Rouffilhac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Rouffilhac
Rouffilhac
Le clocher vu de l'entrée du village.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Lot
Arrondissement Arrondissement de Gourdon
Canton Canton de Gourdon
Intercommunalité Communauté de communes Quercy-Bouriane
Maire
Mandat
Robert Lacombe
2008-2014
Code postal 46300
Code commune 46241
Démographie
Population
municipale
186 hab. (2017 en augmentation de 7,51 % par rapport à 2012)
Densité 29 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 47′ 24″ nord, 1° 24′ 59″ est
Altitude Min. 128 m
Max. 265 m
Superficie 6,5 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Rouffilhac
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Rouffilhac

Rouffilhac est une commune française située dans le département du Lot en région Occitanie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Rouffilhac[1]
Lamothe-Fénelon
Fajoles Rouffilhac[1] Payrac
Anglars-Nozac

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le toponyme Rouffilhac, d'origine gallo-romaine, est basé sur un anthroponyme : Ruffelius. La terminaison -ac est issue du suffixe gaulois -acon (lui-même du celtique commun *-āko-), souvent latinisé en -acum dans les textes. Rouffilhac désignait donc le domaine de Ruffelius[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

En juin 1944, la commune subit la répression du 4e régiment de Panzergrenadier Der Führer appartenant à la Panzerdivision Das Reich, en route vers la Normandie[3].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs[4]
Période Identité Étiquette Qualité
1876 1877 Louis François Frédéric Ayrac    
1877 1902 Jean Léon Auzie    
2001 En cours Robert Lacombe PRG Retraité du secteur public
Conseiller départemental (depuis 2015)

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[6].

En 2017, la commune comptait 186 habitants[Note 1], en augmentation de 7,51 % par rapport à 2012 (Lot : -0,3 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
451628520483598471454420400
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968
414316288262280237218219179
1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008 2013 2017
177166152143156158160179186
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Il ne reste que la chapelle d'un ancien château, ces ruines sont d'ailleurs dispersées dans les différentes maisons du bourg construite par la suite au XVIIIe siècle[9].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Christophe Loiseleur des Longchamps, Les fortifications médiévales dans le canton de Gourdon, Mémoire de Maîtrise. Université de Toulouse - Le Mirail, 1994.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Carte IGN sous Géoportail
  2. Gaston Bazalgues, À la découverte des noms de lieux du Quercy : Toponymie lotoise, Gourdon, Éditions de la Bouriane et du Quercy, , 127 p. (ISBN 2-910540-16-2), p. 119.
  3. Stéphane Simonnet, Claire Levasseur (cartogr.) et Guillaume Balavoine (cartogr.) (préf. Olivier Wieviorka), Atlas de la libération de la France : 6 juin 1944- 8 mai 1945 : des débarquements aux villes libérées, Paris, éd. Autrement, coll. « Atlas-Mémoire », (1re éd. 1994), 79 p. (ISBN 978-2-746-70495-4 et 2-746-70495-1, OCLC 417826733, notice BnF no FRBNF39169074), p 43
  4. « Les maires de Rouffilhac », sur Site francegenweb, (consulté le 18 juillet 2018).
  5. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  9. http://www.cc-haute-bouriane.fr/rouffilhac_haute_bouriane_lot.php

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :