Rose des vents classique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L'expression rose des vents classiques fait référence à la nomenclature et à l'association des vents dans l'Antiquité méditerranéenne classique (antiquité grecque et Rome antique) avec les points de directions géographiques, facilitant l'orientation. La rose des vents antique possède typiquement douze vents et, par conséquent, douze points cardinaux (parfois réduit à huit ou augmenté à vingt-quatre).

Le concept faisait à l’origine partie des secteurs de la météorologie, la rose des vents d'époque classique avait alors un rapport timide avec la navigation actuelle. La rose des vents classique à douze points fut par la suite remplacée par la rose des vents moderne (à 8, 16 et 32 points), adoptée par les marins durant le Moyen Âge.

Origines[modifier | modifier le code]

Bible[modifier | modifier le code]

Monde grec[modifier | modifier le code]

Monde romain[modifier | modifier le code]

Moyen Âge[modifier | modifier le code]

Tableau comparatif des vents classiques[modifier | modifier le code]

Le tableau suivant résume l'évolution chronologique des vents dans l'antiquité classique. Les changements de noms et de positions par rapport au précédent sont mis en avant en gras. La liste des 24 vents de Vitruve est omise car elle ne peut entrer dans ce tableau.

Grec N NNE NE E SE SSE S SSO SO O NO NNO
Points cardinaux Αrctos
(Ἄρκτος)
Αnatole
(Ἀνατολή)
Μesembria
(Μεσημβρία)
Dysis
(Δύσις)
Homère
(version à 4 vents)
Boreas
(Βoρέας)
Eurus
(Εὖρος)
Notos
(Νότος)
Zephyrus
(Ζέφυρος)
Homère
(version à six vents)
Boreas Eurus Apeliotes Notos Agrestes Zephyrus
Aristote Aparctias
ou Boreas
Meses Caecias Apeliotes Eurus
ou Euronoti
Aucun vent
(localement, Phoenicias)
Notos Aucun vent Lips Zephyrus Argestes,
(localement Olympias
ou Sciron)
Thrascias
Aristote
(en grec)
Ἀπαρκτίας,
Βoρέας
Μέσης Καικίας Ἀπηλιώτης Εὖρος,
Εὐρόνοτοι
(Φοινικίας) Νότος Λίψ Ζέφυρος Ἀργέστης,
(Ὀλυμπίας,
Σκίρων)
Θρασκίας
Théophraste Aparctias
ou Boreas
Meses Caecias Apeliotes Eurus (Phoenicias) Notos Lips Zephyrus Argestes Thrakias
Ventorum Situs Boreas Meses Caecias Apeliotes Eurus Orthonotos Notos Leuconotos Lips Zephyrus Iapyx
ou Argestes
Thrakias
Timosthène Aparctias Boreas Caecias Apeliotes Eurus Euronotos Notos Leuconotos
ou Libonotos
Lips Zephyrus Argestes Thrascias
ou Circius
De Mundo Aparctias Boreas Caecias Apeliotes Eurus Euronotos Notos Libonotos
ou Libophoenix
Lips Zephyrus Argestes
ou Iapyx,
ou Olympias
Thrascias
ou Circius
Tour des Vents Boreas Caecias Apeliotes Eurus Notos Lips Zephyrus Sciron
Romain N NNE NE E SE SSE S SSO SO O NO NNO
Sénèque Septentrio Aquilo Caecias Subsolanus Vulturnus
ou Eurus
Euronotus Auster
ou Notus
Libonotus Africus Favonius
ou Zephyrus
Corus
ou Argestes
Thrascias
Pline Septentrio Aquilo ou
Boreas ou
Aparctias
(Meses vers NW du N)
Caecias Subsolanus Vulturnus Phoenicias Auster Libonotus Africus Favonius Corus Thrascias
Aulu-Gelle Septentrio
Aparctias
Aquilo
Boreas
Eurus
Apeliotes
Subsolanus
Vulturnus
Euronotus
Auster
Notus
Africus
Lips
Favonius
Zephyrus
Caurus
Argestes
Table du Vatican Septentrio
Aparkias (Ἀπαρκίας)
Aquilo
Boreas (Βoρέας)
Vulturnus
Caecias (Καικίας)
Solanus
Apheliotes (Ἀφηλιώτης)
Eurus
Eurus (Εὖρος)
Euroauster
Euronotos (Εὐρόνοτος)
Auster
Notos (Νότος)
Austroafricus
Libonotos (Λιβόνοτος)
Africus
Lips (Λίψ)
Favonius
Zephyrus (Ζέφυρος)
Chorus
Iapyx (Ἰᾶπυξ)
Circius
Thrakias (Θρακίας)
Isidore de Séville Septentrio Aquilo Vulturnus Subsolanus Eurus Euroauster Auster Austroafricus Africus Favonius Corus Circius
Médiéval N NNE NE E SE SSE S SSO SO O NO NNO
Charlemagne Nordroni Nordostroni Ostnordroni Ostroni Ostsundroni Sundostroni Sundroni Sundvuestroni Vuestsundroni Vuestroni Vuestnordroni Nordvuestroni
Hunayn ibn Ishaq šimāl mis' nis' şaban azyab nu'āmā janūb hayf hur jūj dabūr mahwa jirbiyā'
Diogo Homem Tramontana Greco-Tramontana Greco Levante Scirocco Ostro-Scirocco Ostro Ostro-Libeccio Libeccio Ponente Maestro Maestro-Tramontana

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]