Romanswiller

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Romanswiller
Vue du village.
Vue du village.
Blason de Romanswiller
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Bas-Rhin (Strasbourg)
Arrondissement Molsheim
Canton Saverne
Intercommunalité C.C. de la Mossig et du Vignoble
Maire
Mandat
Dominique Hermann
2014-2020
Code postal 67310
Code commune 67408
Démographie
Gentilé Romanswillerois(es)
Population
municipale
1 297 hab. (2014)
Densité 114 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 38′ 46″ nord, 7° 24′ 27″ est
Altitude Min. 215 m – Max. 482 m
Superficie 11,42 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bas-Rhin

Voir sur la carte administrative du Bas-Rhin
City locator 14.svg
Romanswiller

Géolocalisation sur la carte : Bas-Rhin

Voir sur la carte topographique du Bas-Rhin
City locator 14.svg
Romanswiller

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Romanswiller

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Romanswiller
Liens
Site web Romanswiller sur www.mossig.fr

Romanswiller est une commune française située dans le département du Bas-Rhin, en région Grand Est.

Cette commune se trouve dans la région historique et culturelle d'Alsace.

Géographie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Origines[modifier | modifier le code]

Le Moyen Âge[modifier | modifier le code]

Les six villages de Marlenheim, Kirchheim, Nordheim, Romanswiller, Cosswiller et Dahn relevaient directement de l’autorité de l’empereur romain germanique : c’était des Reichsdörfers, des villages du Reich.

La Renaissance[modifier | modifier le code]

L'histoire moderne[modifier | modifier le code]

L'hiver 1939-1940 fut particulièrement rude et provoqua des inondations dues à la fonte des neiges dans le village en janvier 1940.

Héraldique[modifier | modifier le code]


Blason de Romanswiller

Les armes de Romanswiller se blasonnent ainsi :
« D'or à la branche de chêne feuillée et fruitée de sinople. »[1].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 2014 Jean-Marie Bodlenner[2]    
2014 en cours Dominique Hermann    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[4],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 1 297 habitants, en diminution de -5,4 % par rapport à 2009 (Bas-Rhin : 1,65 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
818 792 917 1 072 1 182 1 168 1 050 1 212 1 123
1856 1861 1866 1871 1875 1880 1885 1890 1895
1 059 1 067 1 035 923 928 956 907 934 868
1900 1905 1910 1921 1926 1931 1936 1946 1954
840 876 815 753 848 853 880 843 792
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2007 2011 2014
772 781 765 991 1 155 1 194 1 318 1 342 1 297
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Jumelages[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Temple[7].
  • Église paroissiale Saint-Ostwald[8], [9].
  • Synagogue, actuellement école de musique[10],[11].
  • Mairie[12].
  • Ancienne gare. Romanswiller était jadis sur la ligne Sélestat - Saverne avant la dépose du tronçon Molsheim - Saverne en 1967 qui a été remplacé par une piste cyclable[13].
  • Moulin dit Schlossmühle, actuellement immeuble[14].
  • Château[15].
  • Ancien dépôt de munitions du 153e régiment d'infanterie. Cette friche militaire a été achetée par la commune de Romanswiller.

Événements et fêtes à Romanswiller[modifier | modifier le code]

  • Le dernier week-end de juillet : Messti du village.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Jean-Paul Unbekandt et Gérard Helbourg, historiens locaux (Jean-Paul Unbekandt est décédé le 30 novembre 2016 dans sa 88e année).
  • Publications: "Romanswiller, un village alsacien dans la guerre" (J.P. Unbekandt - G. Helbourg) 2003 Editions COPRUR - "La Communauté juive" (J.P. Unbekandt - P. Katz - G. Helbourg) 2006 - "Romanswiller, au fil des rues" (G. Helbourg - J.P. Unbekandt) 2006 - "En remontant le temps" (G. Helbourg - J.P. Unbekandt) 2008 - "Une Seigneurie sous l'Ancien Régime" (J.P. Unbekandt - G. Helbourg) 2010 - "Des paysans sous l'Ancien Régime" (J.P. Unbekandt - G. Helbourg) 2012 - "Romanswiller dans la Grande Guerre" (G. Helbourg) 2014 Ouvrages disponibles à la Bibliothèque Tomi Ungerer de Romanswiller

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Paul de Gassowski, « Blasonnement des communes du Bas-Rhin », sur http://www.labanquedublason2.com (consulté le 24 mai 2009)
  2. [PDF] hin_au_1er_avril_2008.pdf Liste des maires au 1er avril 2008 sur le site de la préfecture du Bas-Rhin.
  3. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  7. Notice no IA67006619, base Mérimée, ministère français de la Culture temple
  8. Notice no IA67006618, base Mérimée, ministère français de la Culture église paroissiale Saint-Ostwald
  9. Notice no IA67006641, base Mérimée, ministère français de la Culture cimetière catholique et protestant
  10. Notice no IA67006620, base Mérimée, ministère français de la Culture synagogue, actuellement école de musique
  11. Notice no IA67006642, base Mérimée, ministère français de la Culture cimetière juif
  12. Notice no IA67006621, base Mérimée, ministère français de la Culture mairie
  13. Notice no IA67006640, base Mérimée, ministère français de la Culture gare, actuellement maison
  14. Notice no IA67006638, base Mérimée, ministère français de la Culture moulin dit Schlossmühle, actuellement immeuble
  15. Notice no IA67006624, base Mérimée, ministère français de la Culture Château