Roselin de Burton

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Roselin de Burton

Description de cette image, également commentée ci-après

Callacanthis burtoni, dessin de Gould

Classification (COI)
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Aves
Ordre Passeriformes
Famille Fringillidae

Genre

Callacanthis
Reichenbach, 1850

Nom binominal

Callacanthis burtoni
(Gould, 1838)

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Le Roselin de Burton (Callacanthis burtoni) est une espèce de passereau de la famille des Fringillidae. D'après Alan P. Peterson, c'est une espèce monotypique.

Description[modifier | modifier le code]

Cet oiseau mesure 17 à 18 cm. Il présente un net dimorphisme sexuel.

Répartition[modifier | modifier le code]

Cet oiseau peuple la chaîne himalayenne : nord du Pakistan, sud du Cachemire, Népal et Sikkim notamment.

Habitat[modifier | modifier le code]

Le Roselin de Burton affectionne les forêts ouvertes de pin, de sapin, de cèdre et de bouleau où il est sédentaire, se réfugiant à plus basse altitude, en hiver, sur les plaques de neige fondante, les versants herbeux et les bords de routes riches en plantes herbacées.

Alimentation[modifier | modifier le code]

Elle se compose de toutes sortes de graines glanées sur le sol avec un complément, au printemps, de bourgeons, de jeunes pousses et de feuilles puis, en automne, de baies de viorne et d’épine-vinette. Elle consiste aussi en graines forestières (cèdres, épicéas, arbres caducifoliés). Il a aussi été observé en train de butiner des fleurs et même de se nourrir de fragments d’écorce de rhododendron.

Reproduction[modifier | modifier le code]

Des oiseaux peuvent être notés en couples de mi-mai à août mais les cas de reproduction connus ont été remarqués en juin et juillet. L’espèce niche sur les conifères, parfois à grande hauteur, son nid ayant été trouvé à 3, 4 et 22 m. Il est fait de lichen, de mousse, d’aiguilles de pin et de frondes de fougère liés à quelques ramilles. L’intérieur est tapissé d’herbe sèche, de radicelles et d’une épaisse garniture de poils avec quelques plumes. La ponte comporte deux ou trois œufs bleu-verdâtre tachetés et mouchetés de brun et de noir.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Ottaviani, M. (2008) Monographie des Fringilles (fringillinés – carduélinés) – Histoire Naturelle et photographies, Volume 1. Editions Prin, Ingré, France, 488 p.