Rothschild & Cie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rothschild.
 Ne doit pas être confondu avec Groupe Edmond de Rothschild.
Rothschild & Cie

Création 1983
Fondateurs David de Rothschild
Personnages clés François Henrot
Activité Banque
Site web http://www.rothschild-cie.fr/

Rothschild & Cie est une banque d'affaires recréée par David de Rothschild en 1983 après la nationalisation en 1981 de la Banque Rothschild par le gouvernement socialiste de Pierre Mauroy, sous la présidence de François Mitterrand. Rothschild & Cie est une des toutes premières banques françaises dans le domaine du conseil en fusion-acquisition ainsi que dans la banque privée qui est son métier historique.

Historique[modifier | modifier le code]

En 1982, la banque Rothschild dirigée par Guy de Rothschild est nationalisée par le gouvernement Mauroy[1]. Cela pousse David de Rothschild à lancer sa propre banque, Rothschild & Cie. Cette nouvelle entreprise regroupe des activités de banque privée (Rothschild & Cie Gestion) et de banque d’affaires (Rothschild & Cie Banque). Il débauche à cette occasion de grands noms tels que Jean-Charles Naouri, directeur de cabinet de Pierre Bérégovoy, ou Jean-Claude Meyer, débauché de chez Lazard[2].

À cette époque, la banque compte 10 salariés et son premier bénéfice est de 500 000 €[3].

En 2003, David de Rothschild est désigné comme successeur par Sir Evelyn de Rothschild pour reprendre NM Rothschild & Sons, la branche anglaise de la banque d’affaire. Il fusionne ainsi les deux activités au sein du groupe Rothschild & Cie (sous la holding Paris Orléans)[4][réf. insuffisante].

En 2007, à la suite de la revente de la moitié des parts de Sir Evelyn à David de Rotchschild, la branche française de la famille devient majoritaire.

En mai 2016 les banques Martin Maurel et Rothschild & Cie annoncent fusionner leurs activités. Les actionnaires de la banque Martin Maurel détiendront 8 à 9 % du nouvel ensemble appelé Rothschild Martin Maurel[5]. En janvier 2017 la banque annonce avoir fini de fusionner ses activités avec celles de la Banque Martin Maurel, devenant ainsi Rothschild Martin Maurel[6].

Activités[modifier | modifier le code]

Société de gestion : Rothschild & Cie Gestion[modifier | modifier le code]

Créée en 1982, Rothschild & Cie Gestion est la banque privée ou société de gestion d’actifs du Groupe Rotschild. La banque est spécialisée dans la gestion directe pour le compte d’institutionnels, de distributeurs (CGPI) et de particuliers[7]. La société compte 199 employés et gère environ 22 milliards d’actifs sous gestion.

En 2012 Rothschild & Cie Gestion rachète HDF Finance pour ajouter une activité de gestion alternative. La nouvelle entité est rebaptisée Rothschild HDF Investment Solutions[8].

En 2014 les premiers résultats de la nouvelle entité posent des questions sur la réussite de cette fusion[9]. La rentabilité baisse rapidement et plusieurs anciens cadres de HDF Finance décident de quitter l’entreprise[10].

Dans cette activité de banque privée, Rothschild & Cie Gestion est en concurrence avec la Banque privée Edmond de Rothschild, concurrence qui cristallise des tensions entre David de Rothschild et Edmond de Rothschild[11].

Banque d’affaires : Rothschild & Cie[modifier | modifier le code]

Rothschild & Cie a également été créée en 1982 et s'est spécialisée dans les métiers de la banque d’affaires : conseil en fusions-acquisitions, en financement et restructuration de dette et en marchés des capitaux[12].

Rothschild & Cie est régulièrement dans le top 3 des banques d’affaires françaises en matière de conseil en fusions acquisitions[4].

En 2012 malgré un marché en chute libre, la banque détrône BNP en tête des classements en volume d’activité avec 62 fusions-acquisitions, pour 24,2 milliards d’euros[13].

En 2013 Rothschild & Cie monte une équipe dirigée par Laurent Fabry et Zineb Abbad El Andaloussi pour se relancer sur le marché africain[14].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]