Sanctuaire Sainte-Marie-de-l'Assomption de Mosta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Rotonde de Mosta)
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la religion image illustrant Malte
Cet article est une ébauche concernant la religion et Malte.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Rotonde Sainte-Marie (Mosta)
Rotunda of St Marija Assunta
Présentation
Nom local (mt) Rotunda Santa Marija
Culte Catholicisme
Type Rotonde
Début de la construction 1833
Fin des travaux ~1860
Architecte Giorgio Grognet de Vassé
Géographie
Pays Drapeau de Malte Malte
Ville Mosta
Coordonnées 35° 54′ 36″ N 14° 25′ 33″ E / 35.910081, 14.425935° 54′ 36″ Nord 14° 25′ 33″ Est / 35.910081, 14.4259

Géolocalisation sur la carte : Malte

(Voir situation sur carte : Malte)
Rotonde Sainte-Marie (Mosta)

La rotonde Sainte-Marie est l'église paroissiale de culte catholique située à Mosta à Malte. Elle possède l'un des plus grands dômes au monde, avec un diamètre intérieur de 37,2 mètres, construit à l'exemple du Panthéon de Rome[1],[2]. Les murs de la rotonde sont larges de plus de 9 m pour pouvoir supporter le poids du dôme[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

La rotonde de Sainte-Marie est bâtie au xixe siècle d'après les plans de l'architecte maltais Giorgio Grognet de Vassé (it) sur le site d'une ancienne église. Pour ses dessins, Grognet de Vassé s'inspire du Panthéon de Rome. La construction débute en mai 1833 et se termine dans les années 1860. L'église d'origine est préservée, tandis que la rotonde est construite autour, ce qui permet aux paroissiens de pouvoir se rendre sur leur lieu du culte malgré les travaux. L'église est consacrée le 15 octobre 1871[3].

Miracle de la bombe de Mosta[modifier | modifier le code]

Réplique de la bombe qui a transpercé le dôme.

Le 9 avril 1942, lors d'un raid aérien, une bombe de 500 kg de la Luftwaffe transperce le dôme et atterrit au milieu d'un congrégation de plus de 300 fidèles venus pour la messe du soir. La bombe n'explose pas et ne fait aucune victime. Une réplique de la bombe est désormais exposée dans la sacristie à l'arrière du sanctuaire avec pour légende Il-Miraklu tal-Bomba, 9 ta' April 1942 (Miracle de la bombe, 9 avril 1942). Une autre bombe frappe également le dôme, mais rebondit et n'explose pas non plus.

Galerie[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Macdonald 2002, p. 156
  2. Cauchi 1988, p. 79
  3. The Church in Malta, « Mosta », sur maltadiocese (consulté le 7 mars 2016)

Sources[modifier | modifier le code]

  • (en) William Macdonald, The Pantheon:design, meaning, and progeny, New York, Knopf Books for Young Readers,‎ (ISBN 978-0-674-01019-2, lire en ligne)
  • (en) Raymond Cauchi, The Mosta Rotunda: short history & guide, Cauchi's Emporium,‎ (lire en ligne)