Roques (Haute-Garonne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Roques
Roques (Haute-Garonne)
La mairie.
Blason de Roques
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Haute-Garonne
Arrondissement Muret
Intercommunalité Le Muretain Agglo
Maire
Mandat
Sylvain Mabire
2020-2026
Code postal 31120
Code commune 31458
Démographie
Gentilé Roquois
Population
municipale
4 654 hab. (2018 en augmentation de 9,66 % par rapport à 2013)
Densité 500 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 30′ 41″ nord, 1° 22′ 38″ est
Altitude Min. 148 m
Max. 164 m
Superficie 9,3 km2
Élections
Départementales Canton de Portet-sur-Garonne
Législatives Neuvième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : région Occitanie
Voir sur la carte administrative de la région Occitanie
City locator 14.svg
Roques
Géolocalisation sur la carte : Haute-Garonne
Voir sur la carte topographique de la Haute-Garonne
City locator 14.svg
Roques
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Roques
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Roques
Liens
Site web mairie-roques.fr

Roques[Note 1] ou Roques-sur-Garonne[1] (en occitan Ròcas) est une commune française située dans le département de la Haute-Garonne, en région Occitanie.

Ses habitants sont les Roquois et les Roquoises[2].

Géographie[modifier | modifier le code]

Commune de l'aire urbaine de Toulouse située dans son pôle urbain sur la Garonne et l'ancienne route nationale 125 actuelle autoroute française A64 entre Toulouse et Muret, ainsi que la D 817 (route d'Espagne).

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Roques est limitrophe de huit autres communes.

Communes voisines.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La Garonne à Roques

La commune est arrosée par la Garonne qui longe la commune dans sa partie sud-est en lui servant de frontière naturelle avec les communes de Pinsaguel, Roquettes et Saubens, ainsi que par son affluent le ruisseau de la Saudrune.

Géologie[modifier | modifier le code]

La commune de Roques est établie sur la première terrasse de la Garonne.

La superficie de la commune de est de 930 hectares ; son altitude varie de 148 à 163 mètres[4].

Transports et communications[modifier | modifier le code]

Voies de communication[modifier | modifier le code]

Accès par l'autoroute A64, par la sortie : Sortie 35, par la Route nationale 20 et par la route nationale 117. Voir aussi les anciennes Route nationale 264 et route nationale 125.

Transports[modifier | modifier le code]

La ligne 117 du réseau Tisséo relie le centre commercial de la commune à la station Basso Cambo du métro de Toulouse depuis la gare de Muret, la ligne 320 relie le centre de la commune à la gare de Portet-Saint-Simon, desservie par la ligne D en direction de Toulouse-Matabiau. De nombreuses lignes du réseau Arc-en-Ciel desservent également la commune en direction de la gare routière de Toulouse : la 318 en provenance de Mazères, la 319 depuis Saverdun, la 358 depuis Saint-Ybars, la 359 depuis Montesquieu-Volvestre, la 361 depuis Le Fousseret, la 364 depuis Rieumes et la 380 depuis Cazères.La gare de Portet-Saint-Simon, desservie par des TER Occitanie sur la ligne Toulouse - Bayonne (ligne D du réseau de transports en commun de Toulouse), est la plus proche de la commune.

L'aéroport Toulouse-Blagnac et l'aéroport de Toulouse Francazal (aviation d'affaires) sont les aéroports les plus proches.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Roques : « rochers, montagnes entourées de rochers ».

Histoire[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Roques

Son blasonnement est : D'azur à l'obélisque d'argent accosté de deux grues affrontées du même, au chef de gueules aux deux otelles d'argent posées l'une sur l'autre, l'une en bande, l'autre en barre accostées d'une demi-croix de Toulouse d'or, le tout accosté de deux lions affrontés du même issant des flancs, à la fasce ondée d'argent brochant sur le trait de la partition chargée d'un roc d'échiquier d'or.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Le nombre d'habitants au recensement de 2017 étant compris entre 3 500 habitants et 4 999 habitants, le nombre de membres du conseil municipal pour l'élection de 2020 est de vingt-sept[5],[6].

