Rose-Adélaïde Ducreux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Rose-Adélaïde Ducreux
Rose adelaide ducreux color.jpg
Autoportrait à la harpe de Rose Ducreux 1791, Met.
Naissance
Décès
Nationalité
Activités

Rose-Adélaïde Ducreux, née en 1761 et morte le (1er thermidor an X) à Saint-Domingue, est une peintre et musicienne française.

Fille aînée de Joseph Ducreux et son élève, Rose Ducreux a peint la miniature, et elle a figuré aux Salons du Louvre en 1791, 1793, 1795, 1798 et 1799. Très bonne musicienne et très liée avec Méhul, elle composa presque toute la partition de l’Irato ou l'Emporté, qui représente son père, perpétuel irascible, et dont les paroles sont de Marsollier, sauf le quatuor, écrit chez elle, par Méhul, sur le coin du premier piano à queue de Sébastien Érard, ami de sa famille.

Ayant épousé le préfet maritime de Saint-Domingue, Montgiraud, Rose Ducreux mourut sans postérité de la fièvre jaune.

Un portrait longtemps considéré comme de David a été identifié comme étant un autoportrait exposé au Salon de 1791 n° 677 « Mlle. Ducreux jouant de la Harpe, peinte par elle-même. Portrait, en pied, grand comme nature » ; la jeune fille y est représentée jouant une sonate de Dussek. Il est conservé à New York, Meropolitan Museum of Art, INV. 67.551. Lizinska de Mirbel a reproduit cette peinture en miniature. Il existe également un portrait de l’artiste au pastel, où elle prend de la couleur sur sa palette au moment de peindre.

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]