Rosier Bourbon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les rosiers Bourbon, ou Rosa ×borboniana, sont des hybrides qui appartiennent au groupe des Roses anciennes.

Origines[modifier | modifier le code]

Le nom de rosier Bourbon vient de celui de l'« île Bourbon », ancien nom de l'île de La Réunion, où des colons français avaient planté pour clôturer leurs champs et jardins des rosiers, surtout Rosa ×damascena 'Semperflorens' et Rosa ×chinensis 'Parson's Pink China' ou 'Old Blush', ce qui permit des croisements spontanés, et l'apparition d'un rosier hybride appelé localement le rosier 'Edwards'. En 1817, le botaniste Nicolas Bréon envoya des graines, en France, au chef jardinier du Duc d'Orléans, Louis-Philippe II d'Orléans (le futur roi Louis-Philippe Ier), Jacques, qui les sema et baptisa « rosiers de l'île Bourbon » ces nouveaux rosiers.

Description[modifier | modifier le code]

Les rosiers Bourbon ressemblent aux rosiers Portland mais ils sont issus de croisements entre Rosa x damascena semperflorens et Rosa chinensis Old Blush (les rosiers de Portland seraient issus de croisements entre Rosa x damascena semperflorens et Rosa gallica officinalis et les rosiers Noisette de Rosa x damascena semperflorens et Rosa moschata). Les rosiers Bourbon ont de grandes fleurs très pleines, demi-doubles ou doubles, sphériques, en coupe ou aplatis. Ils fleurissent à partir de juin et atteignent une hauteur de 1,50 mètre environ. Les feuilles et les jeunes pousses présentent quelques similitudes avec les hybrides de thé apparus plus tard.

Les rosiers Bourbon sont de deux types, ceux chez qui prédominent Rosa chinensis comme 'Louise Odier' ou 'Reine Victoria', et ceux qui tiennent plus de Rosa damascena comme 'Souvenir de la Malmaison'[2]

Quelques cultivars célèbres[3][modifier | modifier le code]

  • Rosa ×bourbonia (Rosa ×damascena 'Semperflorens' × 'Old Blush' ) aux fleurs rose carmin foncé.
  • 'Boule de Neige', Lacharme - 1867, blanc, très parfumé.
  • 'Bourbon Queen' obtenue par Mauguet en 1834, aux fleurs semi-doubles, roses, parfumées, très abondantes en juin.
'Coupe d´Hébé', Laffay 1840
'Honorine de Brabant'
  • 'Commandant Beaurepaire' ou 'panaché d'Angers' obtenu par Moreau-Robert en 1874, un buisson aux fleurs en coupe, parfumées, panachées de rose, rouge et pourpre.
  • 'Honorine de Brabant' lui aussi à fleurs striées, de juillet à octobre
  • 'Louise Odier', Margottin - 1851, rose clair, très parfumé, à floraison de juin à septembre
  • 'Madame d'Enfert', 1904, rose, parfumé.
  • 'Madame Isaac Pereire', Garçon/Margottin - 1881, carmin vif, peut-être le rosier le plus parfumé, remontant.
  • 'Madame Ernest Calvat', 1888, rose, parfumé, sport de 'Madame Isaac Pereire'.
  • 'Madame Pierre Oger', Verdier - 1878, blanc carné, sport de 'Reine Victoria'.
  • 'Reine Victoria', J. Schwartz - 1872, rose, légèrement parfumé.
  • 'Souvenir de la Malmaison', Béluze - 1843, ('Mme Deprez' x un rosier thé rose) aux fleurs grandes, très doubles, rose pâle passant à l'ivoire puis au blanc, très parfumé, très remontant, Rose favorite du monde. En 1893, apparition d'un sport grimpant 'Climb. Souvenir de la Malmaison'.

autres grimpants:

  • 'Zéphirine Drouhin', Bizot - 1868, rose lilas, sans épines.
  • 'Blairi no 1' et 'Blairi no 2' obtenus par Blair en 1845, aux grandes fleurs doubles roses.
  • 'Katleen Harrop', sport de 'Zéphirine Drouhin', inerme comme lui, à floraison continuede fleurs semi-doubles rose nacré.
  • 'Martha' autre sport de 'Zéphirine Drouhin' aussi inerme et à floraison continue de fleurs rose plus pâle à centre crème

Photographies[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. GRIN cite une autre possibilité de parenté:
  2. Roses, Peter Beales, éd. du Chêne, ISBN 2-85108-589-1,p 32
  3. Charlotte Testu, Les roses anciennes, La Maison rustique - Flammarion, Paris, 1984, (ISBN 2-7066-0139-6), p. p164 à 169.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Heinrich Schultheis : Rosen : die besten Arten und Sorten für den Garten, Stuttgart: Ulmer 1996, ISBN 3-8001-6601-1
  • François Joyaux : "Nouvelles encyclopédie des roses anciennes": Paris: Ulmer 2005, ISBN 2-84138-205-2

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]