Roseline Granet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ou cette section ne s'appuie pas, ou pas assez, sur des sources secondaires ou tertiaires (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Pour améliorer la vérifiabilité de l'article, merci de citer les sources primaires à travers l'analyse qu'en ont faite des sources secondaires indiquées par des notes de bas de page (modifier l'article).

Roseline Granet
Roseline Granet (1995).png

Roseline Granet en 1995.

Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (80 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Roseline Granet est une sculptrice et une artiste peintre pastelliste française née le à Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fille d'André Granet, Roseline Granet est étudiante à l’Art Students League of New York en 1954[1].

Elle fréquente ensuite l'atelier d'Ossip Zadkine et l'Académie de la Grande Chaumière, à Paris entre 1956 et 1959[2]. Elle y fait la connaissance de ses camarades Sam Szafran, dessinateur et futur pastelliste, et de Jacques Delahaye, sculpteur qui l'encouragera en 1959 à mettre sur pied la Fonderie Berjac avec Turriddu Clementi, à Meudon, que Turriddu reprendra à son nom en 1963. En 2001, la Fonderie Clementi s'installera au 7 rue du Docteur Arnaudet à Meudon.

Depuis cette date, elle travaille la sculpture dans ce lieu, situé à quelques pas de l'atelier d'Auguste Rodin.

Les sculptures de Roseline Granet ont été exposées dans les diverses expositions présentées jusqu'en 2004 à la galerie Darthea Speyer, dans le 6e arrondissement de Paris. En 2005, elle réalise le buste du poète Émile Nelligan, exposé au carré Saint-Louis, à Montréal[3].

Principales expositions[modifier | modifier le code]

Expositions personnelles[modifier | modifier le code]

Buste de Nelligan adolescent (2005). Carré Saint-Louis. Montréal.
Sculptures
Pastels
  • 1991 : galerie Christine Louart, Bois-le-Roi
  • 1994 : galerie de l’Échaudé, Paris
  • 2001 : Centre d’art, Meudon
  • 2001 : galerie Graphics, Bordeaux
Décors

Expositions collectives[modifier | modifier le code]

Principales collections et commandes publiques[modifier | modifier le code]

Le Grand Jean-Paul (2003), Montréal, place Jean-Paul-Riopelle.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. galeriesimonblais.com
  2. fondation-nelligan.org
  3. « Monument à Émile Nelligan ».
  4. Préfaces des catalogues correspondant à ces différentes expositions signées par Lydia Harembourg, Michel Le Bris, Pierre Dumayet, Jean Clair, Daniel Marchesseau, Sam Szafran, Alice Rewald, Isabelle Waldberg, Sébastien Bernard, Pierre Boudreau.

Lien externe[modifier | modifier le code]