Rosuvastatine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Rosuvastatine
Rosuvastatine
Identification
No CAS 287714-41-4
Code ATC C10AA07
SMILES
InChI
Propriétés chimiques
Formule brute C22H28FN3O6S  [Isomères]
Masse molaire[1] 481,538 ± 0,027 g/mol
C 54,87 %, H 5,86 %, F 3,95 %, N 8,73 %, O 19,94 %, S 6,66 %,
Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

La rosuvastatine appartient au groupes des médicaments appelés statines, utilisées dans les dyslipidémies pour modifier les concentrations de choléstérol dans le sang. Ce type de médicament a pour objectif de réduire le LDL-C (« mauvais cholestérol ») et d'augmenter le HDL-C (« bon cholestérol ») afin de faire diminuer le risque cardiovasculaire.

Efficacité[modifier | modifier le code]

Dans un essai thérapeutique, la rosuvastatine a montré une efficacité dans la réduction du risque de survenue d'une maladie cardio-vasculaire en prévention primaire (c'est-à-dire chez le sujet n'ayant jamais eu ce type de maladie), chez des individus ayant un niveau de cholestérol normal, mais présentant une augmentation de la CRP hypersensible[2]. Le recul reste cependant peu important (2 ans) et l'importance de la baisse du cholestérol peut poser question en termes de sécurité[3].

Dans un autre essai sur des sujets atteints d'insuffisance rénale chronique, il n'existait pas de différence de survenue d'événements cardiovasculaires pour un suivi moyen de 4 ans[4]

Il existe par ailleurs une majoration du risque de développer un diabète, mais une diminution du risque cardiovasculaire serait tout de même maintenue chez ces derniers[5].

Comme d'autres statines, elle pourrait diminuer le risque de survenue de fibrillation auriculaire dans certains cas[6].

Marché[modifier | modifier le code]

La rosuvastatine serait la sixième molécule médicamenteuse vendue dans le monde, en termes de valeur, en 2012, avec un chiffre projeté de 7 milliards de dollars[7]. En France en 2012, c'est la troisième molécule la plus vendue en ville en termes de valeur, et la 28e en termes de quantité[8].

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Compendium suisse des médicaments : spécialités contenant Rosuvastatine

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  2. (en) Ridker PM, Danielson E, Fonseca FAH et als. Rosuvastatin to prevent vascular events in men and women with elevated C-reactive protein, N Engl J Med, 2008;359:2195-2207
  3. (en) Hlatky MA, Expanding the orbit of primary prevention — Moving beyond JUPITER, N Eng J Med, 2008;359:2280-2282
  4. (en) Fellstrom BC, Jardine AG, et al., « Rosuvastatin and Cardiovascular Events in Patients Undergoing Hemodialysis », N. Engl. J. Med., vol. 360, no 14,‎ , p. 1395–1407 (PMID 19332456, DOI 10.1056/NEJMoa0810177, lire en ligne)
  5. (en) Ridker PM, Pradhan A, MacFadyen JG, Libby P, Glynn RJ, Cardiovascular benefits and diabetes risks of statin therapy in primary prevention: an analysis from the JUPITER trial, Lancet, 2012;380:565-571
  6. (en) Maggioni AP, Fabbri G, Lucci D, Effects of rosuvastatin on atrial fibrillation occurrence: ancillary results of the GISSI-HF trial, Eur Heart J, 2009;30:2327-2336
  7. (en) Biologic drugs set to top 2012 sales, Nature Medicine, 2012;18,636
  8. Agence nationale de sécurité du médicament, Analyses des ventes des médicaments en France en 2012