Romano Mussolini

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Romano Mussolini (né le à Forlì, en Émilie-Romagne, et mort le à Rome) est un pianiste de jazz et un peintre italien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il était le quatrième enfant (et le troisième fils) de Benito Mussolini et de Rachele Guidi. Bien que le régime censurât le jazz y voyant une expression de cultures étrangères, il fit la connaissance de cette musique dans les années trente, en la trouvant décrite dans certains magazines, et il commença à jouer du piano en autodidacte, parfois pour accompagner son père, violoniste amateur. Il apprit aussi à connaitre quelques musiciens de jazz en vogue, y compris Duke Ellington, qui devait rester son ami même par la suite.

Après la Seconde Guerre mondiale, en essayant de surmonter des difficultés économiques et relationnelles (ce qui l'a amené à se présenter sous un faux nom, voire à chercher des petits boulots), il rejoignit le quintet d'Ugo Calise, qui se produisait dans la région de Naples et qu’il avait rencontré à Ischia, alors qu'il était en résidence forcée en 1945 avec sa mère Rachele et sa sœur Anna Maria ; il commença ensuite à jouer avec Lino Patruno et Carlo Loffredo, avec qui il devait consolider plus tard son lien professionnel et à qui il emprunta quelques airs populaires destinés à devenir des caractéristiques de son mode musical.

Vie familiale[modifier | modifier le code]

Il avait épousé Anna Maria Scicolone, sœur de l'actrice Sophia Loren, avec laquelle il eut deux filles, Elisabetta et Alessandra. Divorcé, il eut par la suite, de Carla Puccini (qu'il devait épouser en 1980), une autre fille qu’il nomma Rachele (du nom de sa grand-mère, la femme de Mussolini) ; elle naquit à Wimbledon en 1974 car, comme il n'était pas divorcé, les lois italiennes ne lui permettaient pas de la reconnaitre[1]. De son vivant, il avait tenu à prendre nettement ses distances par rapport à la politique et à sa propre histoire familiale, sujette à controverse. Sa fille Alessandra, au contraire, est à la tête de l'Alternativa Sociale italienne où collaborent divers partis politiques nationalistes et fascistes qui n'ont pas honte du passé fasciste de l'Italie. Elle siège actuellement au Parlement européen.

En 2004, il finit par donner son point de vue sur son père, avec le livre Il Duce, mi Padre. Il y décrivait Benito Mussolini comme un père affectueux avec de grands sentiments.

Au début de 2006, il mourut dans un hôpital à l'âge de 78 ans, de causes inconnues.

Discographie récente[modifier | modifier le code]

  • 1996 : Soft & Swing
  • 2001 : The Wonderful World of Louis
  • 2002 : Timeless Blues
  • 2002 : Music Blues
  • 2003 : Jazz Album
  • 2003 : Napule 'Nu Quarto'E Luna
  • 2004 : Alibi perfetto [Soundtrack - Das perfekte Alibi]
  • 2005 : Mirage

Ouvrage[modifier | modifier le code]

  • (en) My father, il Duce: a memoir by Mussolini's son, Romano Mussolini, éditions Kales, 2006, (ISBN 9780967007687)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Romano Mussolini, My father, Il Duce, Kales Press, 2006, p. 163