Rosier de Portland

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le premier rosier de Portland est un hybride spontané de Rosa × damascena et de Rosa chinensis 'Sempervirens'

rose du Roi, Lélieur 1815

Historique[modifier | modifier le code]

En 1800, la duchesse de Portland découvre en Italie, au sud de Naples, un hybride spontané de Rosa × damascena et de Rosa chinensis 'Sempervirens', remontant, à fleurs rouge vif, qui sera nommé 'Duchesse de Portland'.

Il est introduit en France en 1812, et après 'rose du Roi' obtenu par Lelieur (le Comte Lelieur qui dirigeait les jardins impériaux, fut un éminent rosiériste, et cette rose appelée d'abord 'rose Lelieur' fut rebaptisée plus tard 'rose du roi' à la demande de Louis XVIII) il va donner une grande descendance puisqu'il y a eu jusqu'à 150 rosiers de Portland

Description[modifier | modifier le code]

Il ressemble au rosier Bourbon, avec simplement des pédoncules plus courts donc des fleurs moins dégagées du feuillage. Tous les rosiers Portland sont doubles ou semi-doubles, odorants et plus ou moins remontants. Ils sont peu vigoureux et très aiguillonnés.

rose du Roi

Parmi eux les rosiers historiques ou encore cultivés sont :

  • 'Duchesse de Portland', aux fleurs semi-doubles rouges,
  • 'Rose du Roi', aux petites feurs rouges violacées qui a une grande descendance de mutations et d'hybrides,
  • 'Bernard' ou Pompon Perpétuel, rosier nain à fleurs doubles, petites, roses, très remontant, sport de 'Rose du Roi',
  • 'Roi des Pourpres', autre sport de 'Rose du Roi',
  • 'Jacques Cartier', aux fleurs rose vif doubles et à quartiers,
  • 'Comte de Chambord' ('Duchesse de Portland' ×'Baronne Prévost'), à floraison continue parfumée de fleurs roses, plates, aux pétales enroulés ou en quartiers,
  • 'Blanc de Vibert',
  • 'Arthur de Sansal', violet cramoisi,
  • 'Pergolèse', à fleurs plates pourpre,
  • 'Rembrandt', à fleurs écarlates rayées de vermillon[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Les roses anciennes, Charlotte Testu, La Maison rustique - Flammarion, ISBN 2-7066-0139-6, pages 61 à 70.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :