Romilly (Loir-et-Cher)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Romilly.

Romilly
Romilly (Loir-et-Cher)
J. Marcilly, marchand de vin, en 1908.
Blason de Romilly
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département Loir-et-Cher
Arrondissement Vendôme
Canton Le Perche
Intercommunalité Perche et Haut-Vendômois
Maire
Mandat
Christophe Leclercq
2014-2020
Code postal 41270
Code commune 41193
Démographie
Population
municipale
163 hab. (2015 en augmentation de 0,62 % par rapport à 2010)
Densité 11 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 57′ nord, 1° 02′ est
Altitude Min. 144 m
Max. 210 m
Superficie 14,9 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Loir-et-Cher

Voir sur la carte administrative de Loir-et-Cher
City locator 14.svg
Romilly

Géolocalisation sur la carte : Loir-et-Cher

Voir sur la carte topographique de Loir-et-Cher
City locator 14.svg
Romilly

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Romilly

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Romilly

Romilly est une commune française située dans le département de Loir-et-Cher, en région Centre-Val de Loire.

Ses habitants s'appellent les Romillycilienes et les Romillyciliens.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune se trouve dans la région naturelle du Perche. Elle dépend du canton du Perche.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 mars 2014 Paul Brunet -  
mars 2014 mars 2016[1] Yannick Amelot -  
mars 2016 en cours Christophe Leclercq[2] -  
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[4].

En 2015, la commune comptait 163 habitants[Note 1], en augmentation de 0,62 % par rapport à 2010 (Loir-et-Cher : +0,9 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
333268290426439443457438398
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
366393402366395399422421386
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
382382359368323320306281277
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2015
253216209200189169138178163
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement âgée. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (33,3 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (26,3 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (50,7 % contre 48,4 % au niveau national et 48,6 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 50,7 % d'hommes (0 à 14 ans = 12,9 %, 15 à 29 ans = 8,6 %, 30 à 44 ans = 18,6 %, 45 à 59 ans = 25,7 %, plus de 60 ans = 34,3 %) ;
  • 49,3 % de femmes (0 à 14 ans = 16,2 %, 15 à 29 ans = 10,3 %, 30 à 44 ans = 19,1 %, 45 à 59 ans = 22,1 %, plus de 60 ans = 32,4 %).
Pyramide des âges à Romilly en 2007 en pourcentage[7]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,0 
90  ans ou +
4,4 
11,4 
75 à 89 ans
7,4 
22,9 
60 à 74 ans
20,6 
25,7 
45 à 59 ans
22,1 
18,6 
30 à 44 ans
19,1 
8,6 
15 à 29 ans
10,3 
12,9 
0 à 14 ans
16,2 
Pyramide des âges du département de Loir-et-Cher en 2007 en pourcentage[8]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,6 
90  ans ou +
1,6 
8,3 
75 à 89 ans
11,5 
14,8 
60 à 74 ans
15,7 
21,4 
45 à 59 ans
20,6 
20,3 
30 à 44 ans
19,2 
16,2 
15 à 29 ans
14,7 
18,5 
0 à 14 ans
16,7 

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Voies[modifier | modifier le code]

49 odonymes ou lieux-dits recensés à Romilly
au 8 mars 2014
Allée Avenue Bld Carrefour Chemin Clos Impasse Passage Place Promenade Route Rue Sentier Voie Autres Total
0 0 0 0 0 0 2 [N 1] 0 2 [N 2] 0 0 4 [N 3] 0 0 41 [N 4] 49
Notes « N »
  1. Impasse de la Butte et impasse de la Fontaine.
  2. Place du 8-Mai-1945 et place de l'Église.
  3. Rue de la Paix, rue des Fontaines, rue du Commerce et rue Poterie.
  4. Autres voies non identifiées en relation avec des écarts, lieux-dits, hameaux, zones industrielles, lotissements, résidences, quartiers, etc.
Sources : rue-ville.info & annuaire-mairie.fr & perche-gouet.net & OpenStreetMap

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason ville fr romilly (loir-et-cher).svg

Les armoiries de Romilly se blasonnent ainsi :

D'argent au mont de trois coupeaux de gueules sommé d'une branche de ronce de sinople fruitée aussi de gueules, accostée en chef de deux annelets du même.

Création J.J. Silly - J.P. Fernon (1994).

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Émile Zola prit cette ville comme modèle pour La Terre ; il la nomma Rognes dans son roman. C'est Romilly-sur-Aigre en Eure-et-Loir que Zola prit comme modèle pour La Terre et non Romilly du Loir-et-Cher.
  • Le chanteur Serge Lama a adopté le petit bourg comme sa « commune de cœur »[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Le maire prépare son remplacement », lanouvellerepublique.fr, 12 janvier 2016 [1]
  2. Site de l'Association des maires de Loir-et-Cher [2]
  3. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  7. « Évolution et structure de la population à Romilly en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 6 octobre 2010)
  8. « Résultats du recensement de la population du Loir-et-Cher en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 6 octobre 2010)
  9. http://www.purepeople.com/article/serge-lama-son-epouse-michele-retrouvee-morte-a-son-domicile_a208065/1

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]