Rose des Bancs

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Rose des Bancs
Vue du versant nord
Vue du versant nord
Géographie
Altitude 3 164 m
Massif Massif du Grand Paradis (Alpes)
Coordonnées 45° 34′ 41″ N 7° 31′ 55″ E / 45.578184, 7.53181545° 34′ 41″ Nord 7° 31′ 55″ Est / 45.578184, 7.531815
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région autonome
Région
Vallée d'Aoste
Piémont
Province Turin
Ascension
Première Capitaine Albert de l'état-major du Royaume de Sardaigne
Voie la plus facile Par la vallée de Champorcher

Géolocalisation sur la carte : Piémont

(Voir situation sur carte : Piémont)
Rose des Bancs

Géolocalisation sur la carte : Vallée d'Aoste

(Voir situation sur carte : Vallée d'Aoste)
Rose des Bancs

Géolocalisation sur la carte : Italie

(Voir situation sur carte : Italie)
Rose des Bancs

La Rose des Bancs est une montagne des Alpes grées, culminant à 3 164 mètres d'altitude.

En dessous de la paroi nord-ouest se trouve ce qui reste du glacier des Bancs, aujourd'hui le dernier névé de la vallée de Champorcher.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le sommet était autrefois nommé mont Brian. Le toponyme actuel « rose » ne doit pas être confondu avec la fleur : ce mot dérive du patois francoprovençal valdôtain roése et signifie « glacier », comme pour le mont Rose. Bancs dérive du mot valdôtain bantse, indiquant une terrasse glaciaire[1].

La Rose des Bancs est appelée aussi mont de la Balme et pointe de la Balme, où balme indique une cavité naturelle utilisée souvent comme abri pour les troupeaux.

Localisation[modifier | modifier le code]

Le sommet est situé à la frontière entre la Vallée d'Aoste et le Piémont, à la tête de la vallée des Bancs (appelée aujourd'hui vallée de Champorcher) et du val Soana (Piémont).

Accès[modifier | modifier le code]

Le départ de la voie la plus fréquentée se situe au refuge Dondénaz, dans la haute vallée de Champorcher. On remonte le vallon des Bancs en côtoyant le glacier des Bancs et on gagne le col de la Rose (2 957 mètres). On rejoint ensuite le sommet par la crête occidentale.

On peut accéder à la Rose aussi du versant piémontais, à partir de Campiglia Soana par le sanctuaire de san Besso (2 019 mètres) et par le col de la Rose.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. CAI Vallée d'Aoste, Chissà perché si chiamano così, Typographie Duc, Saint-Christophe, 2011, p. 132.

Voir aussi[modifier | modifier le code]