Roselin rose

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Carpodacus roseus

Le Roselin rose(Carpodacus roseus) est une espèce de passereau de la famille des Fringillidae.

Historique et dénomination[modifier | modifier le code]

L'espèce Carpodacus roseus a été décrite par le zoologiste allemand Peter Simon Pallas en 1776.

Nom vernaculaire[modifier | modifier le code]

  • Roselin de Pallas
  • Roselin rose

Synonimie[modifier | modifier le code]

  • Erythrospiza rosea

Taxinomie[modifier | modifier le code]

Sous-espèces

D'après Alan P. Peterson, cette espèce est constituée des deux sous-espèces :

  • Carpodacus roseus portenkoi Browning 1988
  • Carpodacus roseus roseus (Pallas) 1776

Description[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Nicheur dans la région autour du lac Baïkal, il est visiteur d’été dans une zone située au nord-est, englobant les plateaux du Vitim et de l’Aldan ainsi que les monts Djougdjour (région de Khabarovsk) jusqu’à la côte de la mer d'Okhotsk. On le trouve également au sud-est de l'Altaï et au sud des monts Saïan et au sud des bords de la Léna et du Iénisseï. Il est migrateur au sud, dans la région de l'Amour, des monts Stanovoï jusqu'à Sakhaline, au Japon et dans les îles satellites et dans tout le nord-est (Grand Khingan) et le centre-est de la Chine avec une poche au nord-ouest de la Mongolie (monts Khentii) et une plus petite isolée au nord-est du Nan-Chan.

Habitat[modifier | modifier le code]

En période de nidification, il s’établit dans des forêts de conifères (sapin, épicéa, cèdre) et de bouleaux dans le nord de la taïga sibérienne, les prairies alpines, les fourrés, les halliers et les sous-bois des forêts claires jusqu’à 3050 m d’altitude. Hors période de nidification, il se déplace en petits groupes erratiques mais des troupes migratrices plus abondantes ont été vues en Sibérie. Il se réfugie alors dans les bois décidus et les buissons des vallées ou visite les zones agricoles, les parcs, les vergers et les jardins

Alimentation[modifier | modifier le code]

Elle se compose de graines (dont de plantes herbacées), pousses, bourgeons, baies et fruits qu’il glane sur le sol ou prélève directement dans les arbres et les buissons.

Nidification[modifier | modifier le code]

Oeufs de Roselin rose Muséum de Toulouse

Elle a lieu presque toujours dans un conifère. Le nid est une coupe de brindilles, herbes et ramilles avec un revêtement de radicelles et de poils. Il contient de trois à cinq œufs bleus tachetés de brun noir.

Déplacements[modifier | modifier le code]

Des données proviennent de régions situées à l’ouest de l’Oural, Kiev, Crimée, Tchécoslovaquie, Hongrie, Suisse, Danemark (octobre 1987), les Iles Britanniques (juin-juillet 1988) et les Pays-Bas (avril-mai 1991). En revanche, les observations faites en Europe occidentale semblent bien liées à des oiseaux échappés de captivité.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Ottaviani, M. (2008) Monographie des Fringilles (fringillinés – carduélinés) – Histoire Naturelle et photographies. Volume 1, 488 pages. Editions Prin, Ingré, France.

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]