Ronde (musique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La ronde et la pause (le silence équivalent en durée)

Dans le solfège, la ronde est une figure de note représentée par un ovale de couleur blanche, dont la position sur la portée indique la hauteur.

Elle symbolise une durée égale à deux blanches, quatre noires, huit croches, seize doubles croches, etc.

La ronde est l'unité de calcul de la mesure.

Unité de la mesure[modifier | modifier le code]

Article détaillé : chiffrage de la mesure.

La durée de la mesure est donnée par une fraction dont l'unité est la ronde, ce qui permet de calculer la durée de toutes les figures de notes :

  • 4/4 : la ronde vaut quatre temps, soit la totalité de la mesure ;
  • 3/4 signifie « trois quarts de ronde », soit « trois noires par mesure » ;
  • 2/2 signifie « deux moitiés de ronde », soit « deux blanches par mesure » ;
  • 6/8 signifie « six huitièmes de ronde », soit « six croches par mesure ».

La pause[modifier | modifier le code]

Le silence ayant la même durée que la ronde est la pause, mais dans une mesure en 4/4.

La pause, placée seule au centre d'une mesure, indique que cette mesure est en silence, et ceci, même si le total des valeurs de la mesure en question lui est théoriquement supérieur ou inférieur.

La ronde dans les préludes[modifier | modifier le code]

La ronde est la plus longue valeur de la « notation arrondie » de la Renaissance.

Dans les préludes non mesurés de la tradition française du XVIIe siècle, tous les sons étaient notés en rondes, indépendamment de leur durée. Il revenait donc à l'interprète de déterminer ces durées selon le caractère de la pièce, ce qui faisait de celle-ci une musique improvisée.

Caractère[modifier | modifier le code]

En Unicode, le symbole est :

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]