Rouble impérial russe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Rouble impérial russe
Ancienne unité monétaire
Pays officiellement
utilisateurs
Drapeau de l'Empire russe Empire russe
Symbole local руб
Sous-unité kopeck (копейка)
Chronologie de la monnaie

Le rouble impérial russe est l'unité monétaire principale de l'Empire russe de 1584 à 1922, remplacé par le rouble soviétique en 1924.

Histoire[modifier | modifier le code]

Selon l'une des étymologies communément acceptées, le mot « rouble » proviendrait du verbe рубить (rubit), c'est-à-dire, couper, sectionner. Les roubles étaient les quatre morceaux obtenus à partir de la fragmentation coutumière d'un petit lingot d'argent appelé une grivna (la tradition veut que ces petits lingots soient débités à la hache).

Le rouble est apparu au XIIIe siècle dans la République de Novgorod gouvernée par les boyards (conseil des nobles), où les décisions les plus importantes étaient prises par le Vetché (rassemblement du peuple sur la place centrale de la ville).

Avec la réforme monétaire de 1534, un rouble russe équivaut à 100 denga de Novgorod d'argent ou 400 polushka.

En 1704, Pierre le Grand entame une nouvelle réforme monétaire, fait frapper le premier rouble d'argent d'un poids de 28 g, divisé en 100 kopecks.

Au début du XIXe siècle, on connaît même des exemplaires en platine pour des pièces de 3, 6 et 12 roubles.

Entre les années 1880 et 1895, le rouble connaît d'importantes variations au change, sur les marchés internationaux, son taux évolue parfois entre 2,10 et 3,25 francs par rouble.

La troisième grande réforme a lieu en 1897 juste après l'accession au pouvoir de Nicolas II : complexe, elle est entamée par son ministre des finances Serge Witte, ce dernier fait adopter l'étalon-or. Le rouble-or équivaut à 0,774235 g d'or fin, soit environ deux fois moins qu'un siècle plus tôt. Le rouble-papier connaissait jusqu'à cette réforme une décote de 50 %. Le réajustement entre les deux s'effectue par une décote de 1/3 des valeurs en or : la pièce de 10 roubles en or affiche désormais une valeur de 15 roubles. Pour facilité les échanges internationaux s'ajoutent deux nouvelles pièces en or – celle de 5 roubles en 1897 et celle de 10 roubles de 1898[1].

Sur la place de Paris, le taux de change est désormais fixé à 2,667 francs-or pour 1 rouble entre 1897 et 1914. Les pièces de de 7,50 et 15 roubles en or correspondant respectivement à des valeurs de 20 et 40 francs.

Au 1er janvier 1914, il y avait au total 1 664 millions de roubles-papier en circulation pour une réserve d'or évaluée à 1 695 millions de roubles-or, une situation saine mais qu'il convient de nuancer : ne pouvant compter que sur ces ressources minières en métaux précieux et en minerais destinés aux industries et à l'exportation, l’État a contracté d'importants emprunts pour financer la guerre russo-japonaise et ses réformes structurelles ; la politique du Trésor russe consistant à couvrir les encaisses à plus de 100 % freinent logiquement les échanges intérieurs : la guerre entraîna le blocus maritime et l'arrêt des exportations vers l'ouest.

La monnaie de l'Empire russe[modifier | modifier le code]

Réforme de 1704[modifier | modifier le code]

Pièce de 1 rouble en argent de 28,25 g aux armes de Pierre Ier de Russie (1723).

Ce n’est qu’en 1704, sous Pierre le Grand, que des pièces d'un rouble ont été finalement émises, ainsi que du numéraire en quantités suffisantes. Les anciens poids et dénominations tendent à disparaître au profit d'un système simplifié, décimal, et qui constitue une première dans l'histoire monétaire. Désormais, 1 rouble équivaut à 100 kopecks. La pièce de 1 rouble est frappée en argent métal et pèse un peu plus de 28 g, soit l'équivalent du thaler, monnaie de compte et d’échange du Saint-Empire romain germanique de dimension internationale et qui servait de base référentielle depuis les réformes d'Alexis Ier. Sont également émises des pièces divisionnaires en cuivre, dont certaines présentent des formes carrées, ce métal restant par tradition la base des échanges courants. D'une grande modernité, ces pièces sont considérées comme rares.

En 1740, une pièce d'un rouble est émise représentant Ivan VI en nourrisson sur l'avers : ce bébé-empereur ne devait régner qu'un an.

En 1755, Élisabeth Petrovna fait frapper les premières pièces en or : celle d'un rouble d'or pèse 1,6 g ; on compte aussi des pièces de 10 roubles. Le rouble d'argent lui, subit une décote : il pèse désormais 26 g, de façon à établir entre l'argent et l'or un rapport situé entre 15,5 et 16,5 à l’instar des autres systèmes monétaires.

Rouble d'assignation
Billet de 25 roubles d'assignation (1769).

Les premiers billets de banque russes apparaissent en 1769 et servent à financer les coûteuses réformes entreprises par Catherine II : gagés sur le cuivre et les mines, émis par la Banque d'assignation (Assignowki) de Saint-Pétersbourg et Moscou, les roubles d'assignation se présentent à l'origine sous la forme de coupons unifaces adoptant des valeurs de 25 à 100 roubles. Cette monnaie-papier, si elle n'a pas de rapport direct avec l'assignat français, ne connut pas non plus le sort du système français puisqu'elle perdura jusqu'au début du XIXe siècle, s'échangeant sur un marché parallèle jusqu'au 1/3 de sa valeur en argent ou en or.

En 1843, la réforme de Kankrine Egor Franzevitch, ministre des finances du tsar Nicolas Ier, supprime le rouble d'assignation et créé un nouveau rouble-papier à stricte parité avec les monnaies d'or et d'argent. Après 1856, à la suite de la guerre de Crimée, le rouble-papier se dévalua de 20 %.

Réforme de 1897[modifier | modifier le code]

Carte postale émise en 1904 montrant les différents types de pièces et les taux de change.
Émissions en or titrées 900/1000 
  • Pièce de 15 roubles de 12,9 g surnommée « Impérial »
  • Pièce de 10 roubles de 8,6 g (pour l'exportation)
  • Pièce de 7,5 roubles de 6,45 g surnommée « Demi-impérial »
  • Pièce de 5 roubles de 4,3 g (pour l'exportation)
Émissions en argent titrées 900/1000 
  • Pièce de 1 rouble
  • Pièces de 50 et 25 kopecks
Émissions en argent titrées 500/1000 
  • Pièces de 20, 15, 10 et 5 kopecks
Émissions en cuivre (kopecks)
  • Pièces de 5, 3, 2, 1, 1/2, 1/4

Les pièces de 2 kopecks ont été frappées en 1909.

Dénominations particulières[modifier | modifier le code]

  • l'altyne qui valait 3 kopecks
  • le denga qui valait 1/2 kopeck

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. « La naissance du rouble-or » par Joseph Waller, Cahiers du monde russe et soviétique, 1979, vol 20, p. 285-304.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :