Romain Roussel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Romain Roussel
Biographie
Naissance
Décès
(à 75 ans)
Paris
Nom de naissance
Marius Albert Roussel
Nationalité
Activité
Autres informations
Membre de
Distinctions

Romain Roussel , né le au Teil en Ardèche et mort le à Paris[1], est un écrivain français, lauréat du prix Interallié en 1937.

Biographie[modifier | modifier le code]

Romain Roussel arrive, à l'âge de sept ans, avec ses parents en Franche-Comté, où il passera toute sa vie. Plusieurs de ses romans sont consacrés à sa région d'adoption.

Pendant la guerre, il reçoit la Francisque[2] et exerce les fonctions de chef de cabinet à la Propagande et à l'Information aux côtés de Paul Marion qui a rang de ministre. Dans son Journal d'un républicain engagé (Fondation Varenne, 2019), le directeur de La Montagne, Alexandre Varenne, évoque à plusieurs reprises leurs rencontres.

Installé à Générargues, dans le hameau de Blateiras[3] au mas de l'Issart[4], il puise dès lors l'inspiration dans le « pays » et ses habitants[5],[6] : il y écrit ainsi notamment L'Herbe d'avril[7] et La Tête à l'envers[8]. Il y accueille aussi le peintre Louis Neillot[9].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. État civil sur le fichier des personnes décédées en France depuis 1970
  2. Henry Coston, L'Ordre de la Francisque et la révolution nationale, Paris, Déterna, coll. « Documents pour l'histoire », (ISBN 2-913044-47-6), p. 167.
  3. Patrick Cabanel (préf. Philippe Joutard), Itinéraires protestants en Languedoc du XVIe au XXe siècle : les Cévennes, tome 1, Montpellier, Les Presses du Languedoc, 1998, p. 348.
  4. Jean Susini, Histoire littéraire des Cévennes, Alès, Brabo, 1949, p. 185.
  5. André Bernardy, Visitons les Cévennes, Uzès, Ateliers Peladan, 1963, p. 52.
  6. Bernié-Boissard, Boissard et Velay 2009.
  7. Voir p. 244 de l'édition originale.
  8. Voir p. 245 de l'édition originale.
  9. Louis Neillot (1898-1973) (préf. René Barjavel), Paris, Linéal, 1975, p. 154 (ISBN 2-901069-00-2).
  10. « Prix Lucien Tisserant », sur Académie française (consulté le 26 août 2018).

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]