Roman (Eure)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune de l’Eure
Cet article est une ébauche concernant une commune de l’Eure.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Roman.
Roman
L'église Saint-Aignan au hameau de Blandey.
L'église Saint-Aignan au hameau de Blandey.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Eure
Arrondissement Évreux
Canton Verneuil-sur-Avre
Intercommunalité Communauté de communes Normandie Sud Eure
Maire
Mandat
Christian Dorge
2014-2020
Code postal 27240
Code commune 27491
Démographie
Gentilé Romanais
Population
municipale
279 hab. (2014)
Densité 18 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 50′ 47″ nord, 1° 02′ 47″ est
Altitude Min. 137 m – Max. 172 m
Superficie 15,2 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Normandie

Voir sur la carte administrative de Normandie
City locator 14.svg
Roman

Géolocalisation sur la carte : Eure

Voir sur la carte topographique de l'Eure
City locator 14.svg
Roman

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Roman

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Roman

Roman est une commune française située dans le département de l'Eure en région Normandie.

Géographie[modifier | modifier le code]

(source CCPD)

Roman se situe au sud-ouest de Damville. Le village est traversé par la RD 51 qui relie Damville à Verneuil, et au nord par la RD 60 qui relie Damville à Grandvilliers.

Nom des habitants : les Romanais.

Altitude : De 136 m à 171 m

Superficie : 1 492 hectares

Habitat dispersé, hameaux ou lieux-dits : 21

Toponymie[modifier | modifier le code]

Attestée sous les formes Rooman en 1220, Roomen en 1252 [1].

Histoire[modifier | modifier le code]

On retrouve le nom de Roman en 1170 lorsque Simon de Grandvilliers donna le patronage de Roman à l'abbaye de la Lyre. Ingenulfe de Gouville, sieur de Roman approuva cette donation avant de mourir vers 1200. En 1222, Guillaume de Gouville, époux de Emeline de Grandvilliers réclamait l'église de Roman. Son second fils Eudes de Gouville eut en partage le quart du fief de Roman relevant de Chagny. A la fin de XIVème siècle, le quart du fief appartenait encore à la famille de Gouville. Roman passa ensuite à la famille LE BAVEUX puis à la maison d'O qui le conserva pendant plusieurs siècles. Charles d'O était seigneur de Roman.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2008 en cours Christian Dorge SE Retraité
mars 2001 2008 René Le Cozanet    
1995 2001 Christian Petit    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du milieu des années 2000, les populations légales des communes sont publiées annuellement. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[3],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 279 habitants, en diminution de -2,45 % par rapport à 2009 (Eure : 2,59 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
264 255 262 267 230 240 281 432 391
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
400 384 374 351 319 334 327 329 321
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
324 285 272 237 283 251 251 215 248
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
214 172 194 194 223 248 282 286 279
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Mélain, du XVe siècle[6]. Elle ne fait l'objet que d'une restauration extérieure. L'église abrite notamment une sculpture de sainte Barbe, en pierre peinte, du XVIe siècle, classée monument historique au titre d'objet en 1908[7].
  • Église Saint-Aignan (ancienne), du XIVe siècle, hameau de Blandey, désaffectée[8] depuis la fusion des deux communes en 1845. En 1990, le mobilier cultuel est transféré vers l'église Saint-Mélain[9]. Elle conserve cependant une verrière intitulée Vierge de Pitié avec donateur, classée monument historique au titre d'objet en 1936[10], ainsi qu'une dalle funéraire en pierre du XIIIe siècle, classée monument historique au titre d'objet en 1908[11].
  • Parc éolien de Roman-Blandey, composé de 5 éoliennes d'une puissance de 2 000 kilowatts chacune, mis en service en janvier 2011[12].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Ernest Nègre - Toponymie générale de la France - Volume 2 - Page 858
  2. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  6. « Fiche de l'église Saint-Mélain », sur le site de l'observatoire du patrimoine religieux (consulté le 22 janvier 2015).
  7. « Statue : Sainte Barbe », notice no PM27001385, base Palissy, ministère français de la Culture.
  8. « Fiche de l'ancienne église Saint-Aignan », sur le site de l'observatoire du patrimoine religieux (consulté le 22 janvier 2015)
  9. « Roman - Architecture », sur le site de la communauté de communes du pays de Damville (consulté le 22 janvier 2015)
  10. « Verrière : Vierge de pitié avec donnateur », notice no PM27001384, base Palissy, ministère français de la Culture.
  11. « Dalle funéraire de Denis, curé », notice no PM27001382, base Palissy, ministère français de la Culture.
  12. « La fiche du parc éolien de Roman-Blandey (France) », sur The Windpower (consulté le 22 janvier 2015).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :