Rosalia Lombardo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Rosalia Lombardo
Palermo Rosalia Lombardo.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à un an)
PalermeVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres noms
La Belle aux Bois Dormants des Catacombes Capucines
Nationalité

Rosalia Lombardo (née le à Palerme en Italie et décédée le )[1], était une enfant italienne décédée d'une pneumonie. Le père de Rosalia, Mario Lombardo, très touché par sa mort contacta Alfredo Salafia, un embaumeur très célèbre, pour préserver le corps de Rosalia[2].

Son corps est l'un des derniers à avoir été accepté aux Catacombes Capucines de Palerme en Sicile.

Conservation[modifier | modifier le code]

Grâce aux techniques d’embaumement, le corps est extrêmement bien préservé. Une vue aux rayon X du corps montre que ses organes sont remarquablement intacts[3].

Le corps de Rosalia Lombardo est conservé dans une petite chapelle située à la fin des catacombes dans un cercueil de verre, placé sur un piédestal.

En 2009 une photo publiée dans le magazine National Geographic montre que le corps de Rosalia présente des signes de décomposition, tel que des signes de décolorations[4]. Pour éviter cela, le corps fut déplacé dans un endroit plus sec, et son cercueil a été placé dans une vitrine scellée avec de l'azote pour éviter la décomposition[5]. Le corps est l'un des mieux préservés dans les catacombes.

Technique d’embaumement [modifier | modifier le code]

Le corps de Rosalia tel qu'il apparaît aujourd'hui.

Récemment les techniques de momification utilisées par le docteur Salafia ont été découvertes écrites à la main dans son mémoire. Il a injecté dans le corps un liquide à base de formol pour tuer les bactéries, d'alcool pour sécher le corps, de glycérine pour éviter que le corps ne sèche trop, d'acide salicylique pour éviter la prolifération de champignons, et de zinc pour que le corps conserve sa rigidité[6],[7],[8]

Par conséquent la composition de la formule est "une part de glycérine, une part de formol saturé à la fois avec du zinc et du chlorure et une solution d'alcool saturé avec de l'acide salicylique". 

Références [modifier | modifier le code]

  1. « Multidetector CT investigation of the mummy of Rosalia Lombardo (1918-1920) », sur www.academia.edu (consulté le 31 janvier 2016)
  2. (en) « Where the Dead Don't Sleep », National Geographic magazine,‎ , p. 124
  3. (en) « Where the Dead Don't Sleep », National Geographic magazine,‎ , p.150
  4. « Photo of Rosalia Lombardo »
  5. « Sicilian Mummies », sur National Geographic Channel (consulté le 31 janvier 2016)
  6. « Lost "Sleeping Beauty" Mummy Formula Found », sur news.nationalgeographic.com (consulté le 31 janvier 2016)
  7. « Einbalsamierung: Forscher lösen Rätsel der makellosen Mumie », sur SPIEGEL ONLINE (consulté le 31 janvier 2016)
  8. (en) Dario Piombino-Mascali, Arthur C. Aufderheide, Melissa Johnson-Williams et Albert R. Zink, « The Salafia method rediscovered », Virchows Archiv, vol. 454,‎ , p. 355–357 (ISSN 0945-6317 et 1432-2307, DOI 10.1007/s00428-009-0738-6, lire en ligne)

Sources[modifier | modifier le code]

  • Dario Piombino-Mascali, 2009. Il Maestro del Sonno Eterno. Presentazione di Arthur C. Aufderheide. Prefazione di Albert R. Zink. Edizioni La Zisa, Palermo.
  • Stephanie Panzer, Heather Gill-Frerking, Wilfried Rosendahl, Albert Zink and Dario Piombino-Mascali, 2013. Multidetector CT investigation of the mummy of Rosalia Lombardo (1918-1920). Annals of Anatomy, 195: 401-408.

Liens externes [modifier | modifier le code]