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

Le , Roques passe du canton de Muret au canton de Portet-sur-Garonne. La commune fait partie de la neuvième circonscription de la Haute-Garonne et du Muretain Agglo. Avant le Roques faisait partie de la communauté de communes d'Axe-Sud.

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1971 1989 Albert Nauroy    
1989 1995 Jean Mazet PS  
mars 1995 2009 Jean-Claude Commenge PS  
décembre 2009 mai 2020 Christian Chatonnay PS Retraité Fonction publique
mai 2020 En cours Sylvain Mabire DVD  

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[8]. En 2018, la commune comptait 4 654 habitants[Note 2], en augmentation de 9,66 % par rapport à 2013 (Haute-Garonne : +6,32 %, France hors Mayotte : +2,36 %).
Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
381366397451353333341351384
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
398422461408390391375366350
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
346337350313331369435535660
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
9061 0861 3022 1512 6622 9883 5183 6464 402
2018 - - - - - - - -
4 654--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique
Évolution du rang de la commune
selon la population municipale des années : 1968[11] 1975[11] 1982[11] 1990[11] 1999[11] 2006[12] 2009[13] 2013[14]
Rang de la commune dans le département 65 74 51 50 52 50 54 53
Nombre de communes du département 592 582 586 588 588 588 589 589

Économie[modifier | modifier le code]

Le centre commercial Roques.

Enseignement[modifier | modifier le code]

Roques fait partie de l'académie de Toulouse.

L'éducation est assurée sur la commune de Roques, par le groupe scolaire Yvette-Raynaud école maternelle et l'école élémentaire, pour le collège sur la commune voisine de Villeneuve-Tolosane et pour le lycée Henri-Matisse sur la commune de Cugnaux[16].

Culture et festivité[modifier | modifier le code]

Sur la commune, il existe de nombreuses associations[17], une médiathèque, une école intercommunale de musique, une salle des fêtes[18],

Activités sportives[modifier | modifier le code]

Club d'échecs le petit Roques, club de handball, club de football, club de tennis, club de rugby à XV, club de judo, club de karaté,

Écologie et recyclage[modifier | modifier le code]

La collecte et le traitement des déchets des ménages et des déchets assimilés ainsi que la protection et la mise en valeur de l'environnement se font dans le cadre de la communauté de communes d'Axe-Sud[19],[20].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Nom officiel de la commune, tel que répertorié par le code officiel géographique de l'Insee.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Site de la mairie
  2. Site habitants.fr, « Les gentilés de la Haute-Garonne », (consulté le 3 septembre 2015)
  3. Carte IGN sous Géoportail
  4. Répertoire géographique des communes, publié par l'Institut national de l'information géographique et forestière, [lire en ligne].
  5. art L. 2121-2 du code général des collectivités territoriales.
  6. https://elections.interieur.gouv.fr/municipales-2020/031/031458.html
  7. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  11. a b c d et e INSEE, « Population selon le sexe et l'âge quinquennal de 1968 à 2012 (1990 à 2012 pour les DOM) », sur insee.fr, (consulté le 10 janvier 2016).
  12. INSEE, « Populations légales 2006 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016).
  13. INSEE, « Populations légales 2009 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016).
  14. INSEE, « Populations légales 2013 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016).
  15. Centre commercial Toulouse-Roques
  16. Mairie de Roques, enfance et jeunesse
  17. http://www.mairie-roques-sur-garonne.fr/associations.aspx
  18. http://www.mairie-roques-sur-garonne.fr/equipements_collectifs%20(3).aspx
  19. Site axe-sud
  20. Mairie de Roques, collecte des déchets
  21. http://www.mairie-roques-sur-garonne.fr/equipements_collectifs.aspx
  22. « Roques », base Palissy, ministère français de la Culture