Roset

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Roset SAS
logo de Roset

Création 1860
Dates clés 11-07-1959 immatriculation de la société actuelle
Fondateurs Antoine Roset
Personnages clés Pierre et Michel Roset
Forme juridique Société par actions simplifiée
Siège social Briord (Ain)
Drapeau de la France France
Direction Pierre Roset (depuis mai 2004)
Actionnaires Bernard Lipp[1]
Activité Fabrication de sièges d'ameublement d'intérieur
Produits Fabrication et distribution de mobilier contemporain
Société mère Groupe Roset 403416399 (holding famille)
Sociétés sœurs Snad 410949713 - Diagonale 452371420
Effectif 250 à 499 salariés (tranche) en 2018
SIREN 545 920 076
Site web ligne-roset.com

Chiffre d'affaires environs 320 millions d'euros (2021)[2]
en augmentation 25 % (2020/2021)[2]
Résultat net 454 200 € au 30/09/2018

Roset est une société française de fabrication de meubles personnalisés, commercialisés en France sous les deux enseignes Ligne Roset et Cinna et à l'international sous la seule enseigne Ligne Roset regroupant les collections des deux marques[Note 1],[3].

Présentation[modifier | modifier le code]

Devanture Roset à Nuremberg.

L'histoire débute en 1860 par Antoine Roset à Montagnieu qui achète un tour à bois[4]. Il pratique, à l'origine, la fabrication de bois courbé pour cannes de marche et parapluies, ainsi que des pieds et barreaux de chaises[1]. Il meurt en 1893 et sa femme reprend l'activité sous l’appellation de « Veuve A. Roset »[1]. C'est en 1936 que l'entreprise commence à se diversifier et à proposer des meubles et sièges tapissés, puis surtout après la Seconde Guerre mondiale où le petit-fils d'Antoine Roset, Jean Roset, développe l'ameublement significativement en répondant à la commande publique ; l'orientation vers le design se fera quelque temps après[1].

Parmi les pièces les plus connues, le siège Togo, conçu en 1973 par Michel Ducaroy[5] s'est déjà vendu à plus de deux millions d'exemplaires et s'écoule encore à 50 000 exemplaires chaque année[4].

La société travaille en collaboration avec des designers contemporains comme Didier Gomez, Inga Sempé, Mauro Lipparini, Pascal Mourgue, Pierre Paulin (dont l'entreprise rachète les droits en 1999), Ronan et Erwan Bouroullec ou encore Peter Maly[1]. L'entreprise, dont le siège social ainsi que le principal site de production de 35 000 m2 sont à Briord[1] (Ain) est représentée par plus de 750 distributeurs Ligne Roset, exclusifs ou multimarques répartis à travers une soixantaine de pays[1] dont 150 en France[6]. Une quarantaine de ces points de vente sont des magasins intégrés situés principalement en France, Allemagne et Suisse. Les trois-quarts de la production est exportée[2].

Roset est actuellement gérée par les quatrième et cinquième générations de la même famille depuis 1860[1],[7].

En Roset propose la location de meubles avec option d'achat à partir de 15 000 €[6].

Par la suite le Mobilier national passe commande auprès de l'entreprise d'une assise intitulée « Hémicycle » et intégrée au catalogue du fabricant[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. Cinna provient des vers « Prends un siège, Cinna, prends, et sur toute chose Observe exactement la loi que je t'impose » tirés de Cinna de Corneille.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g et h Haurillon, p. 46.
  2. a b c et d Haurillon, p. 45.
  3. Les artsdecoratifs.fr [1].
  4. a et b Haurillon, p. 45 à 46.
  5. Eline Latchoumy, « Icône : Togo (1973), le canapé fripé de Michel Ducaroy n’a pas pris une ride », sur ideat.thegoodhub.com,
  6. a et b Valérie Leboucq, « Ligne Roset propose ses salons haut de gamme en leasing », sur Les Échos, (consulté le )
  7. (en) Montecristo Magazine [2].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gabriel Haurillon, « Groupe Roset. Champions du made in France », Capital, no 361,‎ , p. 44 à 46 (ISSN 1162-6704). Ouvrage utilisé pour la rédaction de l'article