Romain Kremer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Romain Kremer
Naissance (40 ans)
Villefranche-de-Rouergue, Aveyron
Nationalité Drapeau de la France France
Profession
Autres activités

Romain Kremer, né le à Villefranche-de-Rouergue dans l'Aveyron[1], est un styliste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Romain Kremer a suivi les Arts appliqués et est sorti diplômé de l'École de mode Duperré à Paris en 2002.

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

En 2005, il obtient le prix de la créativité au XXe Festival International de la Mode et de la Photographie de Hyères[2].

Projets pluridisciplinaires[modifier | modifier le code]

Fondation Cartier[modifier | modifier le code]

En 2005, il réalise une installation performance pour la Fondation Cartier dans le cadre de ses soirées nomades[3].

« en:trance »[modifier | modifier le code]

En 2006, Romain Kremer s'investit dans un projet de création contemporaine « en:trance » qui défriche les interactions entre scène, arts plastiques et recherche sur le vêtement. Dans ce projet, Romain Kremer aura l'occasion de travailler en collaboration notamment avec le chorégraphe Christian Rizzo. Cette opération s'effectue en coopération avec les écoles d'arts nationales (École nationale supérieure des beaux-arts, École nationale supérieure de création industrielle), le Centre national des arts plastiques[4] et le Centre national de la danse. Elle se décline en ateliers de travail, conférences et expositions[5].

Studio Harcourt[modifier | modifier le code]

En 2010, les précédentes collections de mode de Romain Kremer sont mises en scène et photographiées par le Studio Harcourt[1]. « Retrospectrum Romain Kremer » sera présentée à Paris le puis la rétrospective sera exposée dans les principales capitales européennes de la mode. Les photographies de l'exposition figureront par la suite dans un livre intitulé L'Art du portrait selon Studio Harcourt : Secrets et techniques, livre composé par le Studio Harcourt fin 2010.

Créateur de mode[modifier | modifier le code]

Romain Kremer[modifier | modifier le code]

Romain Kremer lance sa marque homonyme de prêt à porter pour hommes participant régulièrement aux défilés de mode parisiens, lors de la traditionnelle fashion week. Il utilise des couleurs fluorescentes, des matières plastiques et des jeux de transparences pour faire des créations très souvent futuristes. Le styliste français est rapidement remarqué pour son style anticonformiste et rebelle[6], le rapport du vêtement au corps et l'utilisation de la musique électronique lui vaudra la reconnaissance du New York Times "le jeune français sait créer le show[7]". Un style que certains n'hésitent pas à comparer au Pierre Cardin des années 1960, par exemple lors de ses défilés automne-hiver 2009[8] et printemps-été 2011[9]. Les défilés sous sa marque cesseront lorsque Romain Kremer intègrera la maison Mugler[10].

Maison Mugler[modifier | modifier le code]

Le départ de Rosemary Rodriguez de la maison Mugler amène en un triumvirat à la tête de la maison parisienne : Romain Kremer pour les collections hommes, Sébastien Peigné pour les collections femmes et Nicola Formichetti comme directeur artistique[10].

De 2011 à 2013, Romain Kremer est le créateur responsable de la collection de prêt à porter homme de la marque Thierry Mugler en collaboration avec le directeur artistique Nicola Formichetti[11].

La collection automne-hiver 2013 révèle le retour à la vitalité chez Mugler ; un renouveau mené par le duo Romain Kremer et Nicola Formichetti ; mission accomplie selon le New-York Times[12]. La collaboration prend fin en [13].

Designer[modifier | modifier le code]

Camper[modifier | modifier le code]

La marque de chaussures espagnole Camper fait régulièrement appel à de nombreux designers tant pour ses boutiques que pour ses collections[14]. La collection Together se caractérise par de l'originalité (les modèles sont dessinés par des créateurs), une fabrication artisanale et une distribution sélective. Camper fera appel à Romain Kremer[15] pour sa collection Together pour la première fois en 2009/2010. Depuis il poursuit une longue collaboration : 2014 représente la 8e collection de chaussures que Romain Kremer présente pour la collection Camper Together[16].
Cette collaboration de longue durée aboutit à sa nomination en au poste de directeur créatif de la marque Camper[17]. Il insuffle dans les collections de la marque un certain avant-gardisme[18],[19].

Mykita[modifier | modifier le code]

2009-2011 : Collaboration aux collections de lunettes de soleil de la marque Mykita, spécialiste allemand de la lunette. Cette collaboration a suscité la création de trois modèles de paires de lunettes : Romain, Yuri et Gordon.

La première monture, dénommée Romain, est fondée sur un ancien système de protection des yeux utilisé par les inuits. Elle a été créée par Romain Kremer, et présentée pour la saison printemps/été 2010[20].

Le modèle Yuri, présenté pour la seconde saison avec Mykita a eu un brusque succès lorsque Lady Gaga est photographiée avec lors d'une sortie publique à Londres[21]. Des lunettes tellement surréaliste que le Los Angeles Times s'est demandé qui pourrait porter un pareil casque [22].

Pour sa dernière collaboration avec Mykita lors de la saison automne/hiver 2011, Romain Kremer a présenté une paire de lunettes nommée Gordon[réf. nécessaire].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Le studio des stars pour l'aveyronnais Romain Kremer », La Dépêche, (consulté le )
  2. « L'œil d'Hyères », Libération, (consulté le )
  3. « Les soirées nomades / Romain Kremer », Fondation Cartier,
  4. « Programmation entrance », Cnap,
  5. « Spectacle vivant avec Christian Rizzo, Romain Kremer et Marc Alizart », France Culture,
  6. (en) « 21st century boy Romain Kremer », sur Dazed and Confused, (consulté le )
  7. (en) Alexandra Marshall, « New Kid on Le Block », sur New York Times, (consulté le )
  8. « Les ambitions de Romain Kremer », sur GQ, (consulté le )
  9. « Les robots de l'Oural de Romain Kremer », sur puretrend.com, (consulté le )
  10. a et b « Rosemary Rodriguez quitte Thierry Mugler », sur madame.lefigaro.fr, Le Figaro Madame, (consulté le )
  11. « Le styliste de Lady Gaga devient le directeur de la création de Thiery Mugler », L'Express, (consulté le )
  12. (en) Suzy Menkes, « On top of the world », The New York Times, (consulté le )
  13. (en) « Thiery Mugler named creative advisor at Mugler », Vogue UK, (consulté le )
  14. (en) « Camper Together with Bernhard Willhelm, Veronique Branquinho, Romain Kremer », sur Los Angeles Times, (consulté le )
  15. (en) « Camper in space », sur Interview Magazine (consulté le )
  16. (en) « Designer collaborations: Real team players », sur Los Angeles Times, (consulté le )
  17. Elvire von Bardeleben, « Romain Kremer à la tête de Camper », mode, sur libération.fr, Libération, (consulté le )
  18. (es) Carlos Primo, « En Camper, la vanguardia es para todos », El Pais, (consulté le )
  19. (es) Alejandro Becé, « CamperLab: La nueva era de Camper con Romain Kremer », GQ, (consulté le )
  20. « Les lunettes sans verre de Romain Kremer », sur mensup.fr (consulté le )
  21. « Romain Kremer », sur journaldesfemmes.com (consulté le )
  22. (en) « Would you wear this helmet ? Mykita and Romain Kremer's surreal sunglasses », sur latimesblogs.latimes.com, Los Angeles Times, (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]