Rose Beuret

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Rose Beuret
Image dans Infobox.
Mignon ou Portrait de Rose Beuret, sculpture d'Auguste Rodin (1870, musée des beaux-arts d'Angers).
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 72 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalité
Activités
Couturière, modèleVoir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint

Rose Beuret, née Marie Rose Beuret le à Vecqueville (Haute-Marne)[1] et morte le à Meudon, est une couturière et blanchisseuse française, connue pour avoir été l'une des muses et, durant 53 ans, la compagne d'Auguste Rodin, qu'elle épousa quelques semaines avant sa propre mort, en 1917.

Biographie[modifier | modifier le code]

Auguste Rodin avec sa compagne Rose Beuret dans leur jardin à Meudon, France

Couturière fille d'un cultivateur et vigneron de Haute-Marne, Rose Beuret rencontre Rodin en 1864 alors qu'il travaille au fronton du théâtre des Gobelins[2].

Rose Beuret était une femme réservée et timide. Rodin était un homme sérieux et travailleur, rustique dans ses manières et aussi timide qu'elle. Ils emménagent ensemble et continuent leur travail, lui comme sculpteur et elle comme couturière. Beuret se chargeait du travail de la maison et Rodin l'aidait parfois à coudre des boutons. Les dimanches, les jeunes amoureux faisaient des longues promenades dans les bois et la campagne proches de Paris[3].

En 1893, Rodin s'installe avec elle à Meudon, au no 8, chemin Scribe, dans la Maison des Chiens-Loups.

Beuret devient petit à petit la fidèle compagne de Rodin. Elle l'assiste dans la projection et l'organisation de son atelier et pose pour lui à plusieurs reprises. Avec elle, Rodin aborde les portraits de femmes. Ils ont eu un fils que l'artiste n'a pas reconnu et qui pour cela reçut le nom d'Auguste-Eugène Beuret (1866-1934)[4], qui servit lui aussi de modèle à Rodin (Mignon, Bellone, L’Alsacienne) ainsi que de garçon d'atelier[2]. Pour autant, leur relation se détériora au fil de la carrière du sculpteur[2].

Ils se marièrent le à Meudon[5], « récompense » pour cette femme discrète, dévouée et fidèle à son compagnon, alors que ce dernier eut de nombreuses liaisons (Camille Claudel, Gwen John, la duchesse de Choiseul, de 1907 à 1912[6],[7]), soit deux semaines avant sa mort, survenue le à Meudon[8].

Beuret fut plusieurs fois le modèle de Rodin, témoignant de son évolution stylistique, de Jeune fille au chapeau fleuri en 1865, encore influencé par Carrier-Belleuse, en passant par Mignon en 1869-1870, puis Bellone, exécutée en 1878, après son retour de Belgique[9]. Elle est également le sujet d'un masque taillé en 1898[2].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Dans Camille Claudel (1988), son rôle est joué par Danièle Lebrun[10]. Dans Rodin (2017), il est interprété par Séverine Caneele[11].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Archives départementales de Haute-Marne acte de naissance no 5 dressé le 10/06/1844, vue 274 / 343
  2. a b c et d « Rose Beuret », sur musee-rodin.fr
  3. (es) Jeanne Fayard, Rodin, una vida apasionada
  4. « Dessinateur et graveur, Auguste Eugène Beuret épouse en 1900 Eugénie Doré (1860-1932) (épouse Moniez), une Normande », sur gw.geneanet.org
  5. « Acte de mariage no 10 (vues 12, 13 et 14 de 86) du registre des mariages de l'année 1917 de la commune de Meudon », sur Archives départementales des Hauts-de-Seine, (consulté le )
  6. Michel Deveaux, Camille Claudel à Montdevergues, Éditions L'Harmattan, , p. 76.
  7. Auguste Rodin et Valérie Pénicaut, Auguste Rodin. Les érotiques, Éditions Sauret, , p. 113.
  8. « Acte de décès no 41 (vue 19/140) du registre des décès de l'année 1917 de la commune de Meudon », sur Archives départementales des Hauts-de-Seine, (consulté le )
  9. (es) « La Puerta del Infierno », Revista mensual,‎ juini 2016
  10. (en) « Camille Claudel (1988). Full Cast & Crew », sur Internet Movie Database (consulté le ).
  11. (en) « Rodin (2017). Full Cast & Crew », sur Internet Movie Database (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]