Rona de Sus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Rona de Sus
Image dans Infobox.
Noms locaux
(ro) Rona de Sus, (uk) Вишня РівняVoir et modifier les données sur Wikidata
Géographie
Pays
Județ
Chef-lieu
Rona de Sus (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Superficie
68,3 km2Voir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Démographie
Population
3 855 hab. ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Densité
56,4 hab./km2 ()
Fonctionnement
Statut
Chef de l'exécutif
Alexa Semeniuc (d) (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Contient les localités
Rona de Sus (d), CoștiuiVoir et modifier les données sur Wikidata
Identifiants
Code postal
437250Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web
Prononciation

Rona de Sus (Felsőróna en hongrois, Oberrohnen en allemand) est une commune roumaine du județ de Maramureș, dans la région historique de Transylvanie et dans la région de développement du Nord-Ouest.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune, composée des villages de Rona de Sus et de Coștiui, se situe au nord-est du județ, près de la frontière avec l’Ukraine, à 15 km à l’est de Sighetu Marmației, la capitale historique de la Marmatie et à 70 km au nord-est de Baia Mare, la préfecture du județ.

La commune est traversée par la route nationale DN18 qui relie Sighetu Marmației avec le județ de Suceava, en Moldavie.

En 2002, la population se répartissait comme suit :

  • Rona de Sus, siège de la municipalité, 3 916 habitants.
  • Coștiui, 782 habitants.

Histoire[modifier | modifier le code]

La première mention écrite de la commune date de 1360, dans un document du roi où elle apparaît sous le nom de Felsew Owna pour être donnée par le roi Louis Ier au noble roumain Stan.

Des mines de sel à ciel ouvert ont été exploitées dès le XIVe siècle et jusqu’en 1934 où elles ont été fermées car elles étaient épuisées.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution de la population
AnnéePop.±%
1880 3 387—    
1900 4 436+31.0%
1910 4 631+4.4%
1930 4 154−10.3%
1956 4 331+4.3%
1977 5 124+18.3%
1992 4 982−2.8%
2002 4 698−5.7%
2011 3 855−17.9%

En 1910, la commune comptait 2 550 Ukrainiens (55,1 % de la population), 1 850 Hongrois et 207 Allemands (4,5 %)[1].

En 1930, les autorités recensaient 2 385 Ukrainiens (57,4 %), 1 195 Hongrois, 144 Roumains ainsi qu’une importante communauté juive de 425 personnes (10,2 %) qui fut exterminée par les Nazis durant la Seconde Guerre mondiale.

En 2002, la commune comptait 4 062 Ukrainiens (86,5 %), 421 Hongrois (9 %) et 207 Roumains (4,4 %)[2].

Lors du recensement de 2011, 83,34 % de la population se déclarent ukrainiens, 8,11 % hongrois et 5 % roumains (3,35 % ne déclarent pas d'appartenance ethnique et 0,07 % déclarent appartenir à une autre ethnie)[3].

Économie[modifier | modifier le code]

L’économie de la commune est basée sur l’agriculture et l’élevage (2 406 ha de terres agricoles) et sur l’exploitation forestière (4 241 ha de forêts).

Politique[modifier | modifier le code]

Élections municipales de 2016[4]
Parti Sièges
Parti social-démocrate (PSD) 5
Parti écologiste roumain (PER) 2
Parti Mouvement populaire (PMP) 2
Parti national libéral (PNL) 2
Union des Ukrainiens de Roumanie (UUR) 1
Union nationale pour le progrès de la Roumanie (UNPR) 1

Lieux et Monuments[modifier | modifier le code]

  • Réserve naturelle Pădurea Ronișoara, 62 ha.
  • Réserve naturelle Pădurea de Iarice, 0,7 ha.
  • Monastère orthodoxeAdormirea Maicii Domnului, construit en 1992.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]