Romanos Melikian

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Romanos Melikian
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 51 ans)
Erevan ou TbilissiVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalités
Formation
Activités
Autres informations
Instrument
Komitas Pantheon, Yerevan, Romanos Melikyan Grave 03.jpg
Vue de la sépulture.

Romanos Ovakimovich Melikian, né le à Kizliar dans le Daghestan et mort le à Erevan ou Tbilissi, est un pianiste, compositeur, chef d'orchestre et maître de chapelle arménien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Romanos Melikian a suivi des études de musique au collège musical de Rostov-sur-le-Don avec le maître Mikhaïl Ippolitov-Ivanov. En 1908, il participe à la création de la ligue musicale de Tiflis. En 1914, il continue son éducation musicale au conservatoire de Saint-Pétersbourg avec le professeur Vassili Kalafati.

En 1919, les autorités arméniennes décident la création d'un conservatoire de musique à Erevan. Romanos Melikan participe activement à l'ouverture du conservatoire Komitas d'Erevan pour lequel il devient le premier chef d'orchestre et compositeur.

En 1925, Romanos Melikian fonde l'école de musique de Stepanakert, puis en 1933 il est un des fondateurs de l'opéra d'Erevan.

Il a contribué au renouveau de la chanson arménienne et au patrimoine folklorique d'Arménie. Parmi ses œuvres la place principale est accordée aux chansons et aux romances. Romanos Mélikian fut le créateur des mélodies classiques arméniennes. Ses premières romances ont été publiées en 1908 dans le journal « Guégharvest ». À cette époque, il composa les célèbres romances « Rose », « L'Automne », « Le Saule » et « La Séparation ».

Décédé le , son nom de compositeur fut attribué à une école de musique d'Erevan.

Liens externes[modifier | modifier le code]