Roman Kondratenko

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Roman Kondratenko
Кондратенко Р И.jpg

Portrait du général Kondratenko

Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Distinction
ordre de Sainte-Anne de deuxième classe (d) +
Le général Kondratenko et sa famille à Port-Arthur.

Roman Isidorovitch Kondratenko (en russe : Роман Исидорович Кондратенко, né à Tiflis le et mort à Port-Arthur le , est un héros de l'Armée impériale russe.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il naît dans une famille de la noblesse militaire de l'Empire russe à Tiflis, et poursuit ses études au corps des cadets de Polotsk. Il entre à l'Académie du génie Nicolas dont il sort diplômé en 1877. Il est alors général-lieutenant de l'armée impériale et devient héros du siège de Port-Arthur, pendant la guerre russo-japonaise de 1904-1905.

Commandant à partir de 1903, de la 7e brigade d'infanterie basée en Mandchourie dans le port qui marquait la fin de la ligne de chemin de fer construite par les Russes, il fait fortifier Port-Arthur, qui était devenu un point stratégique et commercial de l'Empire, depuis 1896.

Le général Kondratenko meurt sous les bombes japonaises, le 15 décembre 1904, au Fort no 2. Il est enterré à la Laure de Saint-Alexandre-Nevski à Saint-Pétersbourg

La ville et sa forteresse doivent se rendre aux Japonais en janvier 1905[1], par l'entremise du général-baron Stössel et du général Foch.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Selon le calendrier grégorien

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Alexandre Stepanov (1892-1965), Port-Arthur
  • Bruno Birolli, Port-Arthur, 8 février 1904-5 janvier 1905, Economica, Paris (2015)