Roussay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles ayant des titres homophones, voir Roussé (homonymie), Rousset, Roussey et Rousay.
Roussay
Église Saint-Pierre, 1863.
Église Saint-Pierre, 1863.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Maine-et-Loire
Arrondissement Cholet
Canton Saint-Macaire-en-Mauges
Commune Sèvremoine
Statut Ancienne commune
Maire délégué Jean-Louis Martin
2015-2020
Code postal 49450
Code commune 49263
Démographie
Gentilé Roussayais
Population 1 223 hab. (2013)
Densité 111 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 05′ 29″ nord, 1° 03′ 49″ ouest
Altitude 90 m
Min. 37 m
Max. 119 m
Superficie 10,99 km2
Historique
Date de fusion 15 décembre 2015
Commune(s) d’intégration Sèvremoine
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Roussay

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Roussay

Roussay est une ancienne commune française située dans le département de Maine-et-Loire, en région Pays de la Loire, devenue le une commune déléguée au sein de la commune nouvelle de Sèvremoine[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Roussay est une commune angevine des Mauges située au nord-ouest de Cholet, près des communes que sont La Renaudière, La Romagne, Montfaucon-Montigné, Saint-André-de-la-Marche, Saint-Macaire-en-Mauges, Saint-Germain-sur-Moine et Torfou.

La commune s'étend sur près de 11 km2 (1 099 hectares)[2], et son altitude varie de 37 à 119 mètres[2], pour une altitude moyenne de 90 mètres.

Toponymie et héraldique[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Formes anciennes du nom : Gortiacum velut munc dicitur Rotiacum au XIIe siècle, Tres ecclesœ de Rothai en 1107, Ecclesiœ de Rothaiaco en 1118, Ecclesia de Rochayo au XIIIe siècle[3], Brossay en 1793 et 1801, puis Roussay[4].

Nom des habitants (gentilé) : Roussayais[5].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Roussay Blason Écartelé, au premier de gueules à une fleur de lys d'or, au deuxième d'azur plein, au troisième d'azur, à une navette d'or posée en bande, au quatrième de gueules, à une crosse d'or renversée mouvant du cœur, à la croix d'argent brochant sur l'écartelé et au chef d'azur, à un pont crénelé d'or percé d'une arche.
Détails Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 2014, un projet de fusion de l'ensemble des communes de l'intercommunalité se dessine. Le 2 juillet 2015, les conseils municipaux de l'ensemble des communes du territoire communautaire votent la création d'une commune nouvelle baptisée Sèvremoine pour le 15 décembre 2015, dont la création a été officialisée par arrêté préfectoral du 5 octobre 2015[1].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Administration actuelle[modifier | modifier le code]

Depuis le , Roussay constitue une commune déléguée au sein de la commune nouvelle de Sèvremoine, et dispose d'un maire délégué[1].

Liste des maires délégués successifs
Période Identité Étiquette Qualité
15 décembre 2015 en cours Jean-Louis Martin[6]    
Les données manquantes sont à compléter.

Administration ancienne[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 mars 2008 Jean-René Fonteneau    
mars 2008 décembre 2015 Jean-Louis Martin[7]    
Les données manquantes sont à compléter.

Ancienne situation administrative[modifier | modifier le code]

La commune est membre de la communauté de communes de Moine-et-Sèvre[8], elle-même membre du syndicat mixte Pays des Mauges. La création de la commune nouvelle de Sèvremoine entraîne sa suppression à la date du , avec transfert de ses compétences à la commune nouvelle[1].

Jusqu'en 2014, Roussay fait partie du canton de Montfaucon-Montigné et de l'arrondissement de Cholet[9]. Dans le cadre de la réforme territoriale, un nouveau découpage territorial pour le département de Maine-et-Loire est défini par le décret du 26 février 2014. La commune est alors rattachée au canton de Saint-Macaire-en-Mauges, avec une entrée en vigueur au renouvellement des assemblées départementales de 2015[10].

Population et société[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[11]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[12],[Note 1].

En 2013, la commune comptait 1 223 habitants, en augmentation de 9,49 % par rapport à 2008 (Maine-et-Loire : 3,2 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
868 707 703 930 1 004 973 974 1 050 1 158
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 170 1 213 1 184 1 129 1 099 1 104 1 032 1 010 969
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
943 966 1 013 938 927 909 888 922 1 078
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2013
1 136 1 115 1 020 963 898 966 1 043 1 150 1 223
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[13] puis Insee à partir de 2006[14].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (17 %) est en effet inférieur au taux national (21,8 %) et au taux départemental (21,4 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (51,1 % contre 48,7 % au niveau national et 48,9 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2008, la suivante :

  • 51,1 % d’hommes (0 à 14 ans = 25,6 %, 15 à 29 ans = 18,4 %, 30 à 44 ans = 22,3 %, 45 à 59 ans = 19,2 %, plus de 60 ans = 14,6 %) ;
  • 48,9 % de femmes (0 à 14 ans = 23,4 %, 15 à 29 ans = 19,1 %, 30 à 44 ans = 21,1 %, 45 à 59 ans = 16,8 %, plus de 60 ans = 19,6 %).
Pyramide des âges à Roussay en 2008 en pourcentage[15]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90  ans ou +
0,2 
4,5 
75 à 89 ans
9,6 
9,9 
60 à 74 ans
9,8 
19,2 
45 à 59 ans
16,8 
22,3 
30 à 44 ans
21,1 
18,4 
15 à 29 ans
19,1 
25,6 
0 à 14 ans
23,4 
Pyramide des âges du département de Maine-et-Loire en 2008 en pourcentage[16].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,4 
90  ans ou +
1,1 
6,3 
75 à 89 ans
9,5 
12,1 
60 à 74 ans
13,1 
20,0 
45 à 59 ans
19,4 
20,3 
30 à 44 ans
19,3 
20,2 
15 à 29 ans
18,9 
20,7 
0 à 14 ans
18,7 

Économie[modifier | modifier le code]

Sur 77 établissements présents sur la commune à fin 2010, 29 % relevaient du secteur de l'agriculture (pour une moyenne de 17 % sur le département), 8 % du secteur de l'industrie, 12 % du secteur de la construction, 48 % de celui du commerce et des services et 4 % du secteur de l'administration et de la santé[17].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Patrimoine sur la commune[18] :

  • Église Saint-Pierre du XIXe siècle ;
  • Chapelle Notre-Dame.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Serge Maudet (1954- ), artiste peintre de la bouche, y est né[19].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d « Arrêté no DRCL-NCL-2015-60 en date du 5 octobre 2015 portant création de la commune nouvelle de Sèvremoine », Recueil spécial des actes administratifs de la préfecture de Maine-et-Loire, no 74,‎ (lire en ligne [PDF]).
  2. a et b IGN, Répertoire Géographique des Communes (RGC 2011), consulté le 14 octobre 2012.
  3. Pierre-Louis Augereau, Les secrets des noms de communes et lieux-dits du Maine-et-Loire, Cheminements, (ISBN 9782844783387), p. 143.
  4. EHESS, Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, Fiche de Roussay (49), consultée le 7 mai 2017 - Nom de la municipalité en 1793 (an II), selon le recensement réalisé sur l'ensemble du territoire français de l'époque, et en 1801, selon les « Arrêtés de réduction des justices de paix » (actes publiés au Bulletin des lois) constituant la première nomenclature officielle des circonscriptions administratives de la France contemporaine.
  5. « Bienvenue sur le site de la commune de Roussay », sur Mairie de Roussay (consulté le 7 mai 2017).
  6. « Roussay », sur Sèvremoine (sevremoine.fr) (consulté le 31 mai 2017).
  7. Ouest-France, Jean-Louis Martin, maire, entouré de quatre adjoints, article du 31 mars 2014
  8. Insee, Composition de l'EPCI de Moine et Sèvre (200006880), consulté le 27 octobre 2013.
  9. Insee, Code officiel géographique, Fiche de la commune de Saint-Macaire-en-Mauges, consultée le 28 février 2015.
  10. Légifrance, Décret no 2014-259 du 26 février 2014, portant délimitation des cantons dans le département de Maine-et-Loire.
  11. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  12. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  13. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  14. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 201120122013 .
  15. « Évolution et structure de la population à Roussay en 2008 », sur le site de l'Insee (consulté le 14 octobre 2012)
  16. « Résultats du recensement de la population de Maine-et-Loire en 2008 », sur le site de l'Insee (consulté le 14 octobre 2012)
  17. Insee, Statistiques locales du territoire de Roussay (49), consultées le 8 mai 2013.
  18. « Patrimoine », sur Mairie de Roussay (consulté le 7 mai 2017).
  19. « Après-midi peinture à l'Ehpad du Lac », sur La Nouvelle République du Centre-Ouest, .