Roman Cieslewicz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Roman Cieslewicz
Portrait de Roman Cieslewicz.tiff

Roman Cieslewicz, Varsovie, vers 1960

Naissance
Décès
(à 66 ans)
Flag of France.svg Paris
Nationalité
Activité
Formation
École de l’Industrie Artistique de Lwów (1943-1946), Lycée des Arts Plastiques de Cracovie (1947-1948), Académie des Beaux Arts de Cracovie (1949)
Lieux de travail
Distinctions
Médaille d'or de la biennale des posters de Varsovie (1972), Grand Prix d'art graphique de Paris (1990), Prix d'excellence de la biennale du graphisme de Zagreb (1992)

Roman Cieslewicz (Cieślewicz) (né le à Lwów, autrefois polonaise et mort le à Paris) est un artiste et graphiste polonais de la seconde moitié du XXe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

TSérigraphie sans titre (1978), musée CODA.

Sa formation commence à École de l’Industrie Artistique de Lvov entre 1943 et 1946. puis au Lycée des arts plastiques de Cracovie en 1947-1948 et à l’Académie des beaux-arts de Cracovie l'année suivante. Il y reste jusqu'à l'obtention de son diplôme en 1955[1].

Installé à Varsovie, il réalise des affiches pour la Centrale de distribution des films, les Éditions artistiques et graphiques, la Chambre polonaise de commerce ainsi que des affiches pour le parti communiste.

En septembre 1963, il s'installe à Paris. De 1965 à 1969, il est directeur artistique du magazine “Elle[2].

En 1967, il assure la conception graphique d'un nouveau magazine d'art contemporain Opus international.

Il réalise plusieurs couvertures de livres, ainsi que diverses affiches et affichettes, pour la collection Ultra-Guides lancée par les éditions Jean-Louis Gouraud. L'une des couvertures représentatives de son style d'alors (jeu de typographie, collages) avait été créée pour les premières éditions de l'Ultra-guide Paris la nuit, de Jacques-Louis Delpal (1968, 1970).

Roman Cieslewicz conçoit également la couverture de l'Ultra-Guide de Deauville de Philippe Bouvard (1967, éditions Gouraud et Ohana) et celle de l'Ultra-Guide de Cannes.

En 1971, Roman Cieslewicz obtient la nationalité française.

De 1973 à 1975, il dirige l'Atelier des formes visuelles à l'École nationale supérieure des arts décoratifs de Paris.

Il a enseigné à l'École supérieure d'arts graphiques Penninghen (ESAG).

Il meurt en 1996. Ses cendres ont été déposées dans la case 317 du columbarium du Père-Lachaise.

Expositions[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Roman Cieslewicz est notamment connu pour ses affiches, dont celles réalisées pour le centre Pompidou, comme Paris-Berlin, Paris-Moscou ou Paris-Paris, pour ses collages, dont la série Changement de climat et son célèbre Mona Tse-Tung et ses revues-panique: Kamikaze, dont le premier numéro a été publié chez Christian Bourgois en 1973 et les deux suivants par Agnès B. en 1992 et 1997.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Reconnaître Roman Cieslewicz, catalogue de l'exposition présentée au musée de Grenoble, 24 juin-24 septembre 2001, Paris, RMN, 2001.
  • Patrick Roegiers, Roman Cieslewicz, dans le Catalogue du Festival international de l'affiche et des arts graphiques de Chaumont, mai 2004.
  • Roman Cieslewicz. La fabrique des images, sous la dir. d'Amélie Gastaut, cat. exp. Paris, musée des Arts décoratifs, 3 mai-23 septembre 2018, Paris, MAD, 2018. ISBN 978-2-916914-73-2

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Hommage Roman Cieslewicz
  2. « Hommage à Roman Cieslewicz | 1930-1996 », design et typo,‎ (lire en ligne)
  3. PixelCreation
  4. Présentation Cité national de l'histoire de l'immigration
  5. Emmanuelle Lequeux, « Roman Cieslewicz (1930-1996) Pape du graphisme, du mix et du collage, rétrospective, musée des arts décoaratifs », Beaux Arts magazine,‎ , p. 61-66

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :