] DDE 63 – Recensement de la circulation dans le Puy-de-Dôme – Moyenne 2006

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]