Rosetta Tharpe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rosetta.
Rosetta Tharpe
Surnom Sister Rosetta Tharpe
Nom de naissance Rosetta Nubin
Naissance
Cotton Plant, Arkansas, Arkansas, Drapeau des États-Unis États-Unis
Décès (à 58 ans)
Philadelphia, Pennsylvanie, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale Auteur-compositeur-interprète, musicien,
Genre musical rock 'n' roll, gospel, blues
Instruments guitare, piano
Années actives 1919 - 1973

Sister Rosetta Tharpe est une chanteuse, musicienne, auteur-compositrice et guitariste de gospel et de blues Afro-américaine, née le à Cotton Plant (Arkansas) et décédée le à Philadelphie. Surnommée la Godmother of Rock ‘n’ Roll, ayant joué un rôle prépondérant dans la création du rock'n'roll, Tharpe est la première à mêler au gospel et au blues des rythmes rock. Excellente guitariste, elle est la première à accompagner le gospel à la guitare électrique. Elle a influencé Chuck Berry, Elvis Presley, Little Richard et Johnny Cash.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née Rosetta Nubin le 15 mars 1915 à Cotton Plant, Arkansas, de parents travaillant à la cueilllette du coton, Katie Bell Nubin et Willis Atkins. Sa mère joue de la mandoline, chante et est une membre active de la COGIC (Church of God in Christ), une église qui favorise l'expression musicale, la danse et le prêche des femmes. Dès l’âge de quatre ans, Rosetta chante et joue de la guitare de manière prodige. On l'appelle Little Rosetta Nubin. À six ans déjà, elle chante dans la troupe évangélique de sa mère, la suivant dans des tournées dans le Sud des États-Unis.

Dans les années 1920, Katie Bell Nubin et sa fille s'installent à Chicago et continuent à participer aux concerts religieux de la COGIC. Très vite, il apparaît que le talent de Rosetta se situe très au-dessus des standards habituels, au chant mais surtout à la guitare, un instrument alors très peu répandu chez les femmes.

En 1934, elle épouse le pasteur Thomas Thorpe, une union qui ne durera pas, mais elle conservera jusqu’à sa mort son nom de scène, Tharpe. Se séparant de son mari, Rosetta Tharpe déménage à New York avec sa mère en 1938.

Le 31 octobre 1938, à 23 ans, Tharpe enregistre quatre titres chez Decca Records,accompagnée par l'orchestre de jazz de Lucky Millinder. "Rock Me", "That's All, " "My Man and I" et "The Lonesome Road" deviennent immédiatement des hits, faisant de Rosetta Tharpe la première musicienne de gospel à obtenir un succès commercial. Elle signe chez Reminder et Mo Galye devient son manager.

Elle gagne une notoriété certaine en jouant au Cotton Club à Harlem en octobre 1938 avec le jazzman Cab Calloway puis dans le concert de John Hammond, "Spirituals to Swing" au Carnegie Hall le 23 décembre 1938. Ce qui surprend voire choque le public, c'est le fait de chanter du gospel dans le cadre de nightclubs avec des musiciens de blues ou de jazz. Mais le fait de voir une femme jouer de la guitare dans ce contexte n'est pas non plus fait pour plaire aux conservateurs. Pour toutes ces raisons, Tharpe perd une partie du public traditionnel du gospel [1][2]. Aussi novatrice que controversée, elle compose les titres "This Train" et "Rock Me", qui auront aussi un grand succès, en mêlant des thèmes gospel avec des arrangements au rythme rapide et énergique.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

  • The Lonesome Road Decca 224 (1941)
  • Blessed Assurance (1951)
  • Wedding Ceremony Of Sister Rosetta Tharpe and Russell Morrison DeccaDA-903 (1951)
  • Gospel Train (1956)
  • Famous Negro Spirituals and Gospel Songs (1957)
  • Sister Rosetta Tharpe MGM E3821 (1959)
  • Sister Rosetta Tharpe Omega OSL31 (1960)
  • Gospels In Rhythm (1960)
  • Live in 1960 (1960)
  • The Gospel Truth with the Bally Jenkins Singers (1961)
  • Sister Rosetta Tharpe Crown LP5236 (1961)
  • Sister On Tour (1962)
  • Live In Paris (1964)
  • Live at the Hot Club de France (1966)
  • Negro Gospel Sister Rosetta Tharpe and the Hot Gospel Tabernacle Choir and Players (1967)
  • Precious Memories Savoy 14214 (1968)
  • Singing In My Soul Savoy 14224 (1969)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte ; aucun texte n’a été fourni pour les références nommées biography.com.
  2. « Sister Rosetta Tharpe ca. 1941 "The Lonesome Road" », YouTube,‎ (consulté le 23 mars 2015)

Article connexe[modifier | modifier le code]