Rosario Murillo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une personnalité image illustrant nicaraguayen
Cet article est une ébauche concernant une personnalité nicaraguayenne.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Rosario Murillo
Image illustrative de l'article Rosario Murillo
Fonctions
Vice-présidente de la République du Nicaragua
En fonction depuis le
(1 mois et 9 jours)
Élection
Président Daniel Ortega
Prédécesseur Omar Halleslevens
Porte-parole du gouvernement nicaraguayen
En fonction depuis le
(10 ans 1 mois et 9 jours)
Président Daniel Ortega
Biographie
Nom de naissance Rosario Murillo Zambrana
Date de naissance (65 ans)
Lieu de naissance Managua (Nicaragua)
Nationalité Nicaraguayenne
Parti politique FSLN
Conjoint Daniel Ortega
Diplômé de université de Cambridge
université de Neuchâtel
Profession professeur
femme de lettres
Religion catholicisme

Rosario Murillo

Rosario Murillo Zambrana, née le à Managua, est une poétesse et révolutionnaire sandiniste nicaraguayenne. Elle est l'épouse du président du Nicaragua Daniel Ortega et la vice-présidente du pays depuis le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Membre du FSLN depuis 1969, elle est députée à l'Assemblée nationale de 1984 à 1990 pendant le premier mandat de Daniel Ortega.

Lorsque ce dernier est réélu à la présidence, elle est nommée porte-parole du gouvernement, fonction qu'elle occupe depuis le .

Elle est élue vice-présidente de la République lors des élections générales du 6 novembre 2016, aux côtés de son mari, réélu au premier tour pour un troisième mandat consécutif[1]. Elle prend ses fonctions le .

Œuvres (sélection)[modifier | modifier le code]

  • Gualtayán (1975)
  • Sube a nacer conmigo (1977)
  • Un deber de cantar (1981)
  • Amar es combatir (antología) (1982)
  • En espléndidas ciudades (1985)
  • Las esperanzas misteriosas (1990)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. EE UU califica de “proceso viciado” las elecciones de Nicaragua, El País, 7 novembre 2016.

Article connexe[modifier | modifier le code